48 heures à Paros et Antiparos

Infrarouge / Lifestyle  / Evasion  / 48 heures à Paros et Antiparos

48 heures à Paros et Antiparos

Cet été, Paros et Antiparos, royaumes du kitesurf, de la plongée sous-marine et de la randonnée, se classeront sans aucun doute parmi les spots préférés des Français. On vous livre quelques bonnes adresses, au bord de la mer Égée, en plein cœur des Cyclades.

Samedi

9h00 : Une baguette bien cuite et trois croissants

À la sortie de l’avion, on file dans la toute nouvelle boulangerie-pâtisserie ouverte par un couple de Français il y a quelques semaines. Excellente « French Baguette », nombreux pains, cakes, brioches, mais aussi tarte tropézienne, tarte aux fraises, tarte au citron ou encore Paris-Brest. Pour les amateurs de pan bagnat, le leur est savoureux. Profitez-en pour acheter votre huile à la ferme de Kamarantho, sur les hauteurs d’Aliki, ou, chez Petra Farm, des câpres et de l’origan que vous pourrez rapporter dans votre valise.

La French Baguette Paros, le long du boulevard circulaire de Parikiá.
kamarantho.gr
petrafarm.gr

13h00 : Déjeuner à Livadaki Taverna

Hors des sentiers battus et après quelques minutes en mode 4X4, on découvre la Livadaki Taverna en bord de plage, à Agia Irini, au sud de Parikiá. Même si certains délateurs du site Tripadvisor débinent cette petite adresse coincée au fond d’une crique, nous on vous la recommande les yeux fermés : caviar d’aubergine, tzatzíki, salade grecque en entrée, « fish of the day » grillé au barbecue pour continuer. Les enfants iront directement chercher leur glace dans le frigo.
Tél. : +30 694 667 3645

Pour ceux qui veulent déjeuner asiatique, Magaya à Souvlia Beach vient de se refaire une beauté.
Tél. : +30 2284 023791. facebook.com/magaya-beach-restaurant-paros-181461458916/

Autre petite taverne : Katsoynas à Santa Maria Beach, juste après avoir été prendre votre cours de plongée.
Tél. : +30 2284 051246. facebook.com/katsoynas/

21h00 : Dîner romantique

Deux adresses sinon rien, et un peu plus d’ailleurs. Tout d’abord, la cuisine de Marios Salmatanis dans son restaurant baptisé Thalassamou, sur la plage d’Aliki, est impeccable. Anna, la proprio, parle parfaitement français et vous expliquera les atouts de la cuisine grecque.
Tél. : +30 2284 091461. facebook.com/thalassamourestaurant/

Autre adresse, Arodo, sur la plage de Krios, au nord de Parikiá. Quelques tables les pieds dans l’eau, ultraromantiques, pas vraiment l’idéal pour s’y rendre en famille. La cuisine de la mer au meilleur de sa forme. Et puis la carte un rien japonisante séduira les palais en mal de sushis et sashimis.
Tél. : +30 2284 021308. facebook.com/arodoparos/

Enfin, pour ceux qui veulent absolument se montrer, direction Náoussa et ses deux restos sur le port, le Barbarossa et le Mario, qui alignent les grandes tablées, ou au Siparos à Santa Maria.
barbarossarestaurant.com
mariorestaurantparos.com
siparos.gr

23h00 : Déambuler dans les rues de Náoussa

Vivre les flâneries parossiennes de Náoussa, entre boutiques branchées de bijoux, vêtements de créateurs et spot glacés. Attention, Náoussa se transforme doucement en Mykonos et, pour beaucoup d’entre nous, le village reste charmant en dehors du mois d’août.

Dans la nuit

Passez la nuit chez Mr and Mrs White, le meilleur emplacement pour dormir sur vos deux oreilles, comprenez : les ados peuvent rentrer à pied depuis les bars de Náoussa, les parents peuvent profiter des deux piscines à l’écart du bruit du village.

Tél. : +30 2284 055207. mrandmrswhiteparos.com

Dimanche

13h00 : Déjeuner les pieds dans l’eau

On saute dans le bac à Punda pour embarquer vers l’île d’Antiparos, le satellite de Paros, et filer vers Captain Pipinos, petite taverne locale nichée dans la baie d’Agios Georgios. Effet carte postale garanti ! Un déjeuner face aux eaux turquoise, l’île de Despotikó et quelques fils sur lesquels sèchent des poulpes… Ne pas manquer les maquereaux grillés, succulents. Et pour ceux plutôt en quête d’un lieu branché, rendez-vous à l’hôtel-restaurant Beach Club, dans la petite crique d’Apantima, the place to be de l’île où, le déjeuner achevé, on s’endort à l’ombre des canisses…

Tél. : +30 2284 021823. facebook.com/captainpipinos/
Tél. : +30 2284 064001. beachhouseantiparos.com

16h00 : Vouer un culte à Apollon

Vous avez déjeuné au bon endroit pour vous rendre sur le site archéologique entièrement protégé de Despotikó. Un mystérieux îlot rocheux désert, accessible par une petite navette maritime juste à côté de Captain Pipinos. En dépit du nom, c’est une terre sainte qui fut un haut lieu de gloire et de culte des Grecs dans l’Antiquité. Pour preuve, le temple d’Apollon, récemment restauré, qui est le plus grand sanctuaire des Cyclades après celui de Délos.

19h00 : Sunset and drinks

Comme posé au-dessus de l’eau, Sunset Antiparos est un bar lounge en plein air du nord-ouest de l’île dont le nom évocateur invite chaque soir à la contemplation du coucher du soleil. Au milieu d’une foule de jeunes gens branchés, on s’affale dans de grands canapés blancs et on regarde l’astre rougeoyant s’éteindre lentement dans l’eau. Ciels colorés garantis, cocktails subtils et snacks aussi.

Tél. : +30 2284 061719. facebook.com/Sunsetbarantiparos

22h00 : Le goût exquis de Sapou

Taverne ou gourmet ? S’il n’y a que l’embarras du choix pour dîner à Antiparos, Sapou est le restaurant qui sort du lot. Installée sur le port d’Antiparos, cette adresse revisite des plats locaux et internationaux avec une finesse inégalée et dans un décor aussi exquis que la carte. Il y flotte quelque chose de délicieusement gréco-champêtre et de sophistiqué. Réservation conseillée !
Tél. : +30 2107 23 0626. sapou.gr

Carnet pratique

Y aller : Vol Paris-Athènes via Air France, Transavia, easyJet et Aegean en 2h45.
Liaison Athènes-Paros : 30 minutes environ via Olympic Air et Sky Express.
Location de voitures : à l’aéroport de Paros, le loueur le plus sérieux est Thirsty.
Les spots : Punda Beach, le spot de kitesurf de Paros, paroskite-procenter.com et eurodivers.gr pour la plongée sous-marine.

Pour plus d’informations : paros.gr

Lire aussi : Sud marocain, en route vers l’inconnu

À découvrir également