À Bordeaux, des apprentis vignerons pour rajeunir l’image du vin

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / À Bordeaux, des apprentis vignerons pour rajeunir l’image du vin

À Bordeaux, des apprentis vignerons pour rajeunir l’image du vin

C’est une histoire humaine, celle de 5 personnalités partant à la rencontre de 5 vignerons bordelais passionnés pour élaborer leur propre cuvée de vin. Nous avons suivi le duo composé de l’actrice Joséphine Berry et du vigneron Maxime Saint-Martin en septembre dernier, à l’heure des vendanges.

D’un côté, Joséphine Berry, fille du comédien Richard Berry. De l’autre, Maxime Saint-Martin, au sourire ravageur façon Nicolas Bedos, fils de vigneron, propriétaire des 17 hectares de vignes du Château Vieux Gabarey, AOC haut-médoc.

Maxime a toujours « baigné dans le vin », exclusivement du rouge. À 32 ans, il évoque le poids de la famille, cet héritage à porter, « assurer pour ne pas décevoir ». 2020 est une année cruciale pour lui : c’est l’année de la passation avec son père. Avec Joséphine, il entretient le lien facilement, lui a expliqué comment l’on faisait le vin dans sa famille.

Vendanges à la main

De son côté, Joséphine adore le vin, son père lui ayant appris à le goûter et à le comprendre. Avec Maxime, elle a vendangé à la main, goûté les raisins récoltés. Elle ne s’attendait pas à autant de précision et d’expertise dans ce métier de vigneron.

« J’aimerais bien faire une journée type de Maxime qui commence à 5 heures du mat’ », nous explique-t-elle. De son héritage familial, elle nous dit que, depuis petite, elle veut être comédienne. Elle a toujours connu l’intensité et la magie des coulisses du cirque et du cinéma.

À 9 ans, Joséphine tourne dans Moi, César, 10 ans 1⁄2, 1m39, mais choisit une voie différente de son père. Elle intègre une école de théâtre, est désormais l’une des héroïnes de la série Clem sur TF1 et joue dans Le Cercle des illusionnistes d’Alexis Michalik au Splendid à Paris.

Lire aussi : Bordeaux is back !

Faire découvrir le vin aux jeunes consommateurs

Sur l’étiquette du Château Vieux Gabarey figure un bateau à voile. Joséphine aimerait reprendre la grande voile du bateau, peut-être en y intégrant sa silhouette et celle de Maxime, comme étendard de leur cuvée. Elle a hâte d’offrir SON vin à ceux qu’elle aime. Avec chacun son héritage familial, le duo se reverra tout au long de l’année. Ils travailleront ensemble l’élevage (en barrique probablement), les assemblages et la création de cette fameuse étiquette.

Pour le comité interprofessionnel des vins de Bordeaux, chargé de la promotion des vins bordelais et de ses appellations, ces duos permettent de faire découvrir le vignoble d’une autre façon à la jeune génération. Celle-ci a tendance à se tourner vers la bière artisanale ou les cocktails, malgré l’excellente image dont bénéficient les vins de Bordeaux.

« C’est donc un programme pour les 25/35 ans, avec un casting de personnalités jeunes, complètement novices dans le vin, sans préjugés et épicuriens », nous explique Stéphanie Sinoquet, responsable marketing France du comité. L’aventure d’un an mêle pour chaque duo une thématique de transmission, développement durable, accords mets et vins au féminin ou entre héritage et innovation.

Cette expérience exceptionnelle est à suivre tout au long de l’année sur le site et les réseaux sociaux de l’interprofession de Bordeaux. Et nous, on vous donne rendez-vous dans quelques mois à Paris pour vous raconter ce que vaut leur cuvée !

bordeaux.com et @vinsdebordeaux

Lire aussi : À Bordeaux, expérimentez le rêve français

À découvrir également