Infrarouge / Culture  / Cinéma  / Arts & culture en 2017

Arts & culture en 2017

Conjuguez culture générale et émotions pures grâce à l’effet décoiffant de la création. Expos, performances, cinéma…

EXPOS

MARS
EXPO CINÉ
LES ENFANTS DU CINÉMA
À LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

De passage à la Cinémathèque ? Ne manquez pas au printemps l’exposition « Les Enfants du Cinéma », une rétrospective ludique sous forme d’un double voyage : « un voyage dans les émotions des personnages d’enfants des films et un voyage dans les émotions des spectateurs ». L’exposition dressera un portrait de l’enfance grâce aux films de fiction, d’animation, et des documentaires qui mettront en scène différentes émotions : la joie, le courage, la colère, jusqu’à la tristesse ou encore la solitude. Au programme : des rencontres avec les cinéastes, des débats, des dessins originaux souvent inédits et des « totems ». On vous laisse les découvrir !
Du 29 mars au 31 juillet 2017. Entrée : 5 euros.
51, rue de Bercy, 75012 Paris.
www.cinematheque.fr

separation

Art-décoAVRIL
TENUE CORRECTE EXIGÉE :
QUAND LE VÊTEMENT FAIT SCANDALE
AU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS

Trop court, trop moulant, trop provocant…, pas assez féminin ou pas assez classique : de tout temps, la mode a fait face aux interdits vestimentaires, a voulu innover, a scandalisé. Pour sa nouvelle exposition, le musée des Arts décoratifs met en scène le vêtement sous toutes ses formes et nous invite à explorer les scandales qui ont présidé les grands tournants de l’histoire de la mode, du XVIe siècle à nos jours. Autour de trois thématiques – « Le vêtement et la règle », « Est-ce une fille ou un garçon ? » et « La provocation des excès » –, on découvre plus de 400 vêtements et accessoires, mais aussi des portraits, caricatures et petits objets qui viennent compléter la collection.
Jusqu’au 23 avril 2017. Entrée : 9 euros.
Musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris.
www.lesartsdecoratifs.fr

 

separation

Vermeerfévrier
peinture baroque
Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au
Siècle d’or
au louvre

La perfection formelle, la recherche des couleurs et les scènes de la vie quotidienne, le Siècle d’or et la peinture baroque, voilà ce que l’on retient de l’œuvre de Vermeer. Aujourd’hui, nombre de ses tableaux sont devenus des mythes : La Jeune Fille à la perle et La Laitière (une œuvre que l’on n’avait pas vue en France depuis 1966) nous sont familiers. L’exposition du Louvre démontre comment Vermeer s’est inspiré d’autres artistes du Siècle d’or, les a admirés et a rivalisé avec eux : Gérard Dou, Gerard ter Borch, Jan Steen, Pieter De Hooch, Gabriel Metsu, Caspar Netscher ou encore Frans Van Mieris. Une mise en abyme qui montre comment l’artiste fut un précurseur, un lanceur de style.
Du 22 février au 22 mai 2017. Entrée : 15 euros.
Hall Napoléon, sous la Pyramide, 75001 Paris.
www.louvre.fr

separation

jardinsmars
rétrospective
Jardins
au grand palais

Nous sommes tous impatients de voir arriver le mois de mars, le retour du printemps, les beaux jours et les longues balades dans les rues de Paris, voire dans ses jardins. Pour coller au thème, le Grand Palais nous propose une exposition de saison, sa « promenade jardiniste » autour des œuvres de Dürer, David, Monet, Cézanne, Picasso, Matisse, Magritte ou encore Wolfang Laib. Une exposition qui met en scène six siècles de jardin sous toutes ses formes, grâce à des peintures, sculptures, photographies, dessins et installations.
Du 15 mars au 24 juillet 2017. Entrée : 13 euros.
3, avenue du général Eisenhower, 75008 Paris.
www.grandpalais.fr

 

separation

BalenciagaMars
mode
Balenciaga,
l’œuvre noire
au musée bourdelle

Pour Cristobal Balenciaga, le noir était une matière vibrante. Tenues de jour ou robes de cocktail, le couturier jouait avec la lumière, les tissus, les coupes et maniait avec brio cette couleur, pour l’élégance, la pureté. Une centaine de modèles, en dentelle, broderie, velours ou soie, seront présentés au musée Bourdelle, des pièces issues du fonds Galliera et des Archives Balenciaga.
Du 8 mars au 16 juillet 2017. Entrée : 10 euros.
Hors les murs du palais Galliera, musée Bourdelle,
16, rue Antoine Bourdelle, 75015 Paris.
www.bourdelle.paris.fr

 

separation

événements

Pompidou

Janvier
anniversaire
les 40 ans
Du centre pompidou

Le Centre Pompidou, qui avait ouvert ses portes le 31 janvier 1977, va passer le cap de ses quarante ans. Si, si, déjà ! Pour fêter cet anniversaire et partager l’événement avec le plus grand nombre, il se décentralise et s’installe dans 40 villes (40 ans, 40 villes, vous l’avez ?). Au programme : des expositions, concerts, spectacles de théâtre et de danse ou conférences afin de « développer l’esprit du Centre », se mettre au service de l’art et de la création. Vous retrouverez ces célébrations partout en France, depuis Grenoble, en passant par Le François en Martinique, jusqu’à Lille, Chambord ou Nice.
À partir du 31 janvier 2017.
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris.
www.centrepompidou.fr

separation

110216_TASTEOFPARIS2016_VirgileGuinard_0615 copieMai
food
taste of paris
Au grand palais

Vous êtes amateur de gastronomie ? À la recherche des dernières tendances food ? Ou tout simplement curieux de rencontrer les chefs et les producteurs qui vous inspirent au quotidien ? Rendez-vous en mai prochain au Grand Palais pour une nouvelle édition du festival culinaire « Taste of Paris », où les plus grands chefs parisiens vont installer leur « pop-up » restaurant. Vous y découvrirez des dégustations, des démonstrations pour petits et grands et de la musique live, pour rythmer le tout.
Du 18 au 21 mai 2017. Session déjeuner de 11 h 30 à 16 h 30. Session dîner de 19 h 00 à minuit. Grand Palais, 3, avenue du général Eisenhower, 75008 Paris.
www.grandpalais.fr

separation

DEPECHE-MODE-JustMusic

Juillet
concert
depeche mode
au stade de france

À l’occasion de la sortie de leur nouvel album, prévue pour janvier 2017, le groupe phare des années 1980 vient d’annoncer une gigantesque tournée, le Global Spirit Tour, qui passera par 21 pays, soit 32 villes à travers toute l’Europe, dont Paris. Nous voilà donc privilégiés. On imagine déjà un énorme concert, à base de sons new wave et à la mise en scène spectaculaire, dont le groupe a le secret.
1er juillet 2017. De 45,50 euros
à 98,30 euros.
www.stadefrance.com/fr

 

separation

CINÉ

Dalida

JANVIER
BIOPIC
DALIDA
SORTIE LE 11 JANVIER 2017

Pourquoi y aller ? Pour voir revivre Dalida, star culte du disco, entre paillettes, drames et destin brisé.
Après LOL en 2008, Un moment d’égarement en 2014, Lisa Azuelos présentera Dalida, un biopic consacré à la chanteuse aux 170 millions d’albums vendus. Le film retrace la vie de Iolanda Cristina Gigliotti (dite Dalida), de son enfance en Égypte à son premier Olympia, son union avec Lucien Morisse (incarné par Jean-Paul Rouve), patron d’Europe 1, ses plus gros succès, jusqu’à la chute en 1987, lorsque la chanteuse complexe, solaire mais dévorée par sa part d’ombre, choisit de se donner la mort. Au casting, vous retrouverez Sveva Alviti, actrice italienne choisie pour incarner Dalida, Patrick Timsit (Bruno Coquatrix), Vincent Perez (Eddy Barclay) ou Riccardo Scamarcio, qui interprète l’inénarrable Orlando.

separation

Jackie

FÉVRIER
BIOPIC
JACKIE
SORTIE LE 1ER FÉVRIER 2017

Pourquoi y aller ? Pour découvrir la seconde collaboration entre Natalie Portman et Darren Aronofsky, réalisateur de Black Swan, cette fois à la production.
Leur première collaboration avait valu à Natalie Portman l’Oscar de la meilleure actrice. En ce qui concerne Jackie, réalisé cette fois par le Chilien Pablo Larraín, certains disent déjà que le biopic est un sérieux candidat aux Oscars. Il faut dire que le film est taillé pour : Natalie Portman, bouleversante en Jackie Kennedy, et l’histoire d’une famille au sommet de sa gloire, qui va tout perdre en l’espace d’un instant. Le film se concentre sur les quelques jours où tout bascule, de l’arrivée à la Maison-Blanche à l’assassinat de JFK à Dallas le 22 novembre 1963, puis ses funérailles trois jours plus tard. On découvre ici un envers du décor bien loin du décorum et une femme dont, finalement, on ne sait rien.

separation

MARS
DRAME
T2 : TRAINSPOTTING
SORTIE LE 1ER MARS 2017

Pourquoi y aller ? Pour voir la suite d’un film que beaucoup d’entre nous considèrent comme culte.
Ne le niez pas : c’est avec un plaisir non dissimulé que vous allez courir dans les salles obscures découvrir les nouvelles aventures de Mark Renton. Dans le premier opus, il était un marginal qui tentait de résoudre ses problèmes de drogue. Le film tragicomique ne mettait pas simplement en scène un groupe d’héroïnomanes, mais dépeignait les problèmes sociaux rencontrés par la jeunesse écossaise dans des scènes d’anthologie.
Pour cette histoire qui se passe vingt ans plus tard, on ne change pas une équipe qui gagne : à la réalisation, le génial Danny Boyle (The Beach, Slumdog Millionaire…) ; au casting, l’époustouflant Ewan McGregor (Mark Renton) et ses compères de l’époque : Jonny Lee Miller, alias Sick Boy, et Ewen Bremner, alias Spud.

À découvrir également