Beauté : la révolution est en marche !

Infrarouge / Lifestyle  / Beauté  / Beauté : la révolution est en marche !

Beauté : la révolution est en marche !

Il ne suffit plus d’être verte et bio pour plaire. En six mois, la cosméto s’est plus transformée qu’en un siècle. Désormais, elle doit nous ressembler, être saine et multiple. Un virage qui n’est pas prêt de s’arrêter. Les filles prennent le pouvoir sur leur peau.

Toutes derrière Florence !

Si certaines suivent Greta Thunberg, les autres militent avec Millie Bobby Brown. La jeune actrice de Stranger Things a lancé son propre label Florence by Mills, du nom de son arrière-grand-mère. Selon Cosmetify, plateforme britannique de comparaison de produits cosmétiques, il ne lui a pas fallu six mois pour talonner ceux de Huda Kattan et de Kim Kardashian grâce à ses valeurs bien dans l’époque. Ses soins sont certifiés Peta, cruelty free et vegan. Notre chouchou : sa brume aux algues, rose et lavande. On adopte sans réserves !

Brume visage, 13 €, Florence by Mills, exclu Nocibé

Inside outside

On a compris une chose : la beauté n’est pas qu’une histoire de crèmes. Elle dépend aussi de nos émotions. Elle est intérieure. En attendant d’avoir nos préparations sur mesure, on monte l’éclat, la luminosité de notre teint avec ces gélules qui compensent nos manques en vitamines, oligo-éléments, minéraux. C’est pourquoi elles explosent, ainsi celles de Joone, Cuure, Edli, Aime… Là, pour gérer le stress de l’automne, gagner en sérénité, on compte sur le super combo magnésium, ginko biloba de Magic Me de D+ for Care.

Cure Magic Me, 45 €, D+ for Care

Elle est vertueuse

On veut des marques vraiment engagées. Cela fait dix ans que Guerlain l’est dans la protection des abeilles, notamment celles de l’île d’Ouessant, une espèce rare, jusqu’à peu en voie de disparition. Elle est mécène du Conservatoire de l’abeille noire bretonne. Cette petite abeille produit un miel qui a des propriétés sur la réparation tissulaire et est à l’origine de la ligne Abeille Royale et notamment de son tout nouveau soin. Comme quoi le luxe est également vert ! Respect !

Lotion fortifiante, 65 €, Guerlain

Merci Mathilde

S’il se vend un Sérum anti-tâches vino perfect toutes les 30 secondes dans le monde, c’est parce que Mathilde Thomas, la fondatrice de Caudalie, a toujours su mêler naturalité et science. Sa marque est un modèle de développement durable. Elle est le premier donateur vert cosmétique et a permis de replanter dans les zones déforestées plus de 6 millions d’arbres.

Sérum anti-tâches vino perfect, 41,40 €, Caudalie

On est multiple

La beauté papier glacé, c’est fini ! Parce qu’on est multiple, on veut une cosméto qui nous ressemble, qui affirme, souligne chaque jour celles que nous sommes, qui met en lumière toutes les féminités. Une cosméto émancipée, naturelle, zéro complexe et transparente avec des formules minimales, mais aux performances maximales. Comme celle d’Aïam Maïa à laquelle on adhère sans hésitation !

Sérum optimiste, 59 €, Aïam Maïa

Lire aussi : Clarins, une beauté responsable !

Clean

Outre leurs screenings d’actifs made in France, leurs formules certifiées bio et leurs packagings recyclables, on aime les soins qui ont une histoire et sont ancrés dans notre patrimoine. Ça rassure. C’est clean. Ainsi Académie et sa ligne Hydraderm à l’eau de pomme de Lorraine, Patyka et sa défense active aux algues brunes.

Fluide léger fraîcheur, 52 €, Académie et Concentré détoxifiant nuit, 49 €, Patyka

Filles des bois

Si l’on quitte la ville, nous prenons encore plus conscience de la fragilité de la nature. Ce qui nous oblige de faire encore plus attention au monde vert qui nous entoure. D’où cette cosmétique saine, solide, sans eau qui émerge et que l’on plébiscite chaque jour plus. Ainsi la beauté consciente des nettoyants et shampoings Yodi initié par Hélène Azancot, une ex-loréalienne. On vote pour !

Nettoyant poudre au prébiotique, 20 €, Yodi

Universelle

Vous avez sûrement entendu parler du microbiome ? Ce petit écosystème qu’on a à fleur de peau et qui est notre première ressource beauté. Parce qu’il est mis à mal par nos masques, on veille sur lui avec les soins Primary de Valmont dont les actifs apaisants sont protégés non-stop de la pollution.

Primary Veil, 100 €, Valmont

Lire aussi : Les 4 spots de beauté écolo les plus tendances de Paris

À découvrir également