Top

Bella, Bella !

Avec Bella Hadid, son égérie Maquillage, Dior enclenche sa révolution make-up et fait le buzz à Cannes grâce à son nouveau mascara qui rend le regard plus pénétrant que jamais.

Quand Collier Schorr la shoote pour le Vogue China, il saisit dans ses traits une expression intemporelle, émouvante, très Hollywood années quarante. On pense à Gene Tierney. Mario Sorrenti, lui, fait ressortir de son visage une détermination, une force, une volonté sans faille. À l’inverse, Terry Richardson voit en elle une Californienne au corps longiligne, saine et nature, qui laisse percer un regard azur portant encore les marques douces et tendres de l’enfance…

Bella Hadid possède un talent extraordinaire pour métamorphoser son visage aux lignes idéales, aux yeux félins, aux joues rebondies et au sourire craquant, ainsi que pour jouer avec toutes les subtilités de sa personnalité. « Elle peut être aussi naturelle que sophistiquée et c’est cela qui me séduit chez elle », commente Peter Philips, directeur de la création et de l’image du Maquillage Dior. Qui mieux que lui sait comment un visage prend les couleurs, où poser le noir, où faire jaillir l’émotion ?

Generation squad digitales

C’est ainsi que Bella Hadid est depuis peu l’égérie du Maquillage Dior. Un rôle international qu’elle partage avec Natalie Portman et Jennifer Lawrence, sans oublier Charlize Theron, en revanche c’est la première fois que la maison Dior ne fait pas appel à une beauté hollywoodienne mais à une fille qui incarne celles de sa génération, les squad digitales qui font la loi sur les réseaux sociaux. À vingt ans à peine, avec plus de 11,6 millions de followers sur Instagram, Isabella dite « Bella » cesse définitivement de marcher dans les pas de sa soeur ainée Gigi et trace sa voie toute seule, comme une grande.

Retour sur une carrière déjà impressionnante. Sa passion d’enfant ? Les chevaux. Cette jeune cavalière se prépare pour les jeux Olympiques quand on lui diagnostique, comme à sa mère et à son petit frère, une maladie de Lyme. Contrainte de délaisser l’équitation, elle quitte alors Los Angeles, où elle a grandi, pour New York et l’East Village. Très vite, elle défile pour Tom Ford et arpente plus de 60 fois les catwalks jusqu’à ce contrat qui la fait entrer dans la famille Dior. égérie mais donc également ambassadrice puisque, avant de monter les marches au Festival de Cannes, elle était début avril à Dubaï pour inaugurer, tout sourire toujours, l’exposition consacrée au livre Dior, L’Art de la couleur.

Son meilleur remède anti jet-lag, c’est d’avoir les pieds sur terre. Comme sa génération, elle a la tête bien faite. Ainsi, quand on l’interroge sur la conception de la beauté, elle répond : « Pour moi, la beauté, c’est avoir confiance en soi. Elle n’est pas extérieure, elle est intérieure. Je sais que cela peut paraître cliché, mais c’est ainsi. Et il y a tellement de personnes dans le monde qui ont cette beauté intérieure et que je voudrais rencontrer et avoir pour amis… »

Volume oversize

DIORSHOW_2017_P01G_INTER_Main_Squeeze_Montage_L4_F39

Le grand coup d’envoi de cette collaboration où l’affection n’est pas une façade, c’est ce nouveau mascara qui fera le buzz dans les coulisses du Festival avant d’intégrer toutes les trousses make-up, le Pump’N Volume. Avec lui, c’est volume oversize  ! Imaginez : on appuie du bout des doigts sur son flacon souple, cela fluidifie sa formule et sa brosse se charge de matière. Il suffit ensuite d’un seul passage en zigzag sur les cils pour avoir un effet surdimensionné. Le commentaire de Bella Hadid, qui en est fan : « Pump’N Volume me fait des cils tellement longs que j’ai l’impression d’en avoir des faux. »

Pour la première fois, afin de souligner sa modernité, c’est dans l’ambiance électrique des backstages couture, où Peter Philips crée le maquillage à chaque défilé, que le live du mascara a été filmé.

Un making off qui met également en avant l’un des produits phares de Dior, la palette d’ombres à paupières 5 Couleurs. Plus forte en pigments, plus riche en effets puisqu’elle joue sur différentes matières – satinée, mate, veloutée, irisée, glitter ou shiny – qui se superposent pour des effets et des couleurs sur mesure.

La palette 5 Couleurs sera elle aussi la star de Cannes cette saison. Et est donc à adopter de toute urgence…

La Suite Dior

DIOR-SUITE-DIOR-BEAUTE-CANNES-crédit-Dior-parfums

Pour la 70e édition du Festival de Cannes, Dior installe à l’hôtel Majestic une suite décorée à ses couleurs, qui donne sur les marches du Palais. Elle accueillera stars et célébrités pour un rendez-vous Beauté. Le team international des make-up artists les plus reconnus – dont Phophie Mathias, Yumi Endo, Damian Garozzo, Alexandra Schiavi ou encore Frédéric Marin – leur proposera des maquillages sur mesure pour tous les temps forts du Festival : montée des marches, interviews et photo-calls, entre autres.

L’actualité de Dior est à suivre sur Diormag.com 

 

 

 

Shopping

Un regard percutant, c’est de saison !

shopping-beaute

Iconique (1) : Il fête les dix ans de sa robe panthère et crée un regard sauvage et captivant grâce à sa formule volumatrice fétiche sur les red carpets. Lash Queen Feline Blacks, Rubinstein, 33,50 €.
Hypnotique (2) : Inspiré par l’Inde, Christian Louboutin a imaginé une laque qui allonge et recourbe les cils, les enrobe d’un noir khôl profond. Extra pour les nuits de séduction. On adore son flacon.
Laque amplificatrice de cils, Christian Louboutin, 70 €.
Sensationnel (3) : Il multiplie les cils par douze et assure une tenue très longue durée. Pour s’amuser, danser jusqu’au bout de la nuit. Mister Big, Lancôme, 27 €.
Intense (4) : Un noir puissant, une brosse piquée aux techniques de shooting et un effet extension de cils  : le regard est paré pour tout l’été d’un magnétisme irrésistible. Mascara noir interdit, Givenchy, 33,50 €.

À découvrir également