Books en stock

Books en stock

Parce que les livres ne servent pas qu’à caler les armoires, voici notre sélection de nouveautés littéraires pour frissonner, voyager, rêver et faire le plein d’émotions fortes.

 

Aller simple vers l’enfer

Dans la vie normale, Adrien Jansen est instituteur à Rouen et Pierre Vasseur travaille au ministère des Colonies. Sauf que, sur le front de la Somme, en août 1918, la vie n’a plus rien de normal. Pour éviter d’être mis en charpies par les canons prussiens, les deux hommes décident de déserter le théâtre des horreurs et d’aller se terrer sous de fausses identités au domaine d’Ansennes, un manoir à l’abri du chaos où cohabitent un vieil industriel ruiné, sa fille Mathilde et leur domestique, la troublante Nelly. Tout irait – presque – pour le mieux si le capitaine de gendarmerie François Delestre, que l’état-major ne surnomme pas pour des prunes « Chien de sang », ne s’était mis en tête de pister les deux ex-lieutenants et les traîner par les cheveux jusqu’au peloton d’exécution. Après les excellents Retour à Whitechapel et Blackout Baby, le nouveau polar historique de Michel Moatti.

Les Retournants de Michel Moatti, 10/18, 7,50 €.

By jove !

Dans la vie, il y a deux camps irréconciliables. Je ne parle pas de la querelle des Anciens et des Modernes, des supporters du PSG contre les fadas de l’OM ni même des tenants du cassoulet de Toulouse vs celui de Castelnaudary, non, entendez l’opposition entre les aficionados de Tintin et les mordus de Blake et Mortimer. Pour ces derniers, la date du 29 mai 2019 est marquée d’une pierre blanche. Ce jour-là, en effet, paraîtra le 28e album de la saga, signé par quatre monstres sacrés : le génial dessinateur François Schuiten (la série des Cités obscures), le réalisateur Jaco Van Dormael (Toto le héros, Le Huitième Jour), l’écrivain et scénariste Thomas Gunzig et l’illustrateur Laurent Durieux (adoubé entre autres par Spielberg et Coppola). Je ne vous en dis pas plus, les tintinophiles sont verts de rage !

Le Dernier Pharaon de Schuiten-Van Dormael-Gunzig-Durieux, éditions Blake et Mortimer, 21,50 €.

Cours après moi shérif

Try Folconer est un drôle de type. Depuis toujours, il ne supporte pas de posséder quelque chose – ni maison, ni voiture, ni vêtements. Ne croyez pas pour autant que Troy arpente à pied et à poil les espaces infinis de son Texas natal, simplement, il préfère emprunter la vie des autres. Il est même devenu expert en la matière : en quelques secondes, il vous subtilise votre portefeuille, votre valise pleine de fringues et votre berline. Pourtant, lorsqu’il apprend que son frère Harlan s’est fait piquer par sa femme le maigre pécule hérité de leur père, Troy entreprend de partir sur les routes avec son frangin à la poursuite de la cagnotte. Démarre alors un road-trip improbable jusqu’au Mexique – à bord d’une voiture volée, bien sûr –, en compagnie de Martha, une gamine de douze ans élevée dans la foi mennonite. Encore une pépite dénichée par les éditions Delcourt !

Presidio de Randy Kennedy, éditions Delcourt, 21,50 €.

Pinkerton and Son

En 2017, nous étions passé à côté de l’édition grand format chez Denoël, alors pas question de manquer la récente parution en poche de ce roman signé Steven Price, un romancier-poète à la bio laconique. À Londres, en 1885, le corps d’une femme sans tête est retrouvé flottant sur la Tamise. Pour mener l’enquête, l’américain William Pinkerton, fils d’Allan – créateur de la mythique agence de détectives privés – s’allie à un inspecteur de Scotland Yard pour se lancer sur la piste d’Edward Shade, une sorte de Napoléon du crime dont l’existence même est sujette à caution. Cavalcades dans les bas-fonds de Londres, séances de spiritisme, flash-back ciselés jusqu’en Afrique du Sud ou aux États-Unis durant la guerre de Sécession… rien ne manque à ce flamboyant récit de 700 pages, composé avec un brio à faire se retourner les grands feuilletonistes du XIXe siècle dans leur tombeau. Un chef-d’œuvre, rien que ça !

L’Homme aux deux ombres de Steven Price, Folio, 9,50 €.

Suspense high-tech

Si vous êtes adepte du biohacking (cette tendance moderne à vouloir optimiser sa santé pour se protéger de toutes les maladies de civilisation), si vous êtes passionné par les manipulations génétiques ou accro aux réseaux sociaux, malgré tous les dangers auxquels vos proches cherchent à vous mettre en garde, ce nouveau roman de Franck Thilliez est fait pour vous. Encore un suspense diabolique concocté par l’auteur du Syndrome E, Angor ou Le Manuscrit inachevé avec, en tête d’affiche, le couple de flics Lucie Henebelle et Franck Sharko. Quel talent !

Luca de Franck Thilliez, éditions Fleuve Noir, 22,90 €.

Les rockeuses haussent le ton

Le titre ne laisse aucune équivoque. Loin d’être de simples muses ou des groupies, les femmes sont les meilleurs porte-drapeaux de l’attitude, du style et des engagements du rock’n’roll. C’est selon ce principe que la journaliste culture Sophie Rosemont raconte les destins croisés de rockeuses « cavalières solitaires » ou « briseuses de cœur », généralement excessives et féministes. Nico, PJ Harvey, Patti Smith, Nina Hagen, Tina Turner, Cat Power… elles se suivent, mais ne se ressemblent pas. Seule constante : « Sans elles, la pop culture ne serait pas la même… »

Girls Rock de Sophie Rosemont, NiL Éditions, 20 €.

Turbulences d’une jeune femme

Pour Clara, fille unique, tout avait bien commencé, même très bien commencé. Jolie, douée, ambitieuse, intelligente… Mais ça ne lui suffit pas, elle a un besoin urgent de changement. C’est simple, elle veut un bébé et un job ! Qu’à cela ne tienne. Coincée entre sa nouvelle patronne perverse et son compagnon immature, sa vie bascule. Clara va devoir faire des choix. Comment rompre avec des personnes toxiques ?
Pourquoi se retrouver sous l’emprise de proches négatifs ? Comment s’affirmer soi-même ? Pour son premier roman, Alix Laine nous embarque dans la peau d’une femme qui se bat dans un univers impitoyable ! Captivant.

Madame, Alix Laine, éditions du Cherche Midi, 18 €.

À découvrir également