Books en stock

Parce que les livres ne servent pas qu’à caler les armoires, voici notre sélection de nouveautés littéraires pour frissonner, voyager, rêver et faire le plein d’émotions fortes.

Mascarade

Quand Louis Amstrong croise Scarface

Projetez-vous à Chicago en 1928 à l’heure où Al Capone règne sur la ville. Imaginez un duo de détectives de l’agence Pinkerton composé d’un ancien flic et d’une jeune femme noire – mais à la peau si pâle qu’elle pourrait passer pour blanche. Prenez un photographe boiteux frustré de n’avoir pu intégrer les rangs de la police et qui mène des enquêtes « en loucedé ». Ajoutez-y un trompettiste du nom de Louis Amstrong qui s’apprête à enregistrer le futur standard West End Blues. Mélangez tout ça et vous obtenez Mascarade, une petite merveille de polar. À lire sous une lumière tamisée pour parfaire l’ambiance « speakeasy ».

Mascarade de Ray Celestin, éditions 10/18, 8,10 €.

Société

Quand Harry rencontre Sigmund

Le voyage qu’entreprit Freud en 1909 aux USA pour une série de conférences n’a pas fini d’inspirer les romanciers – souvenez-vous du génial L’Interprétation des meurtres de Jed Rubenfeld ! Dans La Société des faux visages, Xavier Mauméjean associe Freud, le maître de « l’intrusion » psychique, au grand illusionniste Harry Houdini, le roi de l’évasion, pour une savoureuse enquête policière, prétexte à des joutes verbales d’anthologie. Le Grand Houdini aura même droit à une séance gratuite de psychanalyse pas piquée des hannetons. Ah, les complexes d’Œdipe mal liquidés !

La Société des faux visages de Xavier Mauméjean, éditions Alma, 18 €.

Proxima

Des étoiles plein les yeux

Quel est le secret d’un bon roman jeunesse ? Ne pas prendre son ado de lecteur pour un demeuré en lui assenant un langage « djeun » et une intrigue aussi sagace qu’un tweet de Donald Trump. Heureusement, la clairvoyante Claire Castillon a l’art et la manière pour éviter ces écueils. Après Tous les matins depuis hier, son premier roman du genre chez L’École des loisirs, elle nous revient avec Proxima du Centaure. À travers le personnage de Wilco, secrètement amoureux d’Apothéose, tous les ados du monde trouveront matière à exorciser leur sentiment d’exclusion et leur difficulté à communiquer avec les autres.

Proxima du Centaure de Claire Castillon, éditions Flammarion Jeunesse, 13 €.

Mandragore

Se soigner par les plantes

La mandragore est une herbacée aux vertus magiques, qui pousse au pied des gibets de la terre fécondée par la semence des pendus. Jacob Ten Brinken, lui, s’est mis en tête de créer une « mandragore humaine ». Comment ? Bah, fastoche : en inséminant une prostituée avec le sperme d’un guillotiné. Ainsi est née une fille au charme vénéneux – vous m’en direz tant ! –, qui va entraîner vers la mort tous ceux qui la convoitent. À l’occasion de la réédition de ce classique de l’étrange (1911), saluons la collection « Terres fantastiques » chez Terre de Brume, dont les volumes au format hardi (24 x 14 cm) ravissent tous les bibliophiles.

Mandragore de Hanns Heinz Ewers, éditions Terre de Brume, 20 €.

Amour

Le freak, c’est chic

Longtemps introuvable, le roman de l’Américaine Katherine Dunn ressort en format poche chez Gallmeister. Bienvenue dans le cirque itinérant de la famille Binewski ! Grâce à d’explosifs cocktails à base d’amphétamines et d’isotopes radioactifs que Al, le père, prescrit à son épouse Lily durant chacune de ses grossesses, le couple met au monde la plus monstrueuse des parades : Elly et Iphy, les sœurs siamoises, Oly, la naine bossue et albinos, Arturo le garçon-poisson et Chick, aux pouvoirs télékinésiques ravageurs. Quelque part entre Freaks de Tod Browning et Carnivàle, la série culte de HBO. Attention, ovni littéraire !

Amour monstre de Katherine Dunn, éditions Gallmeister, 11,80 €.

Couleur

Le maître du feu

Si, comme nous, le dernier prix Goncourt (L’Ordre du Jour d’Éric Vuillard) vous a laissé sur votre faim et que vous êtes nostalgique du souffle épique de la cuvée 2013 (Au revoir, là-haut de Pierre Lemaitre), précipitez-vous en librairie pour en acheter la suite. Certes, Édouard Péricourt, la gueule cassée qui se dérobait sous d’exubérants masques de carnaval, est mort depuis dix ans, mais sa sœur Madeleine a repris le flambeau dans une Europe misogyne, en proie à la montée des nationalismes. Et si Lemaitre était tout simplement le meilleur écrivain français actuel ?

Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaitre, éditions Albin Michel, 22,90 €.

À découvrir également