Cannes, c’est parti !

La 71e édition du Festival de Cannes se tiendra du 8 au 19 mai et son jury sera, cette année, présidé par la sublime Cate Blanchett. Petit tour d’horizon bleu… et rouge bien entendu. Demandez le  programme ! Admirez les stars et vivez pleinement Cannes, le jour comme la nuit, à travers toutes nos bonnes adresses.

 

Edouard Baer, maître de cérémonie

C’est un habitué du Festival de Cannes, où il a déjà occupé la fonction de maître de cérémonie. Avec son humour décalé, le comédien a réagi dans un communiqué de presse, en parlant de lui à la troisième personne, of course : « Après deux magnifiques prestations en 2008 et 2009, qui en ont laissé plus d’un ébahi de bonheur, Édouard Baer revient aux commandes des soirées d’ouverture et de clôture du Festival de Cannes comme maître de cérémonie riche de dix années de recherche spirituelle loin des sunlights, de la fureur et du bruit. »

« Il propose d’apporter à cette soirée d’apparence guindée et embijoutée un regain de goût pour le cinéma, une certaine gaieté décontractée, un plaisir d’être là, bref la vie. » On est ravi, car on l’adore !

Liste des films sélectionnés en compétition officielle

En Guerre de Stéphane Brizé

Le Livre d’image de Jean-Luc Godard

Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

• Everybody Knows (Todos Lo Saben) d’Asghar Farhadi  • En Guerre de Stéphane Brizé • Dogman de Matteo Garrone • Les Filles du soleil de Eva Husson • Le Livre d’image de Jean-Luc Godard • Netemo Sametemo de Ryusuke Hamaguchi • Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré • Ash is Purest White de Jia Zhang-ke • Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda • Capharnaüm de Nadine Labaki • Burning de Lee Chang-dong • BlacKkKlansman de Spike Lee • Under the Silver Lake de David Robert Mitchell • Three Faces de Jafar Panahi • Zimna Wojna de Pawel Pawlikowski • Lazzaro Felice de Alice Rohrwacher • Yomeddine de A. B. Shawky • Leto de Kirill Serebrennikov

Quel film ouvrira le festival ?

Everybody Knows (Todos Lo Saben), réalisé par le cinéaste iranien Asghar Farhadi, qui réunit à l’écran le couple glamour Penélope Cruz et Javier Bardem. Une histoire de famille au cœur d’un petit village espagnol qui promet son lot de rebondissements.

Un événement à ne pas manquer

Cannes Classics fêtera les 50 ans de L’Odyssée de l’espace, l’œuvre culte de Stanley Kubrick sortie en 1968. À cette occasion, le réalisateur Christopher Nolan présentera une nouvelle version de ce film, qui a bouleversé le cinéma de science-fiction ! Et nous, on est ravis de le redécouvrir.

Voyage au bout de la nuit

Les terrasses incontournables de la Croisette pour aller boire un verre au bon moment, au bon endroit. Nous, il y a des chances qu’on y soit !

Rencontre avec Albane Cleret, grande prêtresse de la nuit cannoise avec sa Terrasse et son Club by Albane

Connue pour ses soirées glamour, Albane Cleret ne laisse personne indifférent. Sa mythique agence de communication attire les plus grands noms du cinéma le temps de quelques soirées très prisées… et très privées – tout le monde se souvient de celles consacrées à Dior, à Madame Figaro ou encore au film Mad Max. Elle reçoit les people au Club by Albane et à la Terrasse, un lieu qui se refait une beauté chaque année, pour être the place to be de la Croisette. Le jour, on y retrouve des figures du cinéma lors d’interviews ou de lancements promotionnels, à l’instar de Robert Pattinson. La nuit, un verre de Belvedere à la main, gardez les yeux grand ouverts : vous croiserez forcément Ryan Gosling ou Jessica Chastain.

Entre hier et aujourd’hui, Cannes a-t-il beaucoup changé ?

Oh oui ! En partie grâce aux réseaux sociaux. La communication digitale a pris le dessus et a permis de développer la visibilité des marques et des films. Cannes, il y a 15 ans, était beaucoup plus petit et intime en termes de communication média.

Votre meilleur souvenir de Cannes ?

J’en ai tellement… Chaque Festival apporte son lot de souvenirs impérissables.

Et le plus drôle ?

Tout récemment, on m’a appelée en me demandant si je pouvais recevoir Solo sur ma terrasse. J’ai répondu : « Oui, bien sûr, j’adore Bruno. » Je n’avais pas compris qu’il s’agissait de Solo, le dernier Star Wars, et non de l’acteur.

La principale qualité de Cannes ?

Les différentes sélections officielles, qui permettent de découvrir la multiplicité du cinéma international et qui offrent une chance exceptionnelle aux acteurs et réalisateurs, jeunes ou plus confirmés, d’être vus par le plus grand nombre.

Son plus grand défaut ?

Comme dit l’expression, « ce qui se passe à Cannes reste à Cannes ».

Le projet qui vous tient à cœur ?

Exporter la marque Albane sur d’autres festivals, ce que je m’efforce de faire depuis deux ans.

Terrasse et Club by Albane. 50, bd de la Croisette, 06400 Cannes. albanecleret.com.

Figaro_AlbaneCleret29641_WEB

Mouton Cadet Wine Bar

Ne ratez pas la terrasse la plus époustouflante des nuits cannoises ! Niché sur le rooftop du Palais des Festivals, le Mouton Cadet Wine Bar surplombe la Croisette avec une vue à 360° sur la baie. Résidence incontournable du cinéma depuis 2011, la terrasse a lancé l’an dernier les « Sunsets apéritifs », inaugurés par le pianiste Michel Legrand. Ils reviennent pour une seconde édition consacrée aux musiques de film, avec la compositrice Keren Ann en special guest. à savourer en dégustant des accords mets et vins sous les derniers rayons du soleil.

Soirée d’ouverture le mercredi 9 mai de 19h00 à 21h00.

Palais des Festivals et des Congrès, 06400 Cannes.

Villa Schweppes, cultissime

Chaque année depuis 2008, la Villa Schweppes fait vibrer les Cannois avec ses soirées mythiques. « La » référence en matière de culture de la nuit prend une nouvelle fois ses quartiers au Ka, au cœur du Palais des Festivals. On y attend les coqueluches de la scène musicale actuelle : Orelsan, Eddy de Pretto, L’Impératrice ou encore Bagarre. 2018 signe aussi le grand retour des soirées unexpected dans une villa, puisque la Villa Schweppes investit l’hôtel de Mougins, sur les hauteurs de Cannes.

Le Ka, Palais des Festivals et des Congrès, 06400 Cannes.

Villa Schweppes, Hôtel de Mougins, 06250 Mougins. villaschweppes.com

La terrasse UGC toujours aussi exclusive

C’est un secret défense. Jusqu’au dernier moment, l’adresse de la Terrasse UGC reste confidentielle. L’année dernière, ce lieu éphémère accueillait ses convives dans l’appartement d’un particulier aménagé pour l’occasion et surplombant la Croisette : tellement « canon » qu’on ne voulait plus partir ! Un rendez-vous très privé où une quinzaine de personnes seulement pouvaient accéder. Parmi elles : Édouard Baer, une nouvelle fois maître de cérémonie cette année, mais également Julie Gayet et Frédérique Bel. Au bar officie Étienne Descoings, l’un des plus grands barmen de la Côte d’Azur. Cette année encore, on se languit de connaître l’adresse.

Grey Goose® installe sa terrasse été Bleu

A Cannes, la vodka française GREY GOOSE® installe sa terrasse ÉTÉ BLEU, à l’hôtel Majestic. On profitera d’une bulle de tranquillité sur la Croisette en dégustant, entre la fin d’après-midi et le début de soirée, ses cocktails emblématiques dont « Le Grand Fizz », le « Flame of Love » ou l’« Espresso Martini® ».

Au programme, chaque jour de 18h à 21h, vous jouerez les barmen en créant votre propre recette à base de  plantes aromatiques, fruits et autres décorations.

Une fois votre verre à la main, direction le terrain de jeu de palets, version so chic, pour voir la vie en bleu. Esprit Riviera garanti !

Hôtel Majestic, 10, boulevard de la Croisette, 06400 Cannes

Films, paillettes et gastronomie

Bonnes tables qui nous régalent, rooftops intimistes, plages glamour, voici notre choix à Cannes et dans les environs.

A Cannes

La Palme d’Or

Christian Sinicropi, chef du restaurant étoilé La Palme d’Or au sein de l’hôtel Martinez, ouvrira le bal le 7 mai au soir avec un menu hommage à Cate Blanchett. Depuis qu’il porte cette double étoile, il a l’honneur de préparer le menu exclusif du premier dîner des membres du jury. Qu’il dédie toujours à la filmo du ou de la président(e). Pourquoi lui ? Parce que cet ancien disciple d’Alain Ducasse au Louis XV à Monaco ne se démarque pas seulement par sa cuisine, il conçoit ses assiettes comme une œuvre globale. Féru d’art, il a suivi les cours des beaux-arts de Vallauris et, depuis, dessine lui-même son service de table, que sa femme, céramiste, façonne. Les produits du terroir local composent alors des sortes de « tableaux » et les « Mouvements » – un produit décliné en trois séquences – sont rythmés à la manière d’un scénario qui devrait, cette année plus que jamais, être à la hauteur du récent lifting du Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez.

73, boulevard de la Croisette, 06400 Cannes. Tél. : 04 92 98 74 14.

hotel-martinez.hyatt.com. Le « Mouvement » à partir de 148 €, la « Collection » à partir de 205 €.

A Eze

La Chèvre d’Or

Jouissant d’un des plus beaux panoramas sur la Méditerranée, l’hôtel La Chèvre d’Or fascine autant qu’Èze et ses jardins de Babylone. Lauren Bacall, Humphrey Bogart, Roger Moore ou Robert De Niro y ont séjourné. La fascination qu’exerce depuis toujours ce château suspendu méritait l’ascension fulgurante de cet artiste doublement étoilé, nommé chef de L’Espadon au Ritz à seulement 29 ans. Aujourd’hui, Arnaud Faye dépasse les côtes niçoises pour s’aventurer « en esprit » jusqu’au Piémont, avec ses gnocchis au cœur coulant de polenta, qui succèdent ainsi à la pissaladière (qui se croque ici en tuile). On retrouve l’agneau de Sisteron, le cabri aux baies de Genièvre cuit 36 heures et quelques inédits comme le combo poulpe et lapin. Cette année, le chef inaugure une table italienne, née de sa rencontre avec un autre toqué du Piémont, Hugo Gastaldi. Dans l’assiette, des recettes traditionnelles comme les cappelletti à la piémontaise, à peine twistés d’un bouillon au parmesan.

Rue du Barri, 06360 Èze. Tél. : 04 92 10 66 66. chevredor.fr

Menus gastronomiques à 85 € et 150 € au déjeuner, 210 € et 250 € au dîner. Au Stagioni, compter 150 € à la carte.

A mougins

Restaurant Paloma

Les fines gueules sont unanimes. Moins classique que l’incontournable Bastide Bruno Oger au Cannet, l’adresse commence à faire bruisser… On traverse la salle à la déco baroque pour réserver une table en terrasse, au-dessus de la végétation, avec vue imprenable sur la baie de Cannes. À 30 ans, Nicolas Decherchi multiplie de toute évidence les talents. Passé entre autres chez Georges Blanc, Éric Fréchon, Bruno Oger, Philippe Labbé et Cyril Lignac, il livre aujourd’hui sa propre vision de la cuisine :
technique (très technique), léchée (hyperléchée) et audacieuse jusque dans ses moindres accords. Tartelette de grenouilles, foie gras au pamplemousse et chocolat blanc, petites langoustines à la mandarine et consommé de pinces, bar de ligne à l’oursin et butternut, agneau de lait des Pyrénées et pastilla de merguez ou pigeon du Poitou avec un velouté de cosses à la menthe, le jeune chef ne s’interdit aucun tour de France, aucun trait d’imagination. C’est vif, inventif, chaque assiette apportant son lot de surprises.

47, avenue du Moulin de la Croix, 06250 Mougins.
Tél. : 04 92 28 10 73. restaurant-paloma-mougins.com

Menus déjeuner dès 49 €, menus dîner à partir de 98 €.

A Menton

Mirazur

Mauro Colagreco, chef doublement étoilé du restaurant Mirazur, a 23 ans quand il débarque en France en 2001. En 2006, c’est la « révélation de l’année » par le Gault & Millau, puis le « cuisinier de l’année » en 2009. Entre-temps, passé chez Alain Passard, Alain Ducasse et Guy Martin, il a ouvert son propre restaurant, qui a vite obtenu sa première étoile et, en 2011, a été classé par le New York Times parmi les dix meilleures tables au monde. Deux étoiles plus tard, le chef italo-argentin à qui tout réussit reste l’un des chouchous de la « foodosphère ». Ses assiettes ? Picturales, mais respectueuses, épurées, mais franches, toujours inspirées de la mer et de la montagne. C’est léger à l’œil et au palais, et pourtant on s’en souvient longtemps. Climat de la Riviera oblige, il ne résiste pas à cultiver plusieurs dizaines de variétés de tomates, des carottes de toutes les couleurs et des blettes sanguines au milieu de ses citronniers, clémentiniers, pamplemoussiers et autres aromates.

30, avenue Aristide Briand, 06500 Menton. Tél. : 04 92 41 86 86. mirazur.fr

Menu « Découverte » à 80 €, « Inspiration » à 110 €, « Carte Blanche » à 160 €, « Signature » à 210 €.

Nos adresses incontournables

Le Park 45

Depuis février 2018, le chef Christophe Poard revisite les saveurs et les produits du terroir : filet de daurade saisi, sauce aux olives et déclinaison de choux en jeu de textures au restaurant Le Park 45. Déjeuner à l’abri des regards sur la terrasse avec vue sur les jardins ou dans la salle à travers une ambiance branchée et décontractée. Un pur moment de gastronomie !

Grand Hôtel Cannes, 45, boulevard de la Croisette, 06400 Cannes.
Tél. : 04 93 38 15 45. grand-hotel-cannes.com

L’Atelier du Homard

Les amateurs de ce crustacé décapode seront ravis d’apprendre que l’Atelier du Homard décline la bête sous toutes ses formes : en salade, à la plancha, aux petits légumes, en risotto. Dans une atmosphère conviviale et cosy, le chef prépare vos plats devant vos yeux. 26 places au total, mieux vaut donc réserver pour être sûr.

4, place du Marché Forville, 06400 Cannes. Tél. : 06 28 66 12 03. atelierduhomard.fr

Le Lucky You

Ce restaurant à la décoration chaleureuse et élégante fait parler de lui depuis son ouverture l’an dernier. Au menu, des viandes et des fruits de mer sélectionnés par l’italien Riccardo Cuccurullo, qui veut uniquement le meilleur pour satisfaire ses clients. La particularité des viandes de Lucky You ? Elles sont cuisinées maturées.

5 rue du Docteur Gazagnaire, 06400 Cannes.

Tél. : 04 93 68 96 86. facebook.com/Lucky-You-Cannes

À découvrir également