Infrarouge / Interviews  / Chamonix, à travers les yeux d’Antoine Dénériaz

Chamonix, à travers les yeux d’Antoine Dénériaz

Le champion olympique Antoine Dénériaz aime
Chamonix. Ancienne ville monacale, elle a abrité les
premiers JO d’hiver en 1924, tout comme les pionniers du tourisme alpin. L’enfant du pays s’y sent bien et nous emmène à la découverte de la commune la plus haute d’Europe.

Même s’il n’y a jamais gagné de compétitions, les éditions du Kandahar (coupe du monde de ski alpin hommes) restent parmi les moments charnières de sa carrière. D’abord en tant qu’ouvreur, en 1994 : il y approche ses idoles, Aamodt, Girardelli… Plus tard, en janvier 2005, il s’y rompt un ligament croisé : hors course pour les championnats du monde, il devient champion olympique la saison suivante, en février 2006 ! Il met un terme à sa carrière un an et demi plus tard. Il croise alors le chemin d’Alexandre Fauvet, DG de Fusalp, qui cherche à relancer la marque. Décidé par leurs valeurs communes, Antoine devient consultant technique et ambassadeur. La veste Starter du programme transversal Ski Club : c’est, entre autre lui. Plus technique et aérodynamique, une ligne de vraies tenues de compétition, performantes, près du corps, stylisées avec coutures soudées, respirantes et stretch voit le jour. Fusalp est d’ailleurs partenaire de la Fédération monégasque de ski et revient à ses fondamentaux avec une collection cosignée avec la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc.

001_ext

ValléeBlanche-Chamonix∏M.-Coquard

HD_ALBERT19

IMG_6214_jools-CHX-Visuals

©-CMBH-Chamonix-Mont-Blanc-Hélicoptères

SwatchFreerideWorldTour-Chamonix∏D.-Daher

L1003228

À découvrir également