Infrarouge / Lifestyle  / Déco Design  / Charlotte Cadé, reine du vintage-chic

Charlotte Cadé, reine du vintage-chic

En créant Selency, site de brocante en ligne, Charlotte Cadé invente une nouvelle façon de chiner. Rencontre avec la femme qui révolutionne notre intérieur.

Avec leur site Internet Selency, les cofondateurs Charlotte Cadé et Maxime Brousse souhaitaient avant tout mêler l’utile à l’agréable. Ces passionnés de brocante ont créé une plateforme pour connecter les professionnels et les chineurs qui accèdent ainsi à un vaste panel d’antiquaires sans quitter leurs canapés. Ce pied de nez aux enseignes bon marché est de bonne guerre puisque Selency ne se contente pas de faire du commerce mais propose aussi à ses utilisateurs des mises en scène inspirantes avec les belles pièces du site. Bienvenue dans la déco 2.0.

 

Une phrase ou un proverbe qui vous définit bien ?

Une invention Selency : « Si tu réalises que ton appart, ce n’est pas ça, que le matin tu te lèves hanté par Ikea, résiste. Prouve que tu existes. » Ce petit mantra issu de la chanson de France Gall est accroché dans nos bureaux.

La pire couleur en déco ?

En théorie, je ne ferme la porte à aucune couleur. Le risque vient plus d’une mauvaise association que d’une couleur.

Quel est votre style à vous ?

Un mélange éclectique et chaleureux. (1)

Votre période préférée ?

Le mouvement Bauhaus pour les lignes épurées. J’aime cette idée du retour à la sobriété qui a donné un second souffle aux années 50. La chaise B32 de Marcel Breuer en est l’incarnation parfaite. (2)

Celle qui ne vous inspire rien qui vaille ?

Le côté classique et bling-bling du XVIIIe siècle.

Comment vous est venue l’idée de Selency ?

Le principe d’une brocante en ligne communautaire est né d’une frustration. Pour apporter de la personnalité à mon intérieur, je passais un temps fou sur les sites Pinterest et eBay à la recherche de la bonne pièce. En créant Selency, j’ai voulu gagner du temps en réconciliant e-commerce et site « aspirationnel ».

Votre plus grande fierté avec Selency ?

Notre équipe et l’aventure humaine qui en découle.

Le décorateur que vous admirez ?

India Mahdavi pour son travail haut en couleur.

Une faute de goût pour laquelle vous avez de l’indulgence ?

Le mariage de styles qui ne fonctionnent pas. Il y a de l’audace, et c’est toujours mieux que le total look Ikea, non ?

Qu’est-ce qu’on ne trouvera jamais sur Selency ?

Des poêles et des casseroles. Pourtant certains essayent encore…

Et qu’a-t-on le plus de chance de trouver ?

La dame-jeanne (bonbonne en verre). (1)

Croyez-vous au grand retour d’un style en particulier ?

Oui, au mouvement Art déco. Je constate déjà une percée sur certaines lignes ou matériaux.

La pièce que vous préférez meubler ?

Mon salon, dont je change régulièrement la déco. C’est facile de leur donner une nouvelle allure avec peu de choses, finalement. (2)

Après les ananas et les lampes palmiers, quelle est la grande tendance déco du moment ?

Les miroirs biseautés. (3)

Qu’est-ce que vous souhaitez accomplir avec Selency ?

Moi-même pour commencer (rires). Plus sérieusement, je veux démocratiser l’accès à la pièce unique qui change tout.

La prochaine étape ?

Développer l’international avec, comme première cible, l’Europe du Nord, qui cultive depuis toujours une vraie passion pour les brocantes et la décoration d’intérieur.

Votre coup de cœur sur le site ? 

Le fauteuil Emmanuelle en rotin. (4)

La plus jolie pièce vintage que vous possédez ?

Une table tulipe Knoll. J’en rêvais ! (5)

6
7

Quelques dates clés

2014 : l’année de création du site.

500 : le nombre de nouveautés mises en ligne chaque jour.

• + de 200 transactions quotidiennes.

• de 5 à 25 000 € : l’éventail des prix proposés dans le catalogue.

À découvrir également