Chez Moët & Chandon, pas de champagne avant l’heure

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Chez Moët & Chandon, pas de champagne avant l’heure

Chez Moët & Chandon, pas de champagne avant l’heure

Ce qui lie le riche terroir de Champagne au savoir-faire de Moët & Chandon, c’est un temps précieux, un élément essentiel pour obtenir la qualité et la finesse d’un champagne.

Le rituel consistant à lever une coupe de champagne est synonyme d’occasion spéciale. C’est pourquoi Moët & Chandon apporte un soin particulier à la maturation de ses champagnes, quelque soit le style.

Pour élaborer ses cuvées, la maison s’appuie depuis 1743 sur deux éléments essentiels : une nature généreuse qui, guidée par les vignerons, produit les raisins, et le savoir-faire des vignerons de la maison qui transforme un pur produit de la nature en champagne. Ce qui lie ces deux éléments est l’ingrédient essentiel du temps.

Le temps est ce qui apporte une touche supplémentaire aux styles de champagne de Moët & Chandon. La maison sait depuis longtemps que pour élaborer ses champagnes d’exception, il faut laisser faire le temps.

La nature prend son temps pour faire mûrir les raisins. À la fin de l’été ou au début de l’automne, selon les caprices de la nature, la récolte n’intervient que lorsque les raisins ont atteint une maturité parfaite après environ trois mois de travail de la vigne.

Lire aussi : Climat : le champagne adopte des bonnes pratiques

L’attente de la maturité

La douce progression du temps ne s’arrête pas avec la récolte. C’est après les vendanges que les vignerons de la maison, armés de patience, entament le long processus d’élaboration du champagne. De la vigne à la bouteille, le maître de chai assisté, d’une équipe d’œnologues, crée ensuite des assemblages de vins sur mesure pour chaque style. L’assemblage se fait en hiver, puis les bouteilles commencent leur longue maturation dans les caves fraîches et sombres de la maison.

C’est ce lent processus de vieillissement dans les caves qui confère ses qualités à un grand champagne. Sous l’œil attentif du chef de cave de Moët & Chandon, chaque style de champagne est choyé pour garantir la qualité attendue par la maison. Chaque bouteille est conservée pendant une période de temps définie sur mesure pour atteindre la maturité précise que le chef de cave souhaite obtenir.

Pour le Moët Impérial, cuvée signature de la maison, une période de maturation de 24 mois en cave est nécessaire, bien au-delà des 12 mois prescrits par le cahier des charges pour les assemblages non millésimés. Une fois dégorgée, la bouteille reste en cave 3 mois supplémentaires.

Le processus de maturation de nouvelles bouteilles en cave est répété tout au long de l’année. De nouveaux assemblages de Moët Impérial sont mis au point tous les 3 mois au cours de la même année, afin de garantir la constance de son goût.

Lire aussi : Champagne : notre sélection pour prolonger l’expérience

«Il faut laisser le temps faire »

Pour les styles Grand Vintage de Moët & Chandon, la durée initiale de maturation varie entre 5 et 7 ans, bien au-delà du minimum de 3 ans requis en Champagne. En 2018, le Grand Vintage 2012 de la maison, par exemple, est sorti après 5 ans de maturation. Une fois dégorgée, chaque bouteille Grand Vintage est conservée jusqu’à 12 mois supplémentaires. Cela leur confère des nuances de goût et une palette aromatique riche obtenues grâce à un vieillissement prolongé dans les caves de la maison.

Chez Moët & Chandon, un respect indéfectible du temps nécessaire à la qualité fait que chaque gorgée exprime toute la finesse d’un champagne patiemment vieilli pour le bon moment. « La maison sait depuis longtemps que pour élaborer ses champagnes d’exception, il faut laisser le temps faire. »

moet.com

Lire aussi : Flâneries champenoises

À découvrir également