Chloé Bolloré

Des humeurs traduites en images, des instants qui donnent le ton, c’est le mood board du mois d’une personnalité qui fait l’actu.

Début d’artiste :

« Les tableaux sont arrivés par hasard. Je suis passionnée de photo et d’ordinateur, j’ai d’ailleurs commencé à travailler pour un site internet. » Pour offrir un cadeau original à son mari Yannick (PDG de Havas), à l’occasion de leur anniversaire de mariage, il y a huit ans, elle décide, en regardant toutes les photos numériques accumulées depuis des années, de les miniaturiser et de les réunir. Le premier tableau de mosaïques de photos LOVE est créé, dans une version collage, puis dans une version numérique encadrée.

 

Influence :


Grande fan d’Andy Warhol, de Liu Bolin et de tout ce qui est pop, elle aime aussi beaucoup le travail de David Gerstein, qui sculpte la tôle avec des papillons ou de multiples sujets identiques multicolores. « C’est positif et très coloré, j’adore. »

 

Bande-son :

La bande originale de La La Land, signée par Justin Hurwitz.

Voyages :

 

« Je passe cinq jours par mois à New York, je vis à Meatpacking District, non loin de la High Line et du Whitney Museum of American Art. Quand je suis sans enfants, j’en profite pour faire le tour des galeries d’art. Je reviens de Rome où j’étais pour un mariage, c’est un musée à ciel ouvert magnifique. »

Univers :

Elle traite en particulier des icônes des années 1950-1960 du cinéma hollywoodien, le rêve américain et les figures très positives comme Marilyn. Tout ce qui est dans la nature, des ours, des poissons… et enfin tout ce qui est très personnel comme les enfants.

 

Lieu secret :

Elle aime se ressourcer dans les Yvelines, « à Auffargis, où je fais des balades en forêt, je pars  à la cueillette des champignons avec les enfants… »

Lieux arty :

« J’aime me balader au Centre Pompidou, je suis très sensible à l’art contemporain. » Sa dernière visite à l’exposition de David Hockney lui a beaucoup plu.

Wish :

« J’ai pensé à une expo peut-être… » Mais il faudrait qu’elle puisse réunir beaucoup de commandes de ses clients, et c’est difficile de mettre en avant des créations qui concernent des univers privés.

 

Son principe créatif

À partir d’un jeu de photos plus ou moins large (de quelques centaines à plusieurs milliers), Chloé crée une image en reproduisant le principe des pixels (vu de prêt c’est un point, mais vu de loin ils forment un tout). Ainsi, chaque petit carré représente une photo qui, assemblée aux autres, compose une grande image. Un principe de double lecture étonnant, graphique et terriblement personnel, car elle « entre complètement dans l’intimité de la personne ». Elle travaille sur commande : des portraits, des messages, créant ainsi des pièces uniques ou des séries limitées à une dizaine d’exemplaires. Le prix ? Tout dépend du format, mais, à partir de 1 300 € (70 cm x70 cm ), elle réalise déjà un beau souvenir que nous vous invitons à offrir pour un événement qui marquera à coup sûr les proches que vous aimez !

chloepopart.com

À découvrir également