Au Top

Au Top
Cuisine Française

Jean-Philippe, le tôlier tatoué-tout-sourire du Café de La Perle, cherchait depuis longtemps un petit coin au vert dans son fief du Marais. Vœu exaucé dans ce carré hypissime avec le rooftop le plus arty et confidentiel de Paname. Accessible depuis l’ascenseur improbable, au fond d’une cour, et uniquement sur réservation d’une table. Encore quelques escaliers avec, sur les murs, les clichés et œuvres d’artistes invités et, à l’arrivée, une vue imprenable sur Beaubourg et les toits en zinc parisiens. Les tables s’alignent entre le bar magistral et les jardinières de romarin et de plantes sauvages nourries au marc de café. Dans l’assiette, une cuisine du marché et, le dimanche, couscous pour tout le monde. Ici, tout est frais : le service (jeune, ultrasouriant et en combi de mécano) comme, sur les tables, les plateaux d’huîtres de Marennes qui défilent, l’entrecôte black Angus et la dorade qui grillent au charbon de bois. Avec l’artichaut légèrement grillé (bonne idée), les ananas rôtis aux épices et ce petit chablis bien climatisant. Bref, ça sent le barbeuq’ et l’été. Le couscous dominical est à l’épeautre et au quinoa, carnivore ou végétarien. Simple, efficace, droit au but.

Pourquoi on y va ? Pour prendre un peu de hauteur sans faire la queue, parce que, une fois n’est pas coutume, la résa est obligatoire.

Indice solaire ? Maximum le week-end, perché entre ciel et terre dès le petit déj. Sans risque en semaine puisqu’on arrive pour l’apéro, pas avant 18h00.

À refaire à la maison ? Dès les prochaines vacances, cet aller-retour sur le charbon de bois pour des artichauts et ananas au léger goût de fumé.

Carte : environ 45 €.

À découvrir également