Bouillon 47

Le bistrot qui a tout bon
Bouillon 47
Cuisine française

En entrant chez Bouillon, laissez derrière vous les idées reçues. Non, il n’y a pas que du bouillon à la carte ; non, la déco n’est pas de style industriel et non, il n’y a pas de serveurs à barbe et tatouages. Ouf, enfin un nouveau bistrot qui n’est pas néo. Le chef Marc Favier (ancien second de Jean-François Piège) et sa compagne reçoivent dans une salle aux murs nus, à l’ambiance feutrée et fleurie. On déguste sur des tables en bois brut, confortablement lovés dans des fauteuils moelleux. Au menu, des plats de cuisine française créative et familiale, comme une pissaladière fondante ou ce canard entier de la maison Burgaud à partager, servi en cocotte sur un lit de pommes de terre grenaille, mouillé de jus de viande. On s’en lécherait les doigts… Ne passez tout de même pas à côté de ce qui devrait devenir le plat phare du restaurant, le bouillon de champignons de Paris, céleri-coriandre, dans lequel nagent des morceaux de foie gras de canard moelleux. Après l’avoir dévoré, vous changerez d’avis sur les bouillons ! Côté desserts, les propositions sont relativement classiques et moins maîtrisées. Qu’à cela ne tienne, la prochaine fois, on prendra double ration de ce divin bouillon.

Carte : environ 38 €.

À découvrir également