Infrarouge / City guide / La Coupole signe son renouveau
La Coupole signe son renouveau

Quand on nous promet le renouveau de ce vaisseau parnassien, autrefois boussole de la rive gauche bourgeoise et de notre paysage adolescent, forcément on tend l’oreille. Ça sent le pèlerinage… À peine arrivé qu’une immense (et belle) terrasse déploie enfin tout le potentiel de cette brasserie Art déco qui, du même coup, s’est refait de l’extérieur une beauté très cinématographique : noir et blanc, nouvelle typo… c’est beau ! À l’intérieur, heureusement, les fresques, la mosaïque d’origine et les colonnes classées demeurent intactes, tandis que le banc d’écailler s’est taillé une jolie part des lieux. Quant à la carte, elle s’est assagie – désormais, on dîne facile pour moins de 50 euros – et gagne en équilibre : les plateaux de fruits de mer, les huîtres et la choucroute évidemment, le fameux curry d’agneau et le gigot du dimanche, mais pas seulement… Une fraîcheur de crabe au citron vert bénie en cette fin de journée caniculaire, un excellent pâté en croûte et tous les classiques d’une brasserie d’anthologie. Le meilleur pour la faim ? Les crêpes Suzette de notre enfance, flambées sous nos yeux par le directeur lui-même, amoureux des rituels de grandes brasseries parisiennes, et qui pilote avec bienveillance et conviction.

Dîners-spectacles humoristes et artistes tous les vendredis et samedis soir, boums enfants au dancing les dimanches après-midi.

À découvrir également