La Table du Huit

L’intérieur immaculé signé Martin Margiela, classieux, un poil énigmatique les soirs de grand calme, a fait les titres des magazines sur papier glacé. La terrasse aussi a fait le tour des conversations. Un jardin urbain au milieu d’herbes folles… pris d’assaut quand il fait beau, tu penses ! Alors on a rappliqué sitôt le changement de casting. Nouveau chef, nouveau voyage :
le sarde Nicola Pisu, qui installe gentiment sa filière locale depuis quelques semaines. Et bonne surprise, pas d’effets de manche inutiles mais une cuisine italienne de région avec des légumes de printemps en beignets, un risotto au safran comme à Milan et des rigatoni alla carbonara d’asperges et de jambon sarde. Les desserts ? À choisir, le millefeuille (un peu sucré) plutôt que la pêche, (trop) précoce pour la saison.

Ouvert tous les jours midi et soir. Menus déjeuner : à partir de 45 €. Entrées : 18 €. Pour un plat du chef Nicola, compter environ 32 €.

À découvrir également