Dessance

Des desserts très audacieux
Dessance
Cuisine française

• Les incontournables de la carte : les fraises et radis façon pickles, persil givré, émulsion fromage blanc, les pommes confites et crues, vitelotte, roquette, granité marjolaine, l’omelette norvégienne fumée et flambée au whisky.
• Meilleure table : celle au comptoir où le chef pâtissier dresse en direct, spectacle garanti.
• Le vrai plus : les premiers desserts servis dans le cadre du menu sont axés sur le végétal, l’acide, certains sont même à la limite du salé. En fait, le sucre va crescendo pour ne jamais saturer le palais.
• Un défaut : selon les heures, la salle peut être un peu vide. Pas facile de trouver le créneau horaire le plus animé.
• Mais encore… pour ceux qui ne peuvent concevoir de commencer la dégustation par du sucré, il y a aussi quelques assiettes salées bien pensées.

Carte : environ 45 €.

 

 

À découvrir également