La Pointe du Grouin

Une adresse où l’on peut grignoter quand bon nous semble.
La Pointe du Grouin
Cuisine française

Thierry Breton, le chef de Chez Michel et de Casimir a compris qu’entre ses deux établissements de la rue de Belzunce, il y avait moyen d’en créer un troisième qui soit une adresse où l’on puisse grignoter quand bon nous semble. Sur place ou à emporter, on ne sait plus si l’on est dans un bistrot, une table d’hôtes ou une boulangerie-pâtisserie. Un peu des trois et c’est ce qui nous plaît. 

• Les incontournables de la carte : la galette saucisse, la ficelle de patte arrière de cochon, le far Breton.

• Les trois petits prix : tout est à petits prix, de l’entrée au dessert, l’addition ne dépasse pas 20 €.

• Meilleure table : ou plutôt meilleure place à la table d’hôte… celle du bout façon « je préside ».

• Le vrai plus : le pain de Thierry Breton que de nombreux clients de bistrots parisiens connaissent déjà.

• Un défaut : c’est un peu l’anarchie devant le comptoir mais ça fait partie de l’ambiance.

• Dernière commande ? Minuit.

• Ouvert le dimanche ? Oui.

• Mais encore… on aime ce côté, chacun fait comme il en a envie et la gouaille de Thierry Breton qui prépare tout à la minute.

 Carte : environ 10 €.

À découvrir également