Pirouette

Pirouette
Cuisine française

« Alouette, gentille alouette, alouette, je te plumerai… » Effectivement cela n’a aucun rapport avec « Pirouette cacahuète » la ritournelle enfantine que l’on se prend parfois à fredonner. Alouette, c’est le plat désormais mythique qu’il faut goûter à cette adresse : cuisse de pigeon désossée, foie gras, le tout enrobé dans du lard de Colonnata. Aux beaux jours, il y a ceux qui s’attribuent les tables qui lézardent au soleil contre la façade et ceux qui traversent la place pour rejoindre les tables mi-ombre, mi-soleil. Au programme, les plats joliment troussés de Tomy Gousset dont la crème de laitue, l’aile de raie aux pommes grenailles et un excellent baba au rhum.

• Les incontournables de la carte : l’alouette sans tête, façon Pirouette, l’ossau Iraty et sa confiture de cerise noire

Meilleure table : la plus proche des casiers à bouteilles.

Le vrai plus : la terrasse.

Un défaut : même en cherchant bien, non pas vraiment.

Dernière commande ? 22h15.

Ouvert le dimanche ? non.

Mais encore… le service enjoué, les tatouages du chef, le côté « on travaille sérieusement mais on ne se prend pas au sérieux ».

Carte : environ 55 €.

À découvrir également