Taokan

Un chinois version design chic à Saint-Germain
Taokan
Cuisine chinoise

Que répondre quand on vous demande l’adresse d’un vrai bon chinois à Paris ? Question critères, on veut du « pas gras et qui ne reste pas sur l’estomac », du « garanti sur l’origine de production sans redouter un remake de cauchemar en cuisine » et une déco un peu plus moderne que les chats en porcelaine. Désormais, on répondra « Taokan ». La carte est variée, mais pas à rallonge, et c’est à tomber, normal, c’est Tien Dat Au, un des anciens chefs de Madame Ly, qui régale. Les fritures (nems, mais aussi Xia He, ces petites crêpes croustillantes aux crevettes) ne sont pas si grasses, critère numéro 1 validé. Les Dim Sum faits maison, quasiment devant nous, répondent à notre seconde exigence : c’est ultra frais et délicat. On salive encore pour le boeuf lôc lac époustouflant. Le dernier critère est au-delà de nos attentes : un design contemporain, zen et moderne, frisant la sobriété japonaise, qui nous rappelle qu’il y a quelque temps, on mangeait des sushis à cette adresse totalement relookée. Côté finance : à part en Chine, un bon chinois, ça se paye.

Carte : environ 40 €.

À découvrir également