Uma

un joli cas inca
Uma
Cuisine Food fusion

À Los Angeles, on ne jure que par Picca ; à Londres, les restaurants aux influences péruviennes sont aussi légion : il suffit de voir le succès de Coya pour se demander pourquoi Paris fait toujours office de suiveur ? Puisqu’ici la tendance est aussi aux cartes japonisantes et aux tapas à partager, Guillaume Sudre a concocté un joli mixte pour son premier restaurant. Résultat, une carte à l’esprit ando-franco-nippon, où les pique-assiettes sont invités à l’être au premier sens du terme.

Ici, on partage le soir, mais… vite fait alors, car en une bouchée c’est déjà terminé. Heureusement la carte est large et donne envie de tout tester. Si la déco de Randa Kamel rappelle discrètement l’Amérique latine, c’est un vrai voyage gustatif que Lucas Felzine (Arpège, Ze Kitchen Galerie) nous propose. Pour le déjeuner, exit la carte des tapas, on apprécie l’efficacité du menu. Pour nous, c’était poule rôtie au tamarillo, poisson aux agrumes, éclair à la lucuma et Kalamani. « C’est quoi ça ? », une question qu’on posera souvent car voyager, c’est découvrir des choses inconnues… mais quand c’est bon, autant se laisser surprendre sans poser de question.

Carte : environ 67 €.

À découvrir également