Tavline

Une immersion à Tel Aviv
Tavline
Cuisine israélienne

Marre du quinoa et du kale mais envie d’une cuisine saine comme à la maison ? Dans la lignée des Miznon (de l’Israélien Eyal Shani) et Ima (Jérémy Attuil et Mikael Attar), les chefs israéliens ont le vent en poupe, confortés par le succès des chefs stars Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi à Londres, auteurs du best-seller Jérusalem. « Tavline, ça veut dire épices ». Une petite phrase qui vous invite à découvrir une cuisine qui remue les papilles et apporte un peu de soleil quand il est loin. Le chef israélien Kobi Villot-Malka et Keren Benichou sèment graines de grenade, zaatar (mélange d’origan, sumac et graines de sésame) ou srhoug (purée de piments, ail et épices) sur une chakchouka (œufs mijotés dans une sauce tomate pimentée) ou un ktsitsot daguim (boulettes de poisson sur lit de lentilles) à tomber. Difficile de ne pas succomber aux betteraves, chou-fleur ou patates douces rôtis nappés de téhina, aux aubergines brûlées et au houmous maison ! Un régal, à savourer avec une infusion au fenouil ou une bière israélienne.

Carte : environ 34 €.

À découvrir également