Zébulon

Une équipe enthousiaste et expérimentée aux commandes d’une cuisine originale
Zébulon
Cuisine traditionnelle

Le quartier du Palais Royal bouge en matière de restaurants et ce n’est pas pour déplaire aux gastronomes que nous sommes. Après le succès de Pirouette, cassant les codes du bistrot, le restaurateur Laurent Fréchet et son associé Thomas Chaput, officie en maître de salle fort sympathique. En cuisine, le chef camerounais Yannick Lahopgnou (passé par le Meurice sous Alléno et par un étoilé français au Japon) propose une cuisine généreuse et remplie d’épices. Les plats sont odorants avant d’être goûteux, comme cette tourte de gibier, choux de Bruxelles, foie gras et ris de veau ou encore le pigeon royal aux onze épices, pommes et céleri. Pour ceux qui préfèrent le poisson, du cabillaud et des Saint-Jacques sont également à la carte (qui change souvent) mais clairement, vous ne venez pas chez Zébulon en mode « menu détox ». Le Chef n’a pas à pâlir de ses desserts car la tarte au chocolat, confiture de yuzu et glace au poivre nous a ravis. Point à noter, si vous êtes musicien ou si vous souhaitez simplement vous donner en spectacle, un piano noir trône dans la salle du fond et est à votre disposition. Entre néo-brasserie et cave à manger (la sélection de vins, choisie par Jean-Marie Fréchet, est importante et affichée), Zébulon est une table enthousiasmante à faire entre amis.

Carte : environ 20 €.

À découvrir également