Coups de cœur

Voici une sélection de nouveautés qui nous ont tapé dans l’œil. On les partage avec vous.

must have
Claris Virot, Python Fever

Claris Virot aime les choses rares, les belles matières, la mode vintage, voire rétro rock… et particulièrement les accessoires. Peut-on l’en blâmer ? Depuis quelques semaines, le tout-Paris murmure son nom. Vous n’avez pas pu manquer ses sacs sublimes, en python. Ils sont inspirés de rencontres avec des artisans passionnés, mais aussi des voyages entrepris par leur créatrice, et reflètent un savoir-faire unique, fruit de nombreuses années d’expérience chez les plus grands noms de la mode. Chaque peau est soigneusement sélectionnée, en respectant bien sûr les lois protégeant les espèces menacées. Tout est fait main dans les ateliers de Claris, chaque peau est peinte à la main par des artistes : votre modèle sera forcément unique. De jour comme de nuit, vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer. MA
53, rue Boissière, 75116 Paris.
www.clarisvirot.com

____________________________

Mayaro

concept store
Mayaro, repère d’esthètes

Voici une adresse insolite s’il en est. Au 20 de la rue Amélie, dans le 7e arrondissement de Paris, vous trouverez un concept store d’un nouveau genre, où se croisent artistes et artisans dans un univers entièrement dédié à l’homme.
Ce projet est né d’une idée de Nicolas Floquet, multi-entrepreneur, collectionneur et hédoniste, entouré de deux « muses », Éloïse Gilles et Raphaëlle de Panafieu. Tous trois voulaient réunir dans un seul et même endroit de véritables talents, des savoir-faire, dans tous les domaines : maroquinerie, ébénisterie, beaux livres, beaux objets ou art numérique. Les artisans en résidence vous accueillent pour le travail des peaux, des cuirs, des bois, des denrées, des mots ou des belles matières… Une véritable chimère pour du sur-mesure exclusif et des éditions très limitées. N’hésitez pas à pousser la porte, vous ressortirez forcément avec des objets qui n’existaient pas jusque-là. MA
20, rue Amélie, 75007 Paris.
https://mayaro.fr

 

____________________________

DeliverooFOOD
Deliveroo et La surprise du chef

Ce soir, malgré les relances de vos amis, vous préférez une soirée cocooning, confortablement installé devant la série du moment, parce que de temps à autre, il est bon de faire une pause. Oui, mais qu’allez-vous commander ? L’éternel japonais ? Le burger mauvais pour votre régime ? Bien sûr que non, vous allez commander chez deliveroo.fr et cela tombe bien : en ce moment, la surprise du chef est concoctée par Yves Camdeborde. Il vous propose une recette exclusive de saint-jacques de Granville et leurs légumes oubliés. Healthy, de saison et livrée en trente minutes. Oui, définitivement, vous allez passer la soirée à buller ! MA
https://deliveroo.fr/fr

 

____________________________

 

Sokol

palette
Apolonia Sokol sent la térébenthine

La peintre est jeune. Elle sent la térébenthine, la respire. L’essence de térébenthine, qui sert de solvant dans la peinture à l’huile, est aussi utilisée comme expectorant en médecine. Ici, l’artiste expulse de ses bronches une énigme architecturale de De Chirico. La fenêtre, sans vitre, est ouverte sur un monde fait d’ombres et d’apparences avec son ciel en aplat dont la couleur n’est travaillée que pour elle-même. L’homme nu – la nudité n’est pas habituelle en art contemporain – l’enjambe. Il sort d’un décor où il n’a pas sa place : il est noir. Le suprémacisme blanc joue l’homonymie avec le suprématisme (mouvement artistique russe) : le décor est réalisé avec des formes géométriques où la représentation de l’humain est déplacée. Un bel exemple de la peinture hyperréférencée d’Apolonia Sokol, fraîchement sortie des Beaux-Arts, au 14 de la rue Bonaparte, et repérée, au 11, par Jean-Jacques Dutko. Sokol, un nom polonais qui ne pouvait qu’entrer en résonance avec la rue Bonaparte…, Napoléon ayant toujours eu un grand faible pour les princesses polonaises. EV

 

____________________________

 

ParfumOPENING
Grand musée du Parfum

Au 73 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, tout est fin prêt pour accueillir les amoureux du parfum et titiller leurs neurones et leurs narines. Ouvert au public le 15 décembre, le grand musée du Parfum inaugure une autre manière de parler du nez : en le faisant fonctionner intelligemment ! En suivant le sens de la visite, on découvrira l’histoire de la parfumerie depuis la nuit des temps, le fonctionnement de l’olfaction, les matières premières du parfum, tout comme les odeurs qui nous interpellent et celles qui nous révèlent. Sans oublier la dimension artistique, avec le travail du parfumeur créateur dont les réalisations sont disponibles dans le concept store, et celui d’artistes inspirés par l’émotion des fragrances et exposés sur place. SC
Grand musée du Parfum,
73, rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris.
Ouvert de 10 heures à 19 heures tous les jours,
sauf le lundi.
www.musee-du-parfum.fr

 ____________________________

 

rollingMusique
Le nouvel opus des Rolling Stones

Du blues pour accompagner vos repas de fêtes, un nouvel album du légendaire groupe rock, vous en rêviez ? Dix ans après leur dernier opus, les Stones nous offrent Blue & Lonesome, un album brut qui revient sur les racines du groupe et se révèle encore une fois une petite pépite. Il est constitué de reprises de chansons de blues composées à Chicago. Certains disent qu’il a été enregistré en trois jours seulement, en live, sans retouche… avec, pour ne rien gâcher, la participation d’Eric Clapton pour quelques morceaux. Après tout, rien d’étonnant : les papys du rock savent faire et l’ont prouvé maintes et maintes fois. À se procurer d’urgence ! MA
Sortie depuis le 2 décembre 2016.
www.rollingstones.com

____________________________

 

biotsoin bio

L’Atelier Biot

Après le Bar à Chignons minute, le Bar des Coloristes, Christophe-Nicolas Biot lance un nouveau concept : un atelier entièrement dédié aux colorations et soins naturels végétaux. Une suite logique puisque ce « coiffeur visionnaire » avait déjà développé sa ligne de coloration végétale, Botanic Color by Biot. Vous pourrez donc venir vous faire chouchouter dans ce nouveau salon situé galerie Vivienne, où Jean Paul Gaultier avait, jadis, installé une boutique. MA
Coloration végétale 80 euros. Coloration botanique à partir de 90 euros.
51, galerie Vivienne, 75002 Paris, ouvert du mercredi au samedi sur rendez-vous.
www.christophenicolasbiot.com

À découvrir également