Crèmes de luxe

Ce qui fait leur différence ? L’émotionnel. La cosmétique haute couture est un luxe de désirabilité baigné de naturalité.

Catherine Jazdzewski

Pourquoi est-ce qu’il n’y aurait qu’en beauté que le luxe ne changerait pas ? Comme en mode, il a cessé d’être statutaire. Il ne parle plus à une élite mais à ces filles qui font leur shopping dans le nouvel espace cosmétique et poétique de La Samaritaine.

Pour Pierre Bisseuil, cofondateur de l’agence de prospective The Prospectivists, « les crèmes de luxe ont une expertise historique et s’ancrent dans la transparence. Les groupes auxquels elles appartiennent certifient leurs ingrédients comme ils le font désormais pour la joaillerie, l’horlogerie…»

Une meilleure traçabilité

En mai dernier, huit groupes dont LVMH, L’Oréal, Clarins, Nuxe… se sont réunis pour former ADN & Cosmétique. Ce consortium a pour vocation de garantir la meilleure traçabilité possible de leurs matières végétales via une méthode pointue d’analyse ADN.

Aller au génome de la nature pour régénérer la longévité de la peau, telle est donc la voie royale choisie par Guerlain, Chanel ou Dior… grâce à l’orchidée, la vanille, la rose… Des fleurs à l’essence active et sensuelle. Leurs formules sont épigénétiques, leurs textures saisissantes de sensualité, source de peau radieuse. Qui dit mieux ?

Lire aussi : Les parfums qui chauffent et réchauffent

Partager cet article

A lire aussi