Des vins qui atteignent des sommets

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Des vins qui atteignent des sommets

Des vins qui atteignent des sommets

Les vins de montagne ont longtemps été réduits à l’association avec la raclette-tartiflette et les fondues en tout genre. Cependant, entre Alpes, Jura et Pyrénées, on peut dénicher de grands vins, blancs ou rouges, en renouant avec les cépages locaux. Sublimé par le travail artisanal de certains vignerons, le mariage entre altitude et soleil offre des vins de gastronomie à découvrir sur les hauteurs, dans les villes et les vallées.

Béarn en héritage

Madiran rouge Bouscassé argile rouge 2016 du domaine Brumont

C’est à la propriété familiale de Bouscassé qu’Alain Brumont a découvert la vigne, et à Montus qu’il s’est fait connaître et a fait redécouvrir le tannat au monde entier. Ce cépage puissant se marie en souplesse avec le cabernet sauvignon, le cabernet franc et quelques grappes du local fer servadou. Issu de vieilles vignes cinquantenaires et d’un terroir d’argiles rouges rares dans le Sud-Ouest, ce madiran est élevé plus d’un an en bois. Un vin gourmand de fruits rouges et noirs aux tanins fins.

À déguster avec un canard à l’orange ou un porc noir de Bigorre.

18 €. brumont.fr

Une rareté du Jura

Arbois rouge Les Corvées 2020 du domaine Ratte

Ce 100 % trousseau à la dame – cépage rare et oublié, travaillé en biodynamie (Demeter) sur le meilleur coteau entre prairies alpines et montagnes boisées au cœur du Jura – porte bien son nom. Un concentré d’arômes et de tanins, élevé en fûts neufs par ce domaine familial, Michel-Henri, Françoise et leur fils Quentin. Un vin sans aucun intrant, puissant sur des fruits noirs et des notes poivrées.

À déguster avec un civet de chevreuil aux airelles ou une entrecôte.

25 €. domaine-ratte.com

Basque en terrasses

Irouléguy blanc cuvée Schistes 2018 du domaine Arretxea

La famille Riouspeyrous, Michel et Thérèse et aujour- d’hui leurs fils Iban et Teo, ont renoué avec la vigne du grand-père en 1990, travaillée d’emblée en bio sur les fortes pentes ensoleillées d’Irouléguy autour d’Arretxea (« la maison de pierres » en basque). Leurs blancs sont d’une élégance folle sur un fruité éclatant, pour ce petit manseng-gros manseng, épicé et exotique sur une finale saline.

À déguster avec un poulet à la crème, une cassolette de fruits de mer.

29 €. domaine-arretxea.com

Les Pyrénées en amphithéâtre

Saint-Mont blanc Cirque nord 2017 de Plaimont

Ce grand blanc du sud-ouest s’épanouit sur une parcelle froide, en sommet de coteau, dans un amphithéâtre d’argiles qui a failli être oublié. Le terroir se révèle idéal pour cet assemblage de gros manseng, petit courbu et petit manseng, cépages typiques du piémont pyrénéen. Un bouquet de fruits secs et d’épices rehaussés d’une note de truffe.

À déguster avec un risotto aux truffes ou des coquilles Saint-Jacques aux agrumes.

35 €. plaimont.com

Dans la combe de Savoie

Savoie rouge Arbin La Rouge 2015 du domaine Louis Magnin

Les vignes quinquagénaires de mondeuse, le seul cépage rouge de l’appellation, sont vendangées à la main avant de passer un an dans un grand tronconique de chêne. Un travail d’artisan en vignes et en cave pour le couple Magnin, qui élabore un vin rouge bio, de caractère et de garde, aux parfums de violette, de framboise et myrtille, poivré sur des tanins soyeux. Parmi les mondeuses les plus racées de Savoie. À déguster avec un poulet aux girolles ou des grillades de porc.

25 €. domainelouismagnin.fr

Entre mer et montagne corse

Calvi blanc 2020 de l’Enclos des anges

La vue des vignes et de la nouvelle cave à flanc de montagne de Marjorie et Richard Spurr fait rêver sur les hauteurs de Calvi avec vue sur mer. Un vermentinu bio, rond et floral, avec une note d’immortelle si répandue dans l’île et un parfum exotique.

À déguster avec une dorade grillée ou un curry de crevettes.

22 €. domaine-lenclos-des-anges.business.site

Face aux Bauges

Savoie Jacquère Genesis 2020 de l’Aitonnement

Parce que tout ici a commencé par la jacquère, cépage majeur dans le vignoble savoyard, d’où le nom de cette cuvée signée par le jeune et très talentueux Maxime Dancoine, qui peaufine en bio de grands vins sur de petites parcelles où une partie des vignes avoue 80 saisons. Un vin vibrant, droit et ciselé sur une trame crayeuse et citronnée d’une incroyable finesse. Preuve que la jacquère peut donner de grands vins.

À déguster avec un soufflé au beaufort ou un filet de saint-pierre.

20 €. aitonnement.com/fr/

Sous la Chartreuse

Phœnix savoie rouge 2018 du domaine Dupraz

Ce vin rare produit en quantité très limitée provient d’une mondeuse sur les contreforts du massif de la Chartreuse, à 350-450 mètres d’altitude. Signé par Marc et ses deux fils, Jérémy et Maxime Dupraz, cinquième et sixième générations de vignerons, ce vin bio puissant et épicé aux tanins fins a été élevé neuf mois en œufs béton, dans une bouteille cirée à la main.

À déguster avec un boudin noir ou une marquise au chocolat.

30 €. apremont-vin-de-savoie.fr

Lire aussi : Aperol Spritz lance sa tournée hivernale

À découvrir également