Famille : une sortie au Jardin d’Acclimatation

Infrarouge / Lifestyle  / Famille : une sortie au Jardin d’Acclimatation

Famille : une sortie au Jardin d’Acclimatation

Profitez de votre passage à l’exposition Morozov chez LVMH pour amener vos enfants dans un parc historique !

Juste à côté de la Fondation s’étendent les dix-neuf hectares du Jardin d’acclimatation. Au milieu du XIXe siècle, le Paris médiéval laisse place à une ville qui se métamorphose en une capitale ultramoderne sous la volonté de Napoléon III et d’Haussmann.

Le bois de Boulogne, désirés par l’empereur, voit apparaître en son sein un jardin à l’initiative de la Société impériale zoologique d’acclimatation. Ce regroupement de savants cherchait en effet un endroit pour introduire et « acclimater » des animaux exotiques.

Du zoo au parc de loisirs

À l’inauguration en 1859, ours, girafes, chameaux et kangourous batifolent entre bananiers et bambous. Le Jardin d’acclimatation est né. Suivent un aquarium et quelques 100.000 animaux qui serviront de garde-manger aux Parisiens lors du siège de Paris par les Prussiens en 1870 (la trompe d’éléphant était alors le nec plus ultra de la gastronomie de survie).

Parc ethnologique à partir de 1872 – comme les animaux, on y présente des tribus de lointains continents derrière des grilles ! –, il devient parc de loisirs à partir des années 1930. Propriété de
la Ville de Paris, le jardin passe sous la coupe de LVMH dans les années 1980 qui s’associera avec la Compagnie des Alpes, propriétaire entre autres du Parc Astérix et du Futuroscope, pour en faire un parc d’attractions moderne, mais loin du gigantisme en vogue ailleurs. C’est là tout le charme de l’endroit.

Le Jardin d’acclimatation a fait peau neuve en 2017 et cela réjouit petits et grands. Le petit train est toujours là, la rivière enchantée, Guignol et les chaises volantes, aussi. Mais nous sommes en 2021 et il faut vivre avec son temps.

Réalité augmentée

Ainsi, grâce à une association avec Snapchat, le Dragon chinois, les Souris mécaniques ou l’Astrolabe sont à consommer en réalité augmentée, la chute libre dans la Tour de l’horloge vous fera remonter illico votre déjeuner dans la bouche tandis que l’on entend les « OH ! » Et les « AH ! » descendre du roller-coaster Speed Rockets, de l’escadrille volante l’Aérospatiale ou de la Machine à vapeur.

En face de la Grande volière, trône Da Antonino, resto italien au décor « giallo », idéal pour déguster un pollo alla cacciatora ou des tortellinis aux aubergines autour d’un olivier majestueux et sous les regards des dindons et des alpagas en goguette.

Jardin d’acclimatation, route de la porte Dauphine à la porte des Sablons, bois de Boulogne, 75116 Paris.

Lire aussi : Les Morozov investissent la Fondation Vuitton

À découvrir également