Fit’ Ballet

Pour se sculpter un corps de ballerine, vous allez prendre de la hauteur. Agilité, grâce, rythme et surtout énergie.

Olivia de Buhren a testé pour vous

Qu’est-ce que c’est ?
Cette nouvelle discipline mélange le fitness et la danse classique sur fond de playlist actuelle !

D’ou vient-il ?
Formée au classique depuis son plus jeune âge dans l’école de danse de sa mère, la belle Octavie Escure cherchait à renforcer ses articulations fragiles. Elle décide de prendre des cours de fitness mais rien n’est vraiment adapté. Elle crée alors son propre entraînement : le Fit’Ballet, qui s’exerce pendant une heure, sur une chorégraphie mêlant cardio, renforcement musculaire et danse. Quand elle n’accompagne pas Pete Doherty sur ses tournées, Octavie donne des cours.

L’effet escompté ?
On y va principalement pour acquérir un meilleur maintien du dos et corriger sa posture. Octavie voit les filles se redresser de séance en séance. Autre point fort du cours : on gagne aussi en souplesse à force de s’étirer à la barre.

J’ai testé pour vous
Une, deux, cinq, dix, vingt… Jusqu’à 37 filles se sont donné rendez-vous pour suivre le cours ! Gros succès. Heureusement, la salle est grande. Tout débute par un échauffement très cardio avec des enchaînements de battements de jambes tendues et pliées à un rythme très soutenu. Après cinq minutes, le travail se sent. Très vite, on passe à des exercices plus pointus : des demi-pliés et des dégagés en première, deuxième et quatrième position, qui rappellent la danse de notre enfance ! Tous les muscles du corps travaillent et on se prend vite pour une petite ballerine. Au sol, Octavie est impressionnante : allongée, bras tendus sur les côtés, elle décolle tout son corps avec la force des abdominaux. Tout le monde a très chaud, on transpire beaucoup, mais c’est rythmé et entraînant. La musique pop nous emporte, c’est assez fort. On ne s’ennuie pas. Viennent enfin les mouvements de ballet comme dans Le Lac des cygnes, avec de grands battements debout, puis au sol. À la fin du cours, la sensation d’avoir travaillé en s’amusant donne envie de recommencer. Pour ma part, c’est sûr je reviendrai, même si je me rappelle encore des courbatures du lendemain…

Le conseil du coach
« Pas la peine d’être une pro de la danse classique », déclare Octavie. Le cours est ouvert à tout débutant ou nostalgique des pointes, mais elle conseille tout de même de « bien assimiler rapidement les pas de danse et les postures classiques et de surtout bien respirer ». Il faut être patiente en attendant le jour où chacune pourra terminer le cours en faisant le grand écart d’un battement de cil !

À découvrir également