Francis Kurkdjian, parfumeur moderne

Infrarouge / Lifestyle  / Beauté  / Francis Kurkdjian, parfumeur moderne

Francis Kurkdjian, parfumeur moderne

Mêmes notes, mais deux identités. Avec Gentle Fluidity, Francis Kurkdjian répond olfactivement à la question du genre. Sa vison disruptive chargée d’émotions, son parti-pris fort touchent en plein cœur.

Vous êtes le premier créateur de parfums à vous être penché sur ce mouvement sociétal qu’est le no gender. Qu’est-ce qui vous a incité ?

Tout a commencé lorsque j’ai entendu parler de l’expression « gender fluid » via une amie qui vit entre New York et Los Angeles. Les américains ont entre 5 et 10 ans d’avance sur les évolutions sociétales. Peu après, on m’a demandé quel pouvait être l’équivalent de ce mouvement en parfumerie. Spontanément, j’avais cité l’eau de Cologne. Plus tard, j’ai réalisé que ce phénomène dépassait largement mes premières réflexions. Comme j’étais en quête d’une inspiration pour une nouvelle création, cela m’a amené à imaginer Gentle Fluidity, deux parfums, deux entités, en donnant à chaque personne la pleine liberté d’expression. Je les ai créés sans leur définir un genre particulier, pour que chacun et chacune puisse s’approprier le parfum qu’ils veulent et s’exprimer en toute liberté.

Votre parti-pris olfactif est fort : 49 ingrédients identiques pour deux fragrances complètement différentes. Comment les avez-vous choisies, associées ?

Ce n’était pas le projet de départ. J’ai eu cette idée pendant le processus créatif et je l’ai poussée jusqu’au bout. Ma méthode de composition ne dépend pas des ingrédients mais de l’histoire que je souhaite raconter. Je choisis les ingrédients en fonction et non l’inverse. En les dosant différemment dans les deux versions, j’ai démontré que, par essence, un ingrédient n’a pas de genre attitré. Gentle Fluidity édition Silver est un aromatique boisé, Gentle Fluidity édition Gold un oriental musqué. C’est la manière dont on l’utilise qui leur attribue un genre. Les ingrédients en parfumerie sont comme les tissus dans la couture. La soie, par exemple, peut être transformée en robe ou en cravate.

Vous avez aussi mis les hommes à la rose. Est-ce que cela veut dire qu’ils évoluent ? Quel est regard sur la parfumerie de luxe telle qu’elle est aujourd’hui ?

Le parfum est lié à la société et les goûts en parfumerie évoluent avec les tendances des époques. Aujourd’hui, les conventions sociales de genre sont mises en question. Les hommes, ont eu historiquement du mal à accepter leur part de féminité tandis que les femmes osent davantage dévoiler leur côté masculin. Le motif floral n’est pas que l’apanage des femmes ; on le voit bien en mode depuis plusieurs saisons. Je trouvais légitime de traduire ce phénomène en parfum. C’était un risque mais le succès est au rendez-vous. Je pense qu’on peut parler des fleurs aux hommes. Il faut juste trouver les bons mots. Le luxe aujourd’hui c’est choisir, pouvoir s’affirmer librement. Avec mes créations, je donne aux femmes et aux hommes l’opportunité d’exprimer toutes les facettes de leurs personnalités.

L’art, la danse sont vos terrains de jeu, et ceux du parfum ?

Ils sont intrinsèquement liés. Je prends autant de plaisir dans chacun de ces domaines et à les relier ensemble. J’aime dépasser le stade de « parfum-produit », décloisonner les univers, sortir des sentiers battus et prendre des risques. Les collaborations et installations artistiques sont pour moi une manière de m’exprimer autrement et d’explorer toute la palette des émotions possibles. Je peux aussi bien travailler avec Sophie Calle autour de l’odeur de l’argent que parfumer les fontaines du Château de Versailles

Vous construisez pour votre Maison un territoire fort. Est-il propre ou est-il plus largement le reflet du monde ?

Maison Francis Kurkdjian se démarque dans l’univers du Parfum. Le marketing autour du produit est au service de la vision artistique et créative. Je crée en toute liberté et dans le respect de la tradition française du parfum. L’artisanat, le temps, le sens du détail et la technique sont toujours scrupuleusement respectés… J’attache particulièrement beaucoup d’attention à la qualité. Le prix n’est pas un problème, tant que la qualité est au rendez-vous ! Notre Maison reflète cette ambition et toutes nos équipes s’assurent des besoins et envies de chaque client, pour qu’il ou elle soit toujours pleinement satisfait et satisfaite.


franciskurkdjian.com. Crédit photo : François Roelants.

Lire aussi : Parfums : les 10 classiques de demain

À découvrir également