Les meilleures galettes des Rois de 2022

Chaque année, les pâtissiers se font Roi Midas et transforment le moindre ingrédient en or. Entamons 2022 sous les nuances cuivrées des galettes des Rois les plus originales de la saison.

Alice Murignieux

Lenôtre

À défaut de pouvoir s’éterniser sur la Riviera, on profite de l’Épiphanie pour l’amener à soi. Pour commencer l’année sous le signe du soleil, Lenôtre réinvente le dessert préféré de Bardot et présente sa galette des Rois. Entre deux brioches imbibées au sirop de mandarine, une généreuse couche de crème pâtissière aux zestes de citron vert accueille volontiers un praliné aux pignons de pin et noisettes, un confit de mandarine et une pâte façon calisson. Aussi rayonnante que douce, on croirait presque déambuler le long du port, un soir d’été.

Pour huit personnes : 61 €

lenotre.com

Méert

La Maison Méert se lance dans la confection d’une galette frangipane- abricot. Adieux classiques stries, bonjour petit elfe de sucre glace : voici la galette Lutin Abricot. C’est la galette de la rencontre entre le croustillant d’un feuilleté parfait et une garniture fondante, entre la douceur de l’amande et le sucré de l’abricot, entre le dessert emblématique de l’hiver et le fruit le plus solaire de nos étés.

Pour six personnes : 29 €

meert.fr

Molitor

Lorsqu’on travaille un dessert aussi traditionnel, de nombreux codes s’imposent. Feuilletage, frangipane, fève… Pourtant, cette année, la galette Molitor ne roulera pas. Benoit Gressent propose donc une galette carrée, fourrée d’une frangipane amandes et noisettes recouverte d’une généreuse couche de chocolat. Quelques noisettes surplombent le gâteau pour encore plus de craquant. La galette des gourmands est arrivée !

Pour six personnes : 39 €

mltr.fr/fr/

Ritz Paris Le Comptoir

© Bernhard Winkelmann

Dans sa bulle de douceur du Ier arrondissement, François Perret innove et propose une galette individuelle. Pour les pressés, les gourmands du quotidien et les curieux, plus question d’attendre pour tirer les rois ! Sous forme de long éclair en pâte feuilletée, il s’agit d’une traditionnelle galette à la frangipane, qui allie parfaitement croustillant et fondant. Et comme l’essayer c’est l’adopter, le dessert existe aussi dans son format classique.

Part individuelle : 9 € ; pour six personnes : 59 €

ritzparislecomptoir.com/fr

Maison Landemaine

Alors que le sapin perd ses dernières épines au coin de la cheminée, la Maison Landemaine nous expédie tout droit au Japon, en pleine saison des cerisiers en fleur. Au cœur d’un feuilletage inversé, on se laisse transporter par le Shiro Koshian, une pâte de haricot blanc, ici aromatisée au gingembre, et une gelée au thé de sakura. Audacieuse jusqu’à la dernière miette, la galette n’est pas rayée, mais décorée d’une fleur de sakura, apposée au pochoir. Le temps d’une part, promenons-nous à l’ombre des cerisiers japonais.

Pour huit personnes : 39 €

maisonlandemaine.com

La Scène Paris

Stéphanie Le Quellec et Pierre Chirac révolutionnent le jeu de la galette et se transforment, le temps de tirer les rois, en boulangers. On découvre avec surprise une base de kouign-amann, une frangipane aux graines et un insert de crème pâtissière infusée au pain grillé. Peu sucrée, croustillante et onctueuse, on redécouvre complètement le dessert (ou la viennoiserie ?) le plus attendu de la saison.

Pour six personnes : 45 €

la-scene.paris

Lire aussi : Tipana, la pâtisserie française au twist oriental

Partager cet article

A lire aussi