Hauts, les talons, hauts !

Infrarouge / Interviews  / Hauts, les talons, hauts !

Hauts, les talons, hauts !

Créatrice de la marque de souliers de luxe Bettina Vermillon, Lorraine Archambaud réveille notre féminité en imaginant un incroyable talon en aluminium, son signe distinctif. Rencontre.

 

 

Qui est Bettina Vermillon ?

C’est la feel good girl accomplie, optimiste, totalement libre et spontanée, à l’aise dans ses escarpins. Femme inspirante profondément moderne, elle incarne l’audace et la liberté comme nouvelle forme de statut.

À quand remonte votre passion pour les chaussures ?

Pour fêter mes trente ans, mes amies m’ont emmené au Crazy Horse. J’ai eu un coup de cœur instantané pour ces danseuses haut perchées, leur jeu de silhouette, leur aplomb et cette assurance qu’elles dégagent… C’est là que j’ai compris le véritable pouvoir des talons. Après cinq années de recherche et de développement, le talon en aluminium est devenu la signature de la marque. Parfaitement stable, il surprend par son aplomb léger tout en réveillant la féminité spontanée de celles qui le chaussent.

Une phrase qui définit bien votre concept ?

« No bluff ! » Bettina Vermillon, ce sont des souliers créés par une femme pour les femmes, avec une démarche basée sur l’authenticité et la sincérité, depuis la conception des souliers jusqu’au service après-vente.

À qui s’adressent vos chaussures ?

À vous, à moi, à toutes les femmes. Étant moi-même utilisatrice avant d’être créatrice, j’ai voulu créer des souliers dans lesquels on peut vivre réellement, sans compromis aucun entre esthétique et confort, hauteur et stabilité, innovation et féminité.

Que ne verra-t-on jamais dans une collection Bettina Vermillon ?

Des talons de douze ou quatorze centimètres plateforme. Ces cambrures vertigineuses limitent la mobilité. Sans parler du confort et de l’aisance…

Votre muse ?

J’en ai beaucoup ! Olivia Putman, la fille d’Andrée Putman, est une créatrice extrêmement inspirante. Nous partageons cette passion nostalgique pour les années 30-40, dont l’inspiration se retrouve en filigrane dans certaines de mes créations.

Quelle est la pièce coup de cœur de votre prochaine collection ?

L’escarpin Double Ribbon Café. C’est un soulier tout en caractère et légèreté : un contraste fort de couleurs et de matières, allié à la douceur, presque l’indolence, de cette double bride rouge vermillon qui vient s’enrouler autour de la cheville et révéler le cou-de-pied.

Une erreur à ne pas commettre dans la mode ?

Aller trop vite… ou pas assez ! Je dois en commettre sans doute tous les jours, comme toute jeune marque qui grandit vite, mais je garde toujours en tête de ne pas abîmer cette énergie.

Une critique qui vous a permis d’avancer ?

Un jour, une cliente a craqué sur le talon Facett Copper de notre escarpin, mais elle cherchait une bottine. C’est alors qu’est née la collection « La Particulière », qui est actuellement au Bon Marché et où vous avez la possibilité de personnaliser votre paire de Bettina Vermillon en choisissant la couleur, le design, mais aussi la hauteur de vos talons et le modèle : bottine, escarpin ou escarpin bout ouvert.

Les qualités et les défauts des Parisiennes ?

Elles sont décomplexées et indépendantes. Elles ne suivent pas la mode, mais la créent. Selon moi, il n’y a aucun mal à ça, bien au contraire !

Que peut-on vous souhaiter ?

Longue vie à Bettina ! L’année 2019 s’annonce riche : nous venons d’ouvrir notre première adresse parisienne, L’Étage Bettina, un appartement de 300 m2 au premier étage d’un immeuble haussmannien où l’on parle de souliers, bien sûr, mais aussi d’art, de design, de musique, et où l’on accueille d’autres marques émergentes, des défilés, des cocktails et des performances artistiques.

L’Étage Bettina, 5, rue du Chevalier de Saint-George (1er étage), 75008 Paris. Ouvert du lundi au samedi, de 11h00 à 19h00. Tél. : 01 84 79 47 40. bettinavermillon.com

À découvrir également