L’interview cuisinée d’Élodie Navarre

Au cinéma, à la télévision, sur scène… la comédienne est sur tous les fronts. À partir du 28 janvier 2022, Élodie Navarre se produira au Théâtre des Nouveautés aux côtés de Clotilde Courau, Max Boublil et Gérard Darmon dans une comédie signée Alan Ayckbourn, Une Situation délicate. Nous nous sommes amusés à la cuisiner. Elle a joué le jeu avec beaucoup de bonne humeur.

Olivia de Buhren

La dernière fois que vous avez coupé la poire en deux, était-ce à votre avantage ?

Non, parce que je me fais souvent rouler dans la farine à cause de mon cœur d’artichaut.

Quand avez-vous raconté des salades récemment et à quel sujet ?

Je ne suis pas trop « salades », mais j’ai quand même déjà fait le coup du « suis désolée, je ne peux pas venir, je suis cas contact » ou utilisé la fameuse technique du « ce n’est pas le projet qui ne m’intéresse pas, c’est moi qui ne me vois pas dans le rôle ».

De quel pain ne mangerez-vous plus jamais ?

Le pain perdu. Je déteste ça !

Un moment particulier de télé où vous n’y êtes pas allée avec le dos de la cuillère ?

Il y a 20 ans, j’étais l’invitée de Thierry Ardisson dans Tout le monde en parle. J’ai répondu au premier degré à une question sur un accident que j’avais subi. J’avais provoqué un malaise sur le plateau dont je me souviens encore.

À quelle occasion avez-vous bu du petit lait ?

Quand j’ai su que j’allais jouer cette pièce !

Dans quel secteur avez-vous le plus de pain sur la planche ?

J’avoue qu’en ce moment, c’est avec l’apprentissage de mon texte.

Quand avez-vous eu du mal dernièrement à tenir votre langue ?

À la question de mes enfants : « Est-ce que le père Noël existe vraiment, maman ? Il y des copains dans la classe qui disent qu’il n’existe pas. »

Racontez-nous la dernière fois que vous avez bien fait de tourner sept fois votre langue dans votre bouche.

Étant donné ma spontanéité, je m’exerce à le faire souvent.

Racontez-nous votre plus beau four.

Il y a quelques années, je jouais dans un spectacle à Avignon où je voyais les gens s’endormir…

La dernière fois que vous avez pleuré comme une madeleine ?

Ce week-end, j’ai pleuré en regardant le film De son vivant d’Emmanuelle Bercot. L’histoire est une lumineuse réflexion sur la fin de vie.

Quels sont les trois livres qui vous font saliver d’avance ?

Petit Éloge du baiser de Jérôme Attal, La Carte postale d’Anne Berest et L’Homme qui voulait être aimé de Georges Kiejman et Vanessa Schneider.

Une situation délicate, pièce d’Alan Ayckbourn mise en scène par Ladislas Chollat, avec Élodie Navarre, Clotilde Courau, Max Boublil et Gérard Darmon, au Théâtre des nouveautés à partir du 28 janvier 2022.

Lire aussi : Gilles Lellouche, un artiste au franc-parler

Partager cet article

A lire aussi