Kia ouvre la voie

Kia ouvre la voie

Le constructeur automobile n’est plus ! En 2021, il devient bien plus qu’un fabricant de voitures et affiche sa volonté d’étendre son activité à de nouveaux secteurs émergents en imaginant des produits et services de mobilité résolument innovants, destinés à améliorer le quotidien de ses clients. C’est à Chamonix, ville étendard de l’engagement durable, que nous avons testé son modèle phare, le Kia e-Niro 100% électrique, en compagnie de deux acteurs « mobiles » en matière d’environnement.

« Movement that inspires » (« Du mouvement vient l’inspiration »). Avec cette nouvelle signature, le constructeur automobile Kia insiste sur le fait que le mouvement est à l’origine même du développement humain : découvrir de nouveaux lieux, faire de nouvelles rencontres, vivre de nouvelles expériences…

Voilà des réjouissances qui raisonnent chez Kia comme autant d’opportunités et de business innovants, s’éloignant de son seul rôle de fabricant de voitures. Désormais, Kia devient un créateur de solutions de mobilité durable pour des êtres humains toujours enclin à bouger, se mouvoir, se déplacer. Bref, évoluer ! Présente dans l’industrie de la mobilité malgré tout depuis plus de 75 ans, on se rappellera que Kia a produit les premiers vélos du marché coréen, des motocycles ou encore des camions de livraison. 

Utilisation de la « data » ; nouvelles technos ; fourniture de services de mobilité écoresponsables ; multiplication de collab’ avec les acteurs majeurs de la mobilité dans l’autopartage, les taxis et VTC ; les solutions de paiements ou encore la livraison de nourriture ; les nouvelles solutions business ne manqueront pas dans ce monde qui change et doit se réinventer.

La nouvelle voie

La montagne a toujours été une formidable source d’inspiration à travers les âges. Que vous soyez philosophe, alpiniste, écrivain, ou simple touriste, elle fascine comme elle intrigue.

D’ailleurs, les hauts sommets alpins dominent la vallée de Chamonix-Mont-Blanc et s’offrent difficilement à celles et ceux qui veulent atteindre leurs cimes en empruntant de nouveaux tracés. 

Kia a noué un partenariat avec Chamonix-Mont-Blanc. (Florian Léger / SHARE & DARE)

En nouant un partenariat avec Chamonix-Mont-Blanc, une ville qui a fait ses preuves en matière de bonnes pratiques environnementales, Kia s’engage dans une nouvelle voie et affiche une nouvelle fois son ambition de devenir l’un des leaders de la mobilité durable d’ici 2027.

Des véhicules propres au temps de recharge record

L’achat de véhicules propres doit se démocratiser à vitesse grand V. Pour cela, Kia prévoit de renforcer sa gamme de produits au niveau mondial en lançant sept nouveaux véhicules 100% électriques dans les prochaines années. Le constructeur commence dès 2021 avec l’arrivée du premier véhicule électrique issu de la nouvelle plateforme E-GMP du groupe.

Cette innovation, créée par Hyundai Motor Group, permettra de garantir une autonomie de plus de 500 km avec un temps de recharge record. En moins de 20 minutes, 80% de l’autonomie maximale sera atteint. Pour un temps de recharge express de 5 min, le véhicule récupère une autonomie pour parcourir 100 km. Une performance inédite pour une marque généraliste comme Kia.

Lire aussi : Citroën, l’offensive électrique

Essai du nouveau Kia e-Niro avec Vivian Bruchez, skieur pro et guide de haute montagne

Son regard, d’un bleu pur et électrique, en dit long sur l’amour et le respect qu’il porte à l’environnement. Né à Chamonix d’une famille présente ici depuis le XVIIe siècle, Vivian Bruchez a grandi sur des skis et un piolet dans les mains. Son domaine, c’est le ski de pente raide. Il escalade les montagnes et les descend à ski en empruntant de nouvelles voies verticales.

Toujours en quête de défis et d’inspirations, il aime par-dessus tout être en mouvement et dessiner de belles lignes. C’est au volant du Kia e-Niro que nous l’avons emmené tester les routes enneigées.

Vivian Bruchez et le Kia e-Niro. (Florian Léger / SHARE & DARE)

« Je pratique le vélo électrique l’été pour m’entraîner, mais c’est la première fois que je teste une voiture 100% électrique. J’avoue que c’est à la fois bluffant et kiffant ! J’aime sa facilité de conduite et le calme qu’elle procure. C’est le prolongement du silence que l’on retrouve lorsqu’on se trouve seul en montagne. 

J’aime bien son design extérieur et à l’intérieur sa molette centrale en guise de levier de vitesses. C’est simple et efficace. Je suis convaincu que, demain, nous roulerons tous avec des véhicules responsables. Ma génération est concernée, et la suivante plus que jamais. Il faut continuer de faire bouger les lignes en matière de mobilité et imaginer tous ensemble le futur. 

Elle a un côté fun qui se démarque des autres voitures. Elle m’irait bien pour voyager… Vous me la laissez à la fin de l’essai ? »


3 questions à Eric Fournier, maire de Chamonix

Eric Fournier, maire de Chamonix. (Florian Léger / SHARE & DARE
)

Pourquoi avoir choisi Kia pour vous accompagner dans le développement de la mobilité durable ?

Kia est un constructeur très engagé dans la mobilité durable. Nous partageons les mêmes valeurs, une même philosophie. Nous apprécions leur esprit pionnier. C’est une belle aventure. Ça s’écrit d’abord sur le papier et après ça s’invente dans nos têtes. Comme Chamonix (dont c’est le slogan), Kia a la volonté d’« ouvrir une nouvelle voie » et s’en donne les moyens grâce à des véhicules électriques toujours plus performants. Depuis cet hiver, Kia nous apporte son soutien en mettant à la disposition de nos équipes de la mairie, de l’office de tourisme ainsi que les ESF de la vallée (Argentières, Chamonix, Les Houches), des véhicules électriques et hybrides adaptés aux terrains de montagne. 

En matière de développement durable, en quoi la vallée de Chamonix fait figure de laboratoire innovant ?

Nous sommes aux premières loges pour observer les changements dûs au réchauffement climatique. Les territoires de montagne, parce que situés en altitude, sont plus sensibles que les autres. Depuis 1930, on a pris deux degrés ! Il faut que les mentalités changent plus rapidement et que les actions concrètes soient menées plus vite. Le message semble entendu de tous, que ce soit dans notre vallée, mais aussi dans la région Rhône-Alpes, aussi très impliquée, et bien évidemment au niveau national.

Quels sont vos défis environnementaux prioritaires à Chamonix ?

A notre initiative, nous avons créé un Plan climat énergie territorial pour la vallée. Elle s’articule autour de plusieurs axes : faire la promotion et développer la mobilité durable via les transports communs ou individuels. Avancer dans un projet d’une centrale villageoise où l’on produira et vendra de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques et obtenir ainsi une autosuffisance énergétique. Améliorer l’habitat avec un plan de rénovation global pour réduire la consommation et l’impact des émissions de gaz à effet de serre. Enfin, sensibiliser les acteurs du tourisme ainsi que celles et ceux qui viennent profiter de notre cadre exceptionnel.

Lire aussi : Chamonix, à travers les yeux d’Antoine Dénériaz

À découvrir également