Top
Infrarouge / Evasion  / La Colombie en pleine lumière

La Colombie en pleine lumière

Après de longues années passées dans l’ombre, la Colombie connaît aujourd’hui un tourisme en plein essor. Au top des destinations les plus prisées, Bogotá, épicentre du pays, et la magique Carthagène des Indes, sur la côte caribéenne.

Bogotá, la capitale qui flirte avec les dieux.

Arriver à Bogotá donne le sentiment de débarquer sur une autre planète. Perchée à 2 642 mètres d’altitude, au pied de la chaîne orientale de la cordillère des Andes, la ville a été fondée en 1538 par le conquistador espagnol Jiménez de Quesada. Bogotá est aujourd’hui une vaste métropole de près de sept millions d’habitants, dotée d’un riche patrimoine. Diverse et multiculturelle, elle combine des constructions modernes aux choix urbanistiques audacieux et d’autres qui célèbrent son passé colonial. Verte grâce à ses parcs et aux montagnes orientales qui dominent les sanctuaires de Monserrate et Guadalupe, la cité affiche aussi la couleur de ses nombreux édifices en briques. Cosmopolite et dynamique, Bogotá est en passe de devenir l’une des plus grandes métropoles d’affaires au monde. Avec ses musées, théâtres, bibliothèques, festivals et concerts, sa renaissance est également culturelle. C’est la destination parfaite pour un week-end prolongé avant de s’envoler vers la côte caribéenne.

Les lieux à découvrir absolument

Parcourir le centre historique de la ville en vélo le dimanche matin quand la circulation est interdite. Les Bogotános adorent !

Découvrir le marché de Las Pulgas (tous les dimanches matin), sur la place Usaquén. L’artisanat local y est de qualité.

Faire le plein de couleurs, en se promenant dans le quartier d’Usaquén pour y découvrir le marché aux puces et les nombreux graffitis qui ornent les murs et traduisent la créativité ambiante. Observer aussi l’architecture baroque du district de La Candelaria, qui évoque le sud de l’Espagne, bohème et colonial. Son entrelacs de ruelles pavées, ses nombreuses églises et ses façades pastel surmontées de balcons, comme la salle de spectacle néoclassique du Teatro Colón et l’église de San Francisco, qui date du XVIIe siècle.

Rejoindre en téléphérique la colline Monserrat et sa basilique blanche surplombant la ville à 3 152 mètres d’altitude. Vous y découvrirez Bogotá d’en haut.

Visiter la cathédrale souterraine de Zipaquirá, située à une heure de Bogotá, creusée dès les années 1950 dans une ancienne mine de sel (une réplique a été ouverte en 1995). On déambule dans les galeries, les chapelles et les nefs. Un incroyable modèle d’ingénierie.

Découvrir les marchés colorés qui méritent à eux seuls un voyage à travers la Colombie. Rien qu’à Bogotá, il en existe 19 ! Les plus intéressants sont le marché de la place du 7 Juin, celui de Paloquemao, de Restrepo ou encore celui de La Concordia.

Goûter les spécialités culinaires. Parmi les plats typiques, nous vous recommandons : l’ajiaco (soupe traditionnelle au poulet et maïs), l’arepas (galette de maïs très prisée aux différentes saveurs selon les régions), la Badeja Paisa (composée de haricots rouges, de riz, de viande de porc et de banane plantain).

Les musées à ne pas manquer

Le musée de l’Or : un incontournable. Des centaines de parures en or y sont exposées, qui retracent l’histoire de la cité. On peut également y observer près de 34 000 pièces d’orfèvrerie et 20 000 objets en pierre et en céramique de diverses cultures précolombiennes.

Le musée de l’Histoire de la police : l’accès est gratuit et il ne se visite qu’accompagné d’un policier. On y découvre de nombreux objets ayant notamment appartenu au célèbre Pablo Escobar.

Le musée Botero : les œuvres ont été données par l’artiste à la Colombie dans le but de diffuser les arts et la culture dans son pays. Miró, Dalí et Picasso sont également présents.

Le musée de l’Émeraude : premier pays exportateur d’émeraudes, la Colombie fournit parmi les plus belles pierres, dont vous pourrez découvrir ici quelques spécimens rares.

DX0KNE View of a statue within the senate building in Bogota, Colombia

Y aller

Air France propose un vol par jour à partir de 791 €.

Y dormir

Four Seasons Hotel : très contemporain, ce joli boutique-hôtel situé dans la Zone T, le quartier en vogue, est aussi très couru pour son Spa et son restaurant japonais Kuru de cuisine Robata. Carrera 13 # 85-46, Bogotá. fourseasons.com/bogota/

Sofitel Bogota Victoria Regia : son nom renvoie à l’élégant nénuphar colombien qui flotte sur l’Amazone, renommé pour la résistance de ses feuilles. Imaginé par Miguel Soto, le bâtiment se trouve au cœur de la Cabrera, le quartier le plus chic de Bogotá. Carrera 13 # 85-80, Chapinero, Bogotá. sofitel.com/fr/

S’y restaurer

Dos Gatos y Simone : ambiance cool, très bonne cuisine locale colombienne et mexicaine. Carrera 2a # 16A-12, Las Aguas, Bogotá. facebook.com/dosgatosysimone/

Zoe Restaurante : joyau caché qui sert des produits sains, des jus frais et d’excellents desserts. Calle 108 # 8b-32, Barrio Francisco Miranda, Bogotá. facebook.com/zoerestaurante/

Sant Just : bar à vins avec une cuisine alliant les produits locaux à la gastronomie française. Calle 16a # 2-73, Bogotá 111711. santjustbogota.com

Cafe del Sol : situé dans une belle demeure de la 14e rue, c’est un lieu très prisé par les Bogotános pour sa grande variété de cafés, à déguster chaud ou froid. Calle 14 # 3-64, Bogotá.

Carthagène des Indes, la ville aux mille couleurs.

Dès la sortie de l’aéroport, la magie opère et l’on tombe sous le charme. Posée sur la côte caraïbe, dont elle est l’un des plus beaux joyaux, saturée de chaleur, de musique et de senteurs épicées, cette ville fortifiée au passé prospère est un vrai musée à ciel ouvert. Dès le XVIIe siècle, les galions espagnols y débarquaient des cargaisons d’esclaves et repartaient vers Séville les cales chargées de trésors. Carthagène fut alors l’une des plus riches cités d’Amérique du Sud. Elle garde, derrière ses remparts qui la protégeaient des pirates, un charme colonial et affiche une irrésistible joie de vivre. Le cœur historique dominé par la basilique Santa Catalina, classée en 1984 au patrimoine mondial de l’UNESCO, a subi un superbe lifting. Hors les murs, dans l’humble quartier Getsemani, le linge flotte aux fenêtres et les gamins jouent au foot sur le macadam défoncé. Au détour des ruelles, de splendides graffitis se sont emparés des façades des maisons basses. Et partout des jardins (parc Bolivar, place Santo Domingo…) où l’on se retrouve au son d’une guitare solo ou d’un steel band, mais aussi pour le plaisir de se désaltérer avec une Aguila glacée.  L’influence coloniale et la période de l’esclavage ont, c’est certain, laissé des traces dans la mémoire des Cartageneros. Aujourd’hui, le centre-ville de Carthagène cultive l’élégance et attire touristes, people et hommes d’affaires venus retrouver l’ambiance de l’époque où les conquérants espagnols en avaient fait la « perle des Caraïbes » et admirer les maisons peintes de couleurs pastel, aux balcons ornés de fleurs tropicales.

Destination touristique la plus prisée de Colombie, on vient y admirer la beauté de son architecture et on se laisse envoûter par son ambiance à nulle autre pareille, sur fond de salsa endiablée.

Les lieux à découvrir absolument

Le couvent de la Popa : juché sur une colline qui embrasse toute la baie, ce monastère abrite un très joli patio, un musée colonial et une chapelle consacrée à la Virgen de la Candelaria.

Les fortifications de San Felipe de Barajas : aux portes de la cité coloniale, c’est l’un des plus formidables bastions jamais construits par l’armée espagnole.

Le palais de l’Inquisition : construit en 1706 et achevé 70 ans plus tard, dans le plus pur style d’architecture civile baroque, il abrite aujourd’hui les terrifiants instruments de torture utilisés à l’époque, ainsi que les Archives historiques et l’Académie d’histoire de Carthagène des Indes.

La cathédrale de Santa Catalina Alejandria : construite en 1575 et partiellement détruite lors de l’attaque de Francis Drake, sa reconstruction fut achevée en 1612. Depuis, son admirable coupole florentine est indissociable de la silhouette de la ville.

Pour déguster une langouste fraîchement pêchée, il faut s’échapper sur les îles du Rosario, petit paradis situé à une heure de bateau des côtes de Carthagène. Avec ses paysages exotiques et ses eaux translucides, les amateurs de plongée et de snorkeling goûteront aux charmes du parc national naturel du Rosaire, qui protège les récifs coralliens.

La salsa : pour cela, rien de mieux que d’apprendre à la danser. crazysalsa.net/crazysalsa/

Les meilleures tables

1621 : le restaurant du Sofitel Santa Clara. La cuisine y est sophistiquée, mariant les ingrédients du Vieux Continent à ceux du Nouveau Monde pour vous offrir un voyage gustatif multisensoriel. Calle Del Torno # 39-29, Barrio San Diego, Cartagena de Indias. restaurants.accorhotels.com

Alma : propose une cuisine traditionnelle revisitée par le chef Heberto Eljach. Ses ceviches sont à tomber. Calle de la Universidad # 36-44, Centro Histórico, Cartagena de Indias. almacolombia.com

Cafe Epoca : l’adresse est élégante et un peu rétro. Excellent endroit pour déguster le meilleur café sous toutes ses formes. Calle de Arzopispado, Carrera 5 # 34-52, Centro Histórico, Cartagena de Indias. epocacafe.com

Alquimico : l’atmosphère y est étonnante, la musique excellente et les cocktails détonants. C’est « the place to be ». Calle del Colegio # 34-24, Centro Histórico, Cartagena de Indias. alquimico.com

Café Del Mar : ambiance festive et lieu idéal pour se détendre et admirer le coucher de soleil. Baluarte de Santo Domingo, Cartagena de Indias. cafedelmarcartagena.com.co

Y aller

Air France propose plusieurs vols par semaine à partir de 1 004 € avec escale à Bogotá.

Y dormir

Sofitel Legend Santa Clara : le joyau des hôtels de la ville. Ancien couvent, ce lieu chargé d’histoire allie architecture coloniale et luxe à la française. Calle Del Torno # 39-29, Barrio San Diego, Cartagena de Indias. sofitel.com

Hotel Charleston Santa Teresa :
cette bâtisse du XVIIe siècle, mélange d’architecture coloniale et d’éléments plus récents, ne fait que renforcer sa personnalité au fil des décennies. Les chambres sont de style contemporain et l’accent est clairement mis sur le confort. Carrera 3 # 31-23, Centro Plaza de Santa Teresa, Cartagena de Indias. hotelcharlestonsantateresa.com

Casa Pestagua : l’un des plus beaux palais de la ville, en plein centre historique. D’inspiration mauresque, son architecture harmonieuse, qui date du XVIIIe siècle, relève d’un délicieux raffinement et d’une touche de modernité. Calle de Santo Domingo # 33-63, Cartagena de Indias. hotelboutiquecasapestagua.com

Casa San Augustin : récemment rénové, ce magnifique boutique-hôtel, situé dans l’enceinte de la vieille ville, déploie une architecture qui combine harmonieusement modernité et vestiges du passé. Calle de la Universidad # 36-44, Centro Histórico, Cartagena de Indias. hotelcasasanagustin.com

Package

voyageursdumonde.fr, terresdecharme.com, tselana.com

À découvrir également