Les bonnes adresses de Julien Cohen à Paris et en Italie

À bord de la nouvelle Alfa Giulia, partons en Italie sans afficher trop de kilomètres au compteur. De la Toscane à Venise et de la Calabre à Naples au sud de l’Italie, découvrez les saveurs gourmandes des plus belles régions à travers quatre étapes chez des Italiens qui vous feront goûter à leur dolce vita parisienne. Moteur… Andiamo !

la Rédaction

 

Julien Cohen, entrepreneur*, n’est pas italien, mais aime l’Italie comme s’il l’était. Le fils de Marie-France Cohen, (fondatrice de la marque Bonpoint et Merci) surfe sur la vague de la cuisine italienne depuis ses débuts. C’est à bord de la nouvelle Alfa Giulia qu’il nous parle de l’engouement des Français pour cette cuisine savoureuse et nous donne ses bonnes adresses.

« Je suis français, j’ai un arrière-grand-père qui est italien, je suis né en France, mais j’ai le cœur italien. J’ai appréhendé cette cuisine comme un étranger. Les Italiens sont «  à fond  » sur leur région, et il y a des régions dans les régions. À 50 km près, les pâtes se font différemment. En tant que Français, quand j’ai découvert l’Italie, j’ai traversé le pays en long, en large et en travers, peut-être beaucoup plus que d’autres Italiens. Pour mes restaurants, je propose de la cuisine de toute l’Italie en prenant le meilleur dans chaque région. J’ai commencé avec Casa Bini, qui propose une cuisine typiquement toscane, mais, aujourd’hui, je peux proposer des plats de différentes régions. »

Pour lui, la simplicité de la cuisine italienne est naturelle et c’est pour cela qu’elle plaît. « La cuisine italienne est toujours plus présente en France, elle est devenue l’une des cuisines les plus importantes dans le monde. L’Italie est de plus en plus à la mode, mais elle l’a toujours été. » Contrairement aux tables françaises dont l’offre a vraiment évolué « avec l’arrivée des nouveaux seconds et qui a été bien secouée depuis une dizaine années, la cuisine italienne n’a pas vraiment évolué, elle ne s’y prête pas car elle est vraiment ancrée dans la tradition, bien plus que la cuisine française. » En effet, moderniser la cuisine italienne serait un sacré challenge et elle n’en a pas besoin.

Quand on évoque la dolce vita à Paris, il fait référence à un style de vie. « Alpha Romeo est un constructeur qui représente bien cet état d’esprit. Je conduis d’ailleurs une Brera cabriolet. Cuisine italienne et Brera… On est en Italie ! »

* Il compte de nombreuses adresses à son actif comme l’Altro, Pizza Chic, Professore, Grazie, Quindici, Les Cailloux ou plus récemment Marzo.

SES ADRESSES SECRETES EN ITALIE

La Fontelina
« Un endroit absolument incroyable, un restaurant fou à Capri, sur les rochers au bord de la mer. »
Via Faraglioni, 80073 Capri.

Lerici
Dans le golf de Gênes : « J’ai l’habitude d’y aller en famille, on y mange sublimement bien. La commune se situe à la frontière de la Ligurie et de la Toscane. »

LES OUVERTURES A PARIS QU’IL NE MANQUERA PAS

La trattoria Passerini
De Giovanni Passerini, ex-Rino, qui vient de rouvrir sa trattoria Passerini à côté du marché d’Aligre, juste attenante à son Pastificio Passerini.
65, rue Traversière, 75012 Paris.

Dilia
De Michele Farnesi, un des anciens seconds de Giovanni Passerini, à la place du Rosedeal.
1, rue d’Eupatoria, 75020 Paris.

Caffè Dei Cioppi
De Fabrizio Ferrara (Pizza dei Cioppi, La Dispensa).
7, rue du Dahomey, 75011 Paris.

Tondo
De Simone Tondo en lieu et place de la Gazzetta.
29, rue de Cotte, 75012 Paris.

 

 

Partager cet article

A lire aussi
meilleures bûches noël 2022

Les meilleures bûches de Noël 2022

Chaque année, c’est le même casse-tête : quelle bûche choisir pour la soirée du 24 décembre ? Pour vous y aider, voici quelques créations aussi variées que savoureuses.