gastronomie montagne

La gastronomie des sommets

« Manger gastro et boire quali » pourrait être la nouvelle devise des Alpes tant l’offre des stations prend de l’altitude. Tour des nouvelles tables d’exception et des incontournables non moins remarquables.

Alexandre Desnoyers

Val-d’Isère

Le Piaf

Après Megève et Courchevel, le Piaf se pose à Val-d’Isère la fêtarde. Le resto où l’on danse sur les tables au son d’un piano endiablé (et parfois assourdissant) prend donc place dans la station savoyarde dans un parfait timing entre le Cocorico (pour le before) et la Doudoune (pour l’after).

Ce « lieu d’encanaillement », comme il se proclame, promet une cuisine traditionnelle bourgeoise, agrémentée de produits d’exception, et un bar à cocktails qui devrait attirer les nombreux oiseaux de nuit des alentours.

Le Piaf, 125 route de l’Eau Rousse, 73150 Val d’Isère.

Matsuhisa

Après le Château de la Messardière, à Saint-Tropez, Matsuhisa prend ses quartiers d’hiver aux Airelles Val-d’Isère, sur le mythique front de neige de la station. Dans un décor minimaliste et élégant, on déguste les recettes de Nobu devenues cultes parmi lesquelles le sashimi de limande à queue jaune avec jalapeño, le miso de morue noire ou encore le tiradito de poisson blanc. Le tout accompagné de saké ou de l’un des cocktails exotiques dont le menu regorge. Irasshaimase !

Matsuhisa, Airelles Val-d’Isère, 145, rue de la Poste, 73150 Val-d’Isère.

Courchevel

L’Ami Jean à La Table de Madame

Quand Stéphane Jégo part à la montagne, il ne se déplace pas pour rien. Car le taulier de L’Ami Jean à Paris, c’est la gourmandise née, des plats issus du terroir parisiano-basque qu’il va croiser avec des produits alpins dans les cuisines de Florence Carcassonne.

La complicité entre les deux chefs est immédiate et Madame décide de lui ouvrir immédiatement les portes des deux rendez-vous culinaires de l’hôtel La Sivolière : Secret Bar et La Table de Madame.

Dans le premier, on y mange avec les doigts au rythme du DJ, dans le second, plus tenu, on déguste le célèbre potage Maman Philomène « Parmesan », le bœuf confit, grillé et brûlé à l’origan ou le bouillon de poule, pain mouillé. Yummy !

L’Ami Jean à La Table de Madame, Hôtel La Sivolière – La Table de Madame – Secret Bar, 444 rue des Chenus, 73120 Courchevel.

Jean-Rémi Caillon à l’Hôtel Annapurna

Tempête à l’Annapurna Courchevel 1850 ! Sandra Pinturault, sœur d’Alexis et descendante de deux générations à veiller sur cet hôtel, s’associe à Jean-Rémi Caillon, deux étoiles au Kintessence, pour que les deux restaurants de l’établissement, Alpage et Guinguette, laissent un souvenir impérissable à ceux qui auront gravi la montagne.

Pour Caillon, qui aime répéter son mantra – « Aujourd’hui, le vrai luxe, c’est la terre » –, quoi de plus normal que cette association. Avec Sandra, ils ont pour passion commune la montagne, les produits locaux et de saison et une gastronomie sans faute de carre.

Hôtel Annapurna, 734 rue de l’Altiport, 73120 Courchevel.

Julia Demichelis aux Neiges

Julia Demichelis part à la conquête des Alpes. Dans son sac à dos, une quinzaine d’années d’expérience qui l’ont vu naviguer de l’Auberge Basque aux multiples établissements de Pierre Gagnaire pour finalement atterrir aux Neiges, où elle coiffe la toque de cheffe exécutive.

Au Fouquet’s et au BFire, elle propose des assiettes subtiles élaborées en collaboration avec son maître à cuisiner et Mauro Colagreco, comme les gnocchis de pomme de terre, le salpicon de homard, la bisque au moscato d’Asti, le filet d’omble chevalier ou la terrine de foie gras au naturel et fruits de la passion.

Les Neiges, 422 rue de Bellecôte, 73120 Courchevel.

L’Altiplano au K2 Palace et Aïnata au K2 Altitude

Après avoir décollé au K2 Altitude, le restaurant péruvien L’Altiplano se pose au K2 Palace. On nous y promet une cuisson à la braise, des produits issus du travail d’artisans ou d’agriculteurs engagés et des plats aux saveurs puissantes et équilibrées. Au K2 Altitude, place au Liban avec Aïnata et, pour le déj’, le Base Kamp by Aïnata, à l’intérieur ou en terrasse, au pied des pistes.

K2 Palace, 238 rue des Clarines, 73120 Courchevel.
K2 Altitude, 356 route de l’Altiport, 73120 Courchevel.

Megève

Chalet sauvage

Tous les habitués de Megève connaissaient Les Mandarines, plus ancien restaurant d’altitude de la station. Aujourd’hui, il devient Chalet sauvage sous l’impulsion du groupe Annie Famose, l’ex-championne de ski devenue serial-restauratrice (ChaCha, Cosa Papa, Kinugawa, La Ferme Saint-Amour, Le Café, etc.).

Déjà sollicité par le groupe, le multiétoilé Éric Frechon prend les manettes du lieu dans un nouveau décor imaginé par l’architecte Laurent Pelamourgues. À la carte, soupe à l’oignon gratinée à l’abondance, croquettes coulantes au reblochon et pissenlit blanc, tartiflette à la truffe noire…

Chalet sauvage, Le Mont d’Arbois, 74120 Megève.

Rural by Marc Veyrat

Si on vous dit « gastronomie », « Savoie », « chapeau », à qui pensez-vous ? À Marc Veyrat, vous avez gagné. Cet hiver, le grand Marc revient à Megève, et ça va déménager dans les cuisines ! Dans son nouveau concept 100 % savoyard Rural by Marc Veyrat (situé dans l’ancienne Auberge de la Côte 2000 et en partenariat avec Moma Group), il accueille au pied de la piste de la coupe du monde skieurs et randonneurs sur une terrasse orientée plein sud de midi à 17h00. Le soir, le chef sert « une cuisine identitaire de Haute-Savoie d’une manière très raffinée », comme la potée à l’émulsion de truffe du pays. On y fonce schuss.

Rural by Marc Veyrat, 3461 route de la Côte 2000, 74120 Megève.

Elles Bistrot

Sis à deux pas du centre du village dans la Grange d’Arly, un coquet petit hôtel trois étoiles, Elles Bistrot est un concept de pop-up gastronomique : une table éphémère tenue de main de maître par la cheffe Eugénie Guillermin et Dalila Brockly et autour de laquelle se succéderont tout au long de la saison les chefs les plus emblématiques du moment.

Et ça envoie du lourd : Rafa Gomes, Georgiana Viou, Sébastien Bouillet, Thibault Sombardier, Christophe Marguin, Flora Mikula, Joseph Viola… on en passe et des meilleurs, s’attaqueront selon leurs envies à la côte de bœuf de Wagyu normand, au gratin de pâtes, aux légumes grillés ou à des desserts gourmands.

Elles Bistrot, 10 rue des Allobroges, 74120 Megève.

Nos incontournables

Chamonix

La Tablée (fondues savoyardes primées), 75 avenue de l’Aiguille du Midi

Chez Constant (italo-savoyard), 24 avenue Ravanel le Rouge

Le Bistrot (cuisine de marché) 151 avenue de l’Aiguille du Midi

La Bergerie de Planpraz (sur les pistes), Télécabine du Brévent

Courchevel

La Soucoupe, Sommet de la piste de la Loze

La Casserole, Piste des Grandes Bosses

Le Chalet de Pierres, Le Jardin alpin, piste des Verdons

Le Farçon (1 étoile) Immeuble Kalinka

La Saulire, 16 place du Rocher

Le Caveau, 151 rue des Rois

Koori (japonais), L’apogée, 5 rue Émile Allais

Megève

L’Idéal 1850, 3001 route Edmond de Rothschild

Le Hibou Blanc, 28 rue Charles Feige

Flocons de Sel (3 étoiles), 1775 route du Leutaz

Le Vieux Megève (prix de la meilleure fondue), 58 place de la Résistance

Le Prieuré (cuisine traditionnelle dans un cadre historique), 116 place de l’Église

Kinugawa Megève (japonais), 199 rue Charles-Feige

Kaito (japonais), Four Seasons, 373 chemin des Follières

Méribel

L’Ekrin (1 étoile), 124 rue des Jeux olympiques

L’Adray Télébar (cuisine française et savoyarde), 2020 route de l’Altiport

La Kouisena (cuisine traditionnelle savoyarde), 483 route Albert Gacon

Le Clos Bernard, Route de l’Altiport

Le Blanchot, 3921 route de l’Altiport

Refuge de la Traye, 61 chemin Sainte Appolonnie

Maya Altitude, Les Allues

Tignes

Le Kaya (cuisine élaborée), Promenade du Tovière

Le Panoramic (1 étoile), Glacier de la Grande Motte

La Ferme des 3 Capucines (recettes savoyardes), Route de la Ferme

Val-d’Isère

L’Atelier d’Edmond (1 étoile), 29 rue du Fornet

Fondue Factory (fondues), Val Village

La Charpenterie (cuisine de grand-mère), Avenue du Prariond

Val Thorens

Les Explorateurs (1 étoile), Place du Slalom

Chalet de la Marine, Piste des Dalles (télésiège Cascade)

Les Chalets du Thorens (maître sushi en altitude), Rue du Soleil, Les Belleville

Pepe Nicolas, Piste de la Chasse


Lire aussi : Montagne : le top 5 des stations green

Partager cet article

A lire aussi
cerf voiture chambord

Le cerf et la voiture

La voie royale : se rendre à Chambord en Porsche Taycan pour écouter le brame du cerf. Voici le récit matinal d’une rencontre entre deux seigneurs.

dubai restaurants

Dubaï, la ville des Mille et Une saveurs

La mégalopole de tous les records fait encore parler d’elle en devenant la première ville du Moyen-Orient répertoriée au guide Michelin. Tour d’horizon de cette nouvelle scène culinaire.