La nouvelle Porsche 911, tout a changé, mais rien n’a changé

Infrarouge / Lifestyle  / Autos  / La nouvelle Porsche 911, tout a changé, mais rien n’a changé

La nouvelle Porsche 911, tout a changé, mais rien n’a changé

Antoine Chevanne, PDG du Groupe Floirat et propriétaire, entre autres, du mythique palace Byblos à Saint-Tropez, a testé pour nous un autre légendaire objet du désir : la Porsche 911.  Embarquement immédiat !

 

Fidèle à l’ADN et à la philosophie de la première 911 née il y a cinquante ans, cette nouvelle version au design musclé et affirmé est une vraie merveille tant vue de l’extérieur qu’assis derrière le volant et avalant l’asphalte avec son échappement sport. Nous l’avons confiée à Antoine Chevanne, patron du Groupe Floirat, propriétaire de l’hôtel La Réserve à Saint-Jean-de-Luz, des Manoirs de Tourgéville en Normandie, des Caves du Roy à Saint-Tropez et, toujours dans la cité tropézienne, du palace Byblos, qui vient d’inaugurer à Pampelonne sa plage ouverte à tous. Comme cette Porsche 911, le Byblos a su au fil des cinquante dernières années évoluer avec son temps, se renouveler et innover sans jamais trahir son ADN.

Quel rapport entretenez-vous avec la marque Porsche ?

Je voue une fascination pour les beaux objets et je vois défiler chaque année les plus belles automobiles au sein de notre établissement à Saint-Tropez. Cela dit, il est vrai que j’ai un petit faible pour Porsche : d’abord, parce que nous organisons régulièrement, en fin de saison, des événements avec le club Porsche et ensuite parce que, plus jeune, j’ai eu la chance de posséder une Boxster S que j’ai dû revendre, ma famille s’étant agrandie.

Que vous inspire cette nouvelle Porsche 911 ?

C’est la première fois que j’essaie une 911. Je la trouve fidèle à son ADN et à la philosophie de la première 911 de 1963, avec quelques clins d’œil au niveau du capot et des optiques. Esthétiquement, c’est un véritable régal pour les yeux. L’identification visuelle est très importante. Ils ont su extrêmement bien allier modernité, innovation et tradition. D’une efficacité et d’une sportivité diabolique, elle se conduit avec souplesse et aisance et les finitions sont exceptionnelles.

Quels liens peut-on faire entre la Porsche 911 et le Byblos ?

Le Byblos a su évoluer avec son temps tout en gardant son ADN. C’est fondamental. « Un Byblos dans le monde, il n’y en a qu’un et c’est celui de Saint-Tropez. » Il en va de même pour la 911 chez Porsche : elle est unique et intemporelle. On peut également citer Les Caves du Roy, qui ont évolué tout en gardant l’âme du club. La restauration, elle aussi, a évolué avec Cucina, notre nouveau restaurant d’inspiration italienne imaginé par Alain Ducasse et piloté par le nouveau chef du Byblos, Rocco Seminara. Ces derniers ont su mettre en avant, dans l’assiette comme au niveau du cadre, les valeurs d’authenticité et de partage chères à la philosophie du groupe familial créé par mon grand-père en 1967. Tout a changé en cinquante ans, mais rien n’a changé !

Tout repose donc sur la notion d’attachement ?

Absolument. Ce sont les enfants de ceux qui étaient clients du Byblos en 1967 qui sont aujourd’hui nos clients. La fidélité de sa clientèle, c’est la plus grande réussite pour un hôtelier. La notion de transmission est au cœur de notre savoir-être, en plus du savoir-faire. Je crois que les marques de luxe partenaires du palace, comme Sisley, qui a ouvert l’un de ses premiers Spas ici, ou comme l’horloger Audemars Piguet, avec qui nous avons créé une collection capsule, se retrouvent dans nos valeurs, synonymes de luxe et de belles histoires. De la même manière, la 911 est intemporelle et suscite toujours autant de satisfaction pour ses heureux clients. J’aime à penser que nous aussi nous suscitons la même fierté.

Votre plus grande satisfaction ?

Celle d’être un palace détenu par la même famille depuis plus de cinquante ans. On est les gardiens du temple et on a su faire évoluer le produit sans jamais trahir l’âme.

Modèle à l’essai

Nouvelle Porsche 911 Carrera 4S

Moteur : six cylindres

Boîte de vitesse : Porsche Doppelkupplung (PDK)

huit rapports.

Puissance : 450 ch

De 0-100 km/h : 3,6 s

Vitesse maxi (sur circuit) : 306 km/h

Conso mixte : 9,0 l / 100 km

Prix (hors options) : à partir de 130 175 €.

À découvrir également