Infrarouge / Lifestyle  / Evasion  / L’Arizona, comme au cinéma

L’Arizona, comme au cinéma

L’Arizona ne se résume pas à son Grand Canyon et aux gigantesques rochers de Monument Valley. En remontant vers la frontière mexicaine, le sud de l’État offre des paysages désertiques d’une beauté saisissante et des villes à taille humaine, dont Tucson et Scottsdale, à l’antithèse des grandes cités américaines sans âme. Ambiance western garantie !

Découvrir le sud de l’Arizona, c’est traverser un écran de cinéma pour entrer dans un vieux film en Technicolor où un « poor lonesome cowboy » s’éloigne à cheval dans un coucher de soleil flamboyant, sa silhouette se détachant entre d’immenses cactus en forme de candélabre, les saguaro (prononcez sah-wah-ro), comme dans les albums de Lucky Luke. Mais cette région n’est pas seulement photogénique, elle offre un métissage fascinant de traditions indiennes, d’héritage colonial espagnol et de modernité anglo-américaine. Sa frontière commune avec le Mexique favorise les échanges économiques, culturels et gastronomiques. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Tucson est la seule
« capitale gastronomique » des États-Unis. Les chefs, considérés comme les plus créatifs du pays, proposent une cuisine inventive et variée qui en ferait presque oublier les traditionnels BBQ Ribs et les litres de sodas servis à tous les repas. Mais le sud-est de l’Arizona n’est pas à une contradiction près. Si les hôtels de luxe de Scottsdale n’ont rien à envier au raffinement de ceux de Palm Springs, la tradition country est toujours bien présente et vous ne manquerez pas d’observer de nombreux cow-boys à l’intérieur des restaurants, coiffés de leur Stetson et bottés de leurs incontournables santiags. Hee Haw !

                       Côté West

Du désert aux cités minières.

L’Arizona abrite un désert légendaire, l’un des plus inhospitaliers de la planète, où les températures grimpent facilement à 50 °C à midi pour retomber au-dessous de zéro la nuit. Pourtant, le désert de Sonora n’est pas seulement aride et poussiéreux, il abrite plusieurs milliers d’espèces de plantes, dont une centaine de variétés de cactus qui survivent dans la fournaise. À mesure que l’on s’avance dans le Saguaro National Park, les routes se font désertes, les pics des Tucson et des Rincon Mountains se dessinent sur un horizon sans nuages, on s’attend à tout moment à croiser un cow-boy chevauchant sa monture. Mais si le sud de l’Arizona fascine autant, c’est aussi parce qu’il concentre un morceau d’histoire américaine. À la fin du XIXe siècle, les richesses minières de la région attirèrent des colons qui vinrent s’installer dans des villes, poussant comme des champignons au milieu du désert. Abandonnées quelques années plus tard lorsque les gisements se tarirent, certaines de ces villes fantômes sont devenues mythiques, comme Tombstone (littéralement « pierre tombale » !), entrée dans la légende grâce à une fusillade opposant les frères Earp et Doc Holliday au gang Clanton en 1881. Depuis, les studios hollywoodiens se sont emparés du mythe, devenu le fameux western Règlements de compte à OK Corral, réalisé par John Sturges, avec Burt Lancaster et Kirk Douglas.

  • Lieux à découvrir 

Saguaro National Park

Situé aux portes de Tucson, ce parc de près de 400 km2
se visite en voiture, mais aussi à pied. L’été, la chaleur est écrasante en pleine journée, mais l’aube ou le coucher de soleil réservent des dégradés de rose tellement intenses qu’ils semblent artificiels ! La star du parc est évidemment le cactus saguaro, qui peut vivre 200 ans… Mais il y a aussi des ocotillos, des figuiers de Barbarie et des chollas, avec leur air tendre et duveteux auquel il ne faut surtout pas se fier !
Pour avoir une vue panoramique sur la vallée, faites un tour dans les montagnes au-dessus du parc, couvertes de pinèdes.

Tombstone

Cet ancien camp de mineurs, fondé en 1877, était célèbre pour ses cow-boys à la gâchette facile. La ville et ses vieux bâtiments du Far West sont aujourd’hui classés monument historique. Le site est très touristique, mais
les reconstitutions du « règlement de comptes à OK Corral » sont plutôt bien jouées. On peut aussi s’essayer au tir au pistolet dans un bar, boire quelques verres d’Old Overholt Rye Whiskey, la boisson locale, et visiter le sulfureux Bird Cage Theatre, le lupanar le plus célèbre de l’Ouest américain.

  • Musées à visiter

Arizona-Sonora Desert Museum

À la fois zoo et jardin botanique, cet incontournable « musée » abrite les spécimens les plus représentatifs de la flore et de la faune locales. Les cactus sont à l’honneur, mais aussi le serpent à sonnette et le crotale. Vous apercevrez également de nombreux oiseaux, des écureuils, des mouflons et le célèbre coyote.

2021 N Kinney Road, Tucson, Arizona 85743. desertmuseum.org

Old Tucson Studios

Créé en 1939 par la Columbia pour les besoins du film Arizona, ce village en adobe, typique du Far West, est devenu un parc d’attractions avec des spectacles de cascadeurs, un saloon, une vieille locomotive, des diligences et la rue la plus célèbre de l’histoire du cinéma. La plupart des stars hollywoodiennes sont passées par les Old Tucson Studios, de Paul Newman à Kirk Douglas, en passant par Clint Eastwood et Leonardo DiCaprio.

201 Kinney Road, Tucson, Arizona 85735. oldtucson.com

White Stallion Ranch : dans la peau d’un cow-boy

En Arizona, la plupart des ranchs se sont convertis au tourisme, comme le White Stallion Ranch, à proximité du Saguaro National Park. Déployé sur plus de
1 000 hectares, ce ranch propose une quarantaine de chambres décorées dans un esprit « hacienda ». Dominé par des montagnes et entouré de plaines désertiques, le White Stallion Ranch est le cadre idéal pour jouer au cow-boy. Pas besoin d’être un cavalier hors pair, il faut juste aimer les chevaux. Les plus habiles s’essaieront au « team cattle penning », qui consiste à s’affronter en équipes (à cheval, bien sûr) pour faire rentrer le plus rapidement possible des bovins dans un enclos. Mais on peut aussi opter pour des balades plus tranquilles au lever ou au coucher du soleil avec petit déjeuner ou apéritif en pleine nature. 9251 W. Twin Peaks Road, Tucson, Arizona 85743. whitestallion.com

  • Le top des bars & restaurants

Fnb

Ce restaurant, récompensé à maintes reprises, incarne la richesse gastronomique de la région, classée au patrimoine de l’UNESCO. Tous les produits proviennent de fermes à proximité et la carte change régulièrement. Une véritable expérience gastronomique avec des menus à partager.

7125 East 5th Avenue, Suite 31, Scottsdale, Arizona 85251. fnbrestaurant.com

Cafe Poca Cosa

Le meilleur restaurant mexicain de Tucson ! Au menu (qui change deux fois par semaine), des plats traditionnels revisités, extrêmement copieux, servis dans ce lieu design à l’ambiance tamisée. Réservation obligatoire.

100 East Pennington Street, Tucson, Arizona 85701. cafepocacosatucson.com

  • Y dormir

Mountain Shadows Resort

Situé au pied du mont Camelback, proche de Scottsdale, cet hôtel de luxe a été entièrement repensé en 2017. Sa décoration minimaliste évoque le désert. Les chambres, spacieuses, donnent sur l’une des deux piscines ou sur le golf de 18 trous.
Mention spéciale pour le restaurant, Hearth ’61, subtil mélange d’influences américaine et méditerranéenne.

5445 East Lincoln Drive, Paradise Valley, Arizona 85253. mountainshadows.com 

Valley Ho

Inauguré en 1956, l’hôtel historique de Scottsdale marie habilement architecture moderniste, couleurs vives et imprimés géométriques. Sa piscine centrale reste
« the place to be » comme à la grande époque de Hollywood, lorsque Marilyn ou Elvis fuyaient Palm Springs pour venir se réfugier incognito au Valley Ho.

6850 East Main Street, Scottsdale, Arizona 85251. hotelvalleyho.com

DESERT TUCSON
© Gwendal Padovan
© Gwendal Padovan

                       Côté villes

Entre charme atypique et modernité.

  • Lieux à découvrir 

Tucson

La ville est célèbre pour ses œuvres de street art. Les premières fresques remontent aux années 70, avec la création du mouvement muraliste mexicain. Ne manquez pas non plus la cathédrale, bâtie dans les années 20, avec sa belle façade de style baroque mexicain.

Scottsdale

Faites un tour dans Old Town pour dénicher de beaux bijoux en argent et en turquoise. Les plus sportifs escaladeront le mont Camelback. Au sommet, à
825 mètres d’altitude, la vue sur la ville est imprenable, le désert et ses cactus en toile de fond.

Bisbee

Empruntez les vieux escaliers en bois qui permettent de passer d’une rue à l’autre. Cette particularité donne lieu à une course annuelle, chaque troisième dimanche d’octobre, la Bisbee 1 000, durant laquelle les concurrents empruntent inlassablement les mille marches. À la sortie de la ville, Erie Street vaut le détour. Cette rue semble être restée figée dans les années 50, avec des devantures de magasins, des enseignes et des voitures d’époque entretenues avec soin.

  • À ne pas manquer

Taliesin West

Sur une colline au nord de Scottsdale, la résidence d’hiver du célèbre architecte Frank Lloyd Wright est un chef-d’œuvre
« organique » conçu en bois, roche volcanique et sable, pour s’intégrer et préserver au mieux le paysage. Ce lieu fascinant abrite aujourd’hui une école d’architecture et la fondation Frank Lloyd Wright.

12621 North Frank Lloyd Wright Boulevard, Scottsdale, Arizona 85259. franklloydwright.org

Mission San Xavier del Bac

À une quinzaine de kilomètres au sud de Tucson, cette église d’un blanc immaculé trône au milieu du désert. Bâtie à la fin du XVIIIe siècle, à l’initiative des Jésuites, la mission San Xavier del Bac mêle influences architecturales byzantines et Renaissance espagnole. Considérée comme l’une des plus anciennes églises européennes aux États-Unis, elle mérite vraiment le détour.

1950 San Xavier Road, Tucson, Arizona 85746. 

sanxaviermission.org

Western Spirit – Scottsdale’s Museum of the West

Ce beau bâtiment contemporain situé au cœur d’Old Scottsdale est dédié à l’histoire de l’Ouest américain. Interactif et varié, le musée présente aussi bien des affiches et des extraits de vieux westerns que de nombreux objets (selles, éperons, lassos, bottes, chapeaux, pistolets…) pour être incollable sur la vie des Indiens, des trappeurs et des colons.

3830 N Marshall Way, Scottsdale, AZ 85251. 

scottsdalemuseumwest.org

  • Le top des bars & restaurants

Bisbee Breakfast Club

Situé sur la fameuse Erie Street, ce bar décontracté, à la décoration très 50’s, sert une cuisine traditionnelle américaine (pancakes et omelettes à l’honneur) avec des portions XXL !

75A Erie Street, Bisbee, Arizona 85603. 

bisbeebreakfastclub.com

Rusty Spur Saloon

C’est le saloon iconique de Scottsdale. Décor Far West, musique country en live, cow-boys et cow-girls sur leur trente et un… L’ambiance est joyeuse et bon enfant. L’adresse idéale pour passer une soirée festive.

7245 East Main Street, 

Scottsdale, Arizona 85251. 

rustyspursaloon.com

  • Y dormir

AC Tucson Downtown Hotel

Au cœur du quartier le plus animé de Tucson, cet hôtel du groupe Marriott offre tout le confort d’un établissement de chaîne haut de gamme. Privilégier les chambres des derniers étages pour leur vue panoramique avec, en arrière-plan, les montagnes du désert de Sonora.

151 East Broadway Boulevard, Tucson, Arizona 85701. 

marriott.com

Hotel Congress

Construit en 1919 et célèbre pour avoir été la cachette du bandit américain John Dillinger, cet hôtel est un lieu de rendez-vous très prisé des habitués, qui viennent y prendre leur petit déjeuner, boire un verre en soirée et assister à un spectacle dans sa salle de concert.

311 East Congress Street, Tucson, Arizona 85701.

hotelcongress.com

  • Y aller

British Airways dessert Phoenix en vol quotidien au départ de Paris avec escale à Londres. Tarifs à partir de 893 € A/R en classe économique. britishairways.com

Plantée au milieu du désert, l’ultramoderne Tucson (prononcez Tou-sson) est peu avenante au premier abord. Il faut rejoindre le quartier de Downtown pour se rendre compte que la deuxième plus grande ville d’Arizona n’a rien d’une mégalopole. Les rues, où l’on voit passer des cyclistes, et même un tramway, sont bordées de trottoirs plantés de palmiers. Les galeries, notamment d’artisanat amérindien, sont nombreuses, tout comme les restaurants et les bars. On s’y balade à pied, presque comme dans une ville européenne. Même constat à Scottsdale, banlieue chic de Phoenix, où l’on découvre à côté des resorts de luxe, une « vieille ville » (datant du début du XXe siècle), propice à la flânerie. Mais la palme de la localité la plus « cool » revient à Bisbee, ancienne cité minière, située dans les montagnes, à quelques kilomètres de la frontière mexicaine. Outre la fraîcheur enviable de cette petite bourgade aux belles maisons victoriennes, c’est son esprit « contre-culture » qui surprend. Progressivement abandonnée par les mineurs, Bisbee a attiré les artistes et les hippies dans les années 70. S’ils sont moins nombreux aujourd’hui, l’esprit bohème est resté. On le retrouve dans les boutiques vintage, sur les fresques murales… et en respirant des effluves de marijuana au détour d’une rue !

BISBEE1
© Gwendal Padovan
© Gwendal Padovan

À découvrir également