Laurie Cholewa fait son cinéma

Infrarouge / Lifestyle  / Event  / Laurie Cholewa fait son cinéma

Laurie Cholewa fait son cinéma

La belle miss ciné de Canal+ nous confie ses anecdotes sur le festival et nous livre sa météo de Cannes. Rencontre.

 

 

Qu’attendez-vous de Cannes 2019 ?

De bons films, de magnifiques montées de marches, des mobilisation des talents pour faire rayonner le festival… et le soleil.

Vous misez sur quel film ? Quel casting ?

Je n’en ai vu aucun pour l’instant, donc c’est compliqué de répondre, mais, forcément, il me tarde de découvrir certains films, par exemple le Tarantino ou celui de Ladj Ly, Les Misérables, sélectionné en compétition officielle. Ladj Ly est membre du collectif Kourtrajmé, qui avait déjà fait un court métrage très remarqué… J’ai hâte aussi de voir le nouveau film de Terrence Malick ou encore celui de Justine Triet. La compétition est très enthousiasmante.

Avez-vous toujours été fan de cinéma ?

Oui, le cinéma est important dans ma famille. Petite, mon frère m’a initiée aux films de genre.

Que représente Cannes pour vous ?

Le plus grand rendez-vous du cinéma au monde, un moment hors du temps qui fait rêver les plus cinéphiles comme les moins cinéphiles.

Votre première montée des marches ?

Je n’ai jamais monté les marches à proprement parler, car, avant d’avoir une émission de cinéma, je ne voulais pas aller à Cannes « en touriste ». J’ai toujours voulu me rendre au festival pour y travailler. Et, depuis que j’y vais pour Canal+, je présente la montée des marches, donc je ne les monte pas vraiment… Je ne fais que les descendre.

Votre souvenir le plus inoubliable du festival ?

J’en ai plusieurs, mais, l’année dernière, la montée des marches 100 % féminine était incroyable. Quatre-vingt-deux stars, dont la présidente du jury, Cate Blanchett, et la réalisatrice Agnès Varda, ont réclamé à cette occasion l’égalité salariale dans le cinéma. C’était un grand moment !

Vos acteurs et actrices préférés ?

Compliqué de répondre, il y en a tellement : Anthony Hopkins, Leonardo DiCaprio, Vincent Cassel… Parmi les actrices, j’adore Cate Blanchett.

Quelle édition de Cannes avez-vous préférée ?

Mon premier Cannes, il y a 18 ans. Je suis restée deux jours à travailler pour la chaîne CinéCinéma. Je découvrais les fêtes, la folie de Cannes, le fait de prendre l’ascenseur avec Julia Roberts ou de trinquer avec Marilyn Manson. J’apercevais de loin le plateau de l’émission de Canal+, Le Grand Journal. C’était l’effervescence sur la Croisette.

Racontez-moi l’une de vos journées à Cannes ?

Ça dépend, mais, généralement, elle est rythmée par des projections de films, des tournages pour la télé, puis une longue séance de coiffure et de maquillage pour me rendre sur les marches afin d’accueillir les célébrités.

Avez-vous des rituels ?

Oui, je me couche tôt la première semaine afin de pouvoir tenir sur la durée, car Cannes, c’est un vrai marathon.

Êtes-vous plutôt oiseau de jour ou de nuit ?

Oiseau de jour… et oui !

Qu’est-ce qui vous fait rire jaune au cinéma ?

Le mauvais goût.

Quel est le film que vous n’oublierez jamais ?

La Liste de Schindler, en lien avec mon histoire familiale.

Que peut-on vous souhaiter après Cannes ?

De signer une belle rentrée.

Un leitmotiv dans la vie ?

Tant qu’on a la santé, il faut profiter… Malheureusement, on l’oublie trop souvent
Carpe diem.

 

Son actu

Tchi Tcha sur Canal+, tous les samedis à 12h45 en clair. À Cannes, Laurie coprésentera avec Laurent Weil un spécial Tchi Tcha à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du festival.

mycanal.fr

À découvrir également