Le top 10 des bars à whisky

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Le top 10 des bars à whisky

Le top 10 des bars à whisky

Le whisky, on en trouve partout, du bar du coin aux rayons promo des grandes surfaces. Préférez la sélection d’Infrarouge, qui vous mènera dans les temples parisiens où les eaux-de-vie se dégustent avec modération et une sophistication extrême.

Photo d’ouverture : La Maison du Whisky

 

Photos : Jefrey’s Bar

 

Le bar du Belmont

Certes, Alexandre, le bartender qui voue sa vie au whisky, est parti vivre en Thaïlande, mais il a laissé derrière lui quelques joyaux, que la charmante Manon Mallet vous servira avec dextérité et force conseils. L’Aveyronnaise préfère travailler les liqueurs et le rhum – comme le Birlou, qu’elle accommode avec du Diplomatico Ambassador – mais, si vous lui demandez gentiment, elle se dirigera vers le coffre où patientent paisiblement tous les chapitres de Balvenie, un grand cru du Speyside à 230 euros le verre. Moins cher mais enlevé, l’Écossais tourbé Octomore, ainsi qu’une ribambelle de Japonais : Hibiki Harmony, Nikka ou Hakushu.

30, rue de Bassano, 75008 Paris. Tél. : 01 53 57 75 00. belmont-paris-hotel.com

Jefrey’s Bar

L’endroit ressemble à un club de gentlemen londoniens avec sa mezzanine, sa lumière tamisée, ses fauteuils profonds et sa bibliothèque de spiritueux. Mais aucune chance de voir débarquer le professeur Mortimer, tout juste un dandy égaré à Montorgueil qui commandera sa bouteille et l’entreposera pour venir la déguster quand bon lui chante. Ce qui nous intéresse au Jefrey’s, c’est la carte avec ses deux cents références de whiskys, whiskeys et bourbons, et son invitation au tour du monde : Irlande, bien sûr, mais aussi États-Unis, Japon, France, Suède… À force d’hésiter, Benjamin Nolf (ex-Plaza Athénée à Paris, Kaïla à Méribel et la Pinède à Saint-Tropez) nous a pris en main pour nous faire goûter les nectars de la maison : Signatory Vintage, Duncan Taylor, Gordon & MacPhail, Old Malt Cask… À vous de découvrir la suite.

14, rue Saint-Sauveur, 75002 Paris. Tél. : 01 42 33 60 77.  facebook.com/JefreysBar/

La Zygothèque

Si l’on habite le centre de Paris, la Zigothèque « vaut le voyage », comme on dit dans le guide Michelin. Au beau milieu du quartier de la bibliothèque François-Mitterrand, aux faux airs berlinois par l’audace de ses gestes architecturaux, se cache ce restaurant à la carte resserrée. Ici, pas d’arsouillage le ventre vide, mais des formules en cinq services avec deux whiskys au choix à chaque étape. Exemple : foie gras frais de canard pressé, chutney de betterave accompagné d’un Compass Box Myths & Legends II. Arrivent le pavé de biche au sautoir et son Kornog En E Bezh 18 BC. S’ensuivent le salers au lait cru et le Compass Box Myths & Legends III. La finitude avec la corbeille automnale et son Kornog Sauternes Cask 2019. À 80 euros, on prend !

15 bis, rue de Tolbiac, 75013. Tél. : 01 45 83 07 48. facebook.com/pages/La-Zygothèque/

Sherry Butt

Bien sûr, l’endroit d’Amaury Guyot – sombre, boisé, tatoué – est une adresse qu’on se refile entre amoureux de cocktails depuis quelques années. Il y a de quoi : rien n’est laissé au hasard, de la coupe des glaçons façon diamant ou boule à facettes à la forme du verre – et on ne vous parle pas des ingrédients, de toute première fraîcheur. Mais ce que le Sherry Butt fait de mieux, c’est dévoiler sa collec’ de 80 whiskys du monde entier – Japon, Écosse, States – et ses formules de dégustation par destination avec son quatuor de verres, le « whisky flight ». Au fait, savez-vous ce qu’est un « sherry butt » ? C’est un fût de 500 litres qui, ayant contenu du xérès, colore le whisky et l’imprègne d’arômes, comme la noix ou le chocolat.

20, rue Beautreillis, 75004 Paris. Tél. : 09 83 38 47 80. sherrybuttparis.com

Le Forvm

Il a toute une histoire, ce bar tout en bois de la famille Biolatto installé à la Madeleine bien avant que Paris ne succombe à la mode du cocktail. Octogénaire, on ne voit guère que le Harry’s qui puisse le toiser de son gros siècle d’existence. Mais, contrairement à son pair new-yorkais, le Forvm a déménagé pour s’installer rue du Louvre en refaisant sa déco quasi à l’identique. L’équipe est talentueuse et les cocktails qu’elle concocte oscillent entre tradition (Rose de Varsovie) et modernité (Élixir). Et puis, il y a la carte des whiskys et sa petite centaine de références, dont une sélection de single malts pas « piquée des verres ». À tout seigneur tout honneur, on se jettera avec délice dans les bras de l’Écosse et de sa ribambelle de single malts en provenance des distilleries du Grand Nord : Speyside, Highland, Islay. À déguster pas trop loin d’un des deux mythiques juke-boxes.

29, rue du Louvre, 75002 Paris. Tél. : 01 42 65 37 86. bar-le-forum.com

Photos : à gauche, Sherry Butt et à droite, Golden Promise

 

The Whisky Shop

Un temple à whisky (le Forvm) quitte le quartier de la Madeleine ? Un autre le remplace illico. The Whisky Shop a ouvert ses portes en 2016, après avoir fait de même une vingtaine de fois au Royaume-Uni. Pas de gueulards éméchés ni d’effluves nauséabonds dans ce « magasin du whisky », qui a tous les atours de la boutique de luxe avec son salon privé à l’étage et la Angel’s Room pour les « connoisseurs » à la recherche d’Ardbeg, de Dalmore, de Balvenie, de Black Bowmore (50 ans d’âge), de Glenfiddich (39 ans), de Brora (40 ans) ou de Glenmorangie Pride 1974 à 8 000 euros la bouteille. Scotland rules !

7, place de la Madeleine, 75008 Paris. Tél. : 01 45 22 29 77. whiskyshop.fr

Golden Promise

Ce n’est pas parce qu’on n’est pas écossais que l’on n’a rien à proposer à boire. Prenez la Maison du Whisky : depuis 63 ans, elle tient le haut du pavé parisien. Première à importer les single malts dans l’Hexagone, l’antique enseigne créée par Georges Bénitah a même son bar, rue Tiquetonne. Délicieux, l’endroit révèle deux espaces : l’un dédié au whisky décliné en cocktails, l’autre, sous des voûtes, chasse gardée des chercheurs de whiskys rares. Mes amis, nous parlons ici de Ben Nevis de 27 ans d’âge, de Mosstowie 1973, de Macallan 1993. Vous en avez soupé de l’Écosse ? Alors, il vous faut un Miyagikyo japonais, un Sullivans Cove australien ou un Kavalan taïwanais !

11, rue Tiquetonne, 75002 Paris. Tél. : 09 67 61 97 03. goldenpromise.fr

The Beast

Le rendez-vous des amateurs de barbaques et de bourbons pas faciles à trouver : autant dire que The Beast n’est pas une échoppe pour Proustiens distingués. En revanche, si votre âme de cow-boy reste vivace, voici un endroit à la texane qui devrait vous aller comme un gant. Au milieu des odeurs de pulled pork et de brisket – qui nécessiteront un détour au pressing –, passez commande d’un bourbon (51 % de maïs) ou d’un rye (51 % de seigle minimum) venus du Kentucky : Pappy Van Winkle’s 23, Booker’s, Elijah Craig ou Willett. Ils sont introuvables en France, sauf ici. Yep, cowboy

27, rue Meslay, 75011 Paris. thebeast.fr

Julhès

L’épicerie Julhès, c’est l’esprit de famille sans le côté Thénardier. Depuis quelques années, les deux frères – qui tiennent ce goût de l’épicerie de leur famille auvergnate et possèdent leur propre distillerie – multiplient les ouvertures de boutiques vendant en veux-tu en voilà pâtisseries, miches, antipasti, frometons, charcutaille, pinards, roteux et autres spiritueux – ils en sont à huit échoppes, toutes dans l’Est parisien. Celle sise au 59, rue du Faubourg-Saint-Martin est un mélange de bric-à-brac et de caverne d’Ali Baba pour les amateurs de whiskys écossais : Compass Box, Cardhu, Oban, Ben Nevis, Jura… Faites confiance à Nicolas et Sébastien Julhès : ils ne vendent que ce qu’ils aiment, c’est le concept de leur petite chaîne devenue grande.

59, rue du Faubourg-Saint-Martin, 75010 Paris. Tél. : 09 50 32 06 32. julhesparis.fr

Le Calbar

OK, l’adresse n’est pas la plus glamour de Paname – la gare de Lyon, moins on y prend le train, mieux on se porte – et le concept est un peu usé – les serveurs s’enquièrent de vos désirs en nœud pap’, mais sans pantalon… Il reste que ce bar est l’un des endroits les plus attractifs de la capitale quand on parle cocktails et whiskys. Outre des prix plutôt doux vu les délires pratiqués ailleurs (le Mrs Cucumber avec Monkey Shoulder, Cointreau, sirop de vanille, concombre frais et jus de cranberry à 10 euros), la carte des whiskys mérite le détour : Laphroaig 15 ans, Nikka Coffey Malt, Sonoma Rye et Jura Prophecy sont, entre autres, au programme. Attention à ne pas pincer les fesses des serveurs au bout du troisième verre !

82, rue de Charenton, 75012 Paris. Tél. : 01 84 06 18 90. lecalbarcocktail.com

À découvrir également