L’Écosse, terre promise des alambics

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / L’Écosse, terre promise des alambics

L’Écosse, terre promise des alambics

Emprunter le Malt Whisky Trail, le « chemin du whisky de malt », c’est se plonger dans les arcanes d’une tradition multiséculaire et unique au monde.

 

L’expérience de la pêche au saumon

Dans la région du Speyside, à trois heures de route d’Édimbourg, tout est vert, très vert, sauf au printemps et à l’automne, quand les prairies s’habillent de tous les dégradés de mauve, de jaune et de brun. Le Speyside est vallonneux et sillonné de rivières. L’Écosse ne s’est-elle pas taillé une réputation internationale pour la pêche à la mouche ? Il faut absolument tenter l’expérience de la pêche au saumon, avec une canne à deux mains, et aussi et surtout de la pêche à la truite fario. Attention, cette dernière est très réglementée. Elle se pratique sur des parcours privés, que l’on appelle des « pêcheries », et vous devrez au préalable acheter un permis « visiteurs ».
Pour l’obtenir, il suffit de se rendre dans un bureau de poste ou au magasin de pêche du village (comptez entre 30 et 50 livres sterling par jour). Muni du précieux sésame, vous vivrez un moment inoubliable dans une ambiance très british, avec pluie, vent et… une rasade de whisky !

L’Écosse et aussi le pays des moutons. Il y en a partout. À Elgin, par exemple, se trouve une très jolie fabrique de cachemires, qui sont d’une qualité absolue. Très vite, en sillonnant cette alternance infinie de vallées et de montagnes, on est totalement dépaysé. On perd ses repères urbains, on se laisse prendre par la beauté brute de cette région à la fois douce et sauvage. Le décor donne l’illusion d’être plongé dans une scène d’Alice au pays des merveilles ou un film de Tim Burton.

Pour organiser votre pêche au saumon : passion-peche-ecosse.fr

Fabrique de cachemire Elgin : johnstonsofelgin.com

5286

Aberlour

Et au milieu coule une rivière

Quand on emprunte le Malt Whisky Trail (le chemin du whisky de malt), il y a un jeu auquel personne n’échappe. Comme au Trivial Poursuit, il s’agit de trouver le nom de la distillerie qui se cache après tel virage, tel bosquet d’arbres. À Aberlour, vous visitez la célèbre distillerie du même nom. Elle est installée ici depuis 1879 et produit les single malts préférés des Français. Profitez-en pour faire une petite balade botanique le long de la River Lour. Son eau, qui s’écoule depuis le mont Ben Rinnes, est à l’origine des fameux whiskies créés par James Fleming. Un whisky Aberlour, c’est de l’eau, de l’orge et du bois. Un concentré de nature ! Au village, achetez des shortbreads, des gâteaux sablés au goût de beurre, et ne manquez pas de déjeuner – ou dîner – au Copper Dog. En Écosse, la table est toujours excellente. Il ne s’agit pas d’une cuisine créative, mais plutôt traditionnelle et nature, très « from farm to table » (« de la ferme à la table »). On se régale de viandes, de poissons et surtout de fruits de mer. Les moules écossaises sont les plus goûteuses qui soient, tout comme les huîtres et les homards… Bref, ne comptez pas sur cette escapade pour jeûner. En revanche, pour perdre des kilos, vous pouvez toujours tenter de faire la route du whisky à pied…

Distillerie Aberlour : aberlour.com

Copper Dog : Craigellachie Hotel, Victoria Street, Craigellachie. craigellachiehotel.co.uk/the-copper-dog

Dans la chambre secrète des alambics

Arrêtez-vous à Pitlochry. C’est un petit village très pittoresque où se trouve la plus petite distillerie d’Écosse. On dirait la maison de Blanche-Neige, avec son toit bas et ses volets rouges. Elle s’appelle Edradour et appartient à Andrew Symington, à la fois producteur et négociant, qui possède un chaix de dix mille barriques. De même, à Dufftown, vous devez absolument visiter la chambre des alambics de Glenfiddich. Cette distillerie fabrique l’un des whiskies les plus vendus au monde. Ses alambics, tous de formes différentes, valent vraiment le détour. Ensuite, prenez à pied le petit chemin qui serpente, et, trois cents mètres plus loin, vous tomberez sur la non moins célèbre distillerie Balvenie. Elle est l’une des rares où l’on pratique encore le battage à la main. Tout aussi cachée, la toute neuve distillerie Macallan est la première du Speyside à avoir été conçue par un cabinet d’architectes. Cette œuvre à la structure de bois arbore un toit végétalisé qui se fond dans les collines des alentours. Quant à ses alambics,
« curieusement petits », ils ont exactement la même forme et la même taille que les anciens et ont été fabriqués par les célèbres maîtres chaudronniers Forsyth’s of Rothes. À l’inverse, la distillerie Glenmorangie est réputée pour être équipée des plus grands alambics.

Distillerie Pitlochry : pitlochry.org

Distillerie Glenfiddich : glenfiddich.com

Distillerie Balvenie : thebalvenie.com

Distillerie Macallan : themacallan.com

Distillerie Glenmorangie : theglenmorangiecompany.com

Glenfiddich Distillery Close-up

Glenfiddich

Macallan

Vers les Orcades

Plus on monte vers le nord, plus la lumière change. La végétation devient aride. C’est là, non loin de l’archipel des Orcades, que se situe la distillerie la plus septentrionale, Old Pulteney. Sous l’influence des embruns, son whisky est légèrement salin. Les îles ont un charme fou. Après les Orcades, il n’y a plus rien. On est au bout du monde. À l’horizon, seules se dessinent les silhouettes de plateformes pétrolières progressivement reconverties en programmes éoliens – l’Écosse étant un pays précurseur en matière d’écologie. Si vous avez le temps, poussez jusqu’à l’île de Jura, l’un des lieux les plus sauvages d’Écosse avec ses hautes montagnes, ses côtes escarpées et son délicieux whisky. Sa distillerie produit des single malts qui sont soit doux et miellés, soit tourbés et légèrement fumés. Grâce à son succès, la distillerie a ouvert un Jura Lodge, une demeure de chasse à la décoration très vintage, idéale pour les poètes, les écrivains, les rêveurs. N’est-ce pas sur cette île que George Orwell a écrit son emblématique roman 1984. Enfin, avant de reprendre l’avion du retour, prenez un scottish breakfast au Cafe Royal, à Édimbourg. Il vous donnera l’envie de revenir pour d’autres aventures écossaises…

Distillerie Old Pulteney : oldpulteney.com

Jura Lodge : jurawhisky.com

Cafe Royal : 19 W Register St, édimbourg.

À découvrir également