expos décembre 2022

Les expos à voir en décembre 2022

Parce qu’une œuvre d’art n’existe qu’à partir du moment où elle est regardée, voici notre sélection des expos les plus affriolantes.

Fabrice Bourland

Créatures de la nuit

À travers une soixantaine d’œuvres venues du monde entier, voici un panorama unique des thèmes les plus emblématiques de l’œuvre de Johann Heinrich Füssli (1741-1825), artiste de l’imaginaire et du sublime.

Des sujets shakespeariens aux représentations du cauchemar et des spectres, en passant par les illustrations mythologiques et bibliques, l’artiste britannique d’origine suisse puise son inspiration dans les sources littéraires qu’il passe au filtre de son imagination foisonnante.

Füssli, entre rêve et fantastique, jusqu’au 23 janvier 2023 au Musée Jacquemart-André. Plein tarif : 16 €.

Chanel éternel

Au Grand Palais éphémère, ce bâtiment temporaire installé sur le Champ-de-Mars à Paris, Chanel célèbre ses parfums dans un tourbillon festif et olfactif. Tous les sens en éveil, l’imagination en mouvement…

Une expérience inédite, pour les experts comme les non-initiés ; un parcours immersif qui invite à suivre sa bonne étoile, saisir sa chance ou encore entrer dans la légende. Entrée gratuite, mais inscription préalable sur chanel.com.

Le grand numéro de Chanel, du 15 décembre 2022 au 9 janvier 2023 au Grand Palais éphémère. Entrée gratuite.

Tout Frida

Si vous pensiez tout connaître de Frida Kahlo, ne manquez pas l’exposition exceptionnelle organisée par le Palais Galliera en collaboration avec le Museo Frida Kahlo.

Pour la première fois en France, plus de 200 objets appartenant à l’artiste mexicaine (1907-1954) quittent la Casa Azul, sa maison aujourd’hui musée. Ces objets et tenues sont autant d’inspirations pour l’artiste dont le style a participé au succès.

Frida Kahlo, au-delà des apparences, jusqu’au 5 mars 2023 au Palais Galliera. Plein tarif : 15 €.

Le maître des maîtres

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gemäldegalerie (@gemaeldegalerie)

Considéré par les historiens comme celui qui a « façonné » la Renaissance, le sculpteur florentin Donatello (1386-1466) a enfin droit à sa première expo d’envergure depuis 40 ans.

Des sculptures et des reliefs en marbre, terre cuite ou bronze jamais présentés ensemble auparavant ; et dont certains n’avaient même jamais été déplacés en six siècles d’existence. Pareil événement vaut bien un aller-retour éclair dans la capitale allemande.

Donatello : la Renaissance, jusqu’au 8 janvier 2023 à la Gemäldegalerie (Berlin). Plein tarif : 8 €.

Cauchemar en bleu

La Collection Pinault expose pour la première fois At Dusk, l’œuvre emblématique du photographe ukrainien Boris Mikhaïlov. Composée de 110 photographies réalisées à Kharkiv, la ville natale de l’artiste, la série donne à voir un territoire en route vers son indépendance après la dislocation de l’Union soviétique, au début des années 1990. Chaque tirage, teinté d’un lavis bleu cobalt, constitue un récit personnel des événements et convoque les souvenirs traumatiques de l’enfance. Crépusculaire.

Boris Mikhaïlov, jusqu’au 16 janvier 2023 à la Bourse de Commerce – Pinault Collection. Plein tarif : 14 €.

Mais aussi…

• Cézanne, lumières de Provence, jusqu’au 2 janvier 2023 à L’Atelier des Lumières (16 €) ;
• Yves Klein, l’infini bleu, jusqu’au 2 janvier 2023 aux Carrières des Lumières des Baux-de-Provence (14,50 €) ;
• Venise, la Sérénissime, jusqu’au 2 janvier 2023 au Bassin des Lumières de Bordeaux (13,50 €) ;
• Marlene Dumas, Open-End, jusqu’au 8 janvier 2023 au Palazzo Grassi – Fondation François Pinault (Italie) (15 €) ;
• Edvard Munch, un poème de vie, d’amour et de mort, jusqu’au 22 janvier 2023 au Musée d’Orsay (16 €) ;
• Mimèsis, un design vivant, jusqu’au 6 février 2023 au Centre Pompidou Metz (12 €).


Photo de Une : Johann Heinrich Füssli, La Sorcière de la nuit rendant visite aux sorcières de Laponie

Lire aussi : Louis Vuitton inaugure LV Dream, nouveau hotspot culturel et gourmand à Paris

Partager cet article

A lire aussi