ouvertures restaurants 2023 paris

Les restaurants qu’on attend le plus en 2023 à Paris

Grande gastronomie, street-food, cuisine méditerranéenne, japonaise, californienne, à tendance écolo… 2023 promet une belle série de nouveaux restaurants à Paris !

Lola Bondu

Si la planète food devait lire son horoscope pour l’année 2023, il lui annoncerait du changement, de nouveaux projets et beaucoup de bonheur. Il faut dire que cette nouvelle année promet déjà des ouvertures de restaurants très attendues à Paris ! Et certains établissements n’ont pas attendu la fin du mois de janvier pour se dévoiler…

Avec Yacatan, le Mexique s’invite près des Champs-Elysées

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yacatan (@yacatan.paris)

Parmi les ouvertures ultrarécentes, voici un restaurant festif qui nous réchauffe le cœur en cette période où la météo fait grise mine. À deux pas des Champs-Elysées, Yacatan nous transporte sur le continent américain avec une cuisine mexicaine fusion à base de cocktails signatures et de plats ensoleillés. Le tout dans une ambiance caliente qui promet de belles soirées.

Yacatan, 68 rue Pierre Charron, 75008 Paris. yacatanrestaurant.com

HaSalon Paris, cuisine levantine aux puces de Saint-Ouen

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par HaSalonparis (@hasalon.paris)

Le chef Eyal Shani a posé ses bagages de l’autre côté du périph’, au nord de Paris. Depuis l’ouverture de son restaurant HaSalon à Tel Aviv il y a 15 ans, ce cuisinier a essaimé son concept tout autour du monde (New York, Las Vegas, Ibiza, Miami…). Son nouvel établissement vient d’ouvrir ses portes aux puces de Saint-Ouen. Au programme, une carte méditerranéenne qui change quotidiennement, confectionnée à partir de produits les plus locaux possibles ; mais surtout une ambiance musicale et festive.

HaSalon Paris, 106 rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen. hasalonparis.com

Faurn, la pizza revisitée à la libanaise

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faurn (@faurn_pizzeria)

Alan Geaam continue son exploration des saveurs de son enfance. Après avoir ouvert plusieurs établissements gourmands inspirés de ses origines libanaises, le chef autodidacte au restaurant éponyme étoilé ouvre un concept unique à Paris : une pizzeria libanaise. Faurn, qui signifie « four » en libanais, propose différents plats typiquement levantins, mais sa spécialité est sans conteste le man’ouché, galette traditionnellement dégustée avec du zaatar, ici décliné sous une dizaine de recettes différentes. À noter que le restaurant est ouvert dès le petit déjeuner !

Faurn, 212 rue Saint-Martin, 75003 Paris. @faurn_pizzeria

Jolia, nouvelle adresse de Benjamin Cohen (Dalia)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jolia (@jolia.paris)

La cuisine de l’est méditerranéen gagne en réputation de jour en jour à Paris. Et avec Jolia, deuxième table du Dalia, la vague levantine n’est pas prête de s’arrêter ! À quelques foulées du Père-Lachaise, ce nouveau restaurant tout juste inauguré fait la part belle aux spécialités orientales, entre mezzés à partager, ambiance festive et déco opulente. Le petit plus, dédié aux amateurs du style rétro : Jolia rend hommage aux nuits moyen-orientales de l’ère disco. C’est le moment de sortir les pattes d’eph et les bottines compensées !

Jolia, 123 rue du Chemin Vert, 75011 Paris. @jolia.paris

Alesti, gourmand et responsable

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alesti (@alesti_paris)

Ouvert au tout début du mois de janvier, Alesti nous paraît être le lieu idéal pour respecter nos bonnes résolutions de la nouvelle année tout en se faisant plaisir. Ici, tout est réfléchi selon une démarche écoresponsable poussée : absolument tout est préparé sur place, de manière particulièrement locavore et antigaspi. Les fruits et légumes sont cultivés par des maraîchers près de Paris, les viandes proviennent de fermes de la région parisienne et les produits de la mer sont issus de petits pêcheurs. Être responsable n’aura jamais été aussi gourmand…

Alesti, 13 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris. alesti-paris.fr

Nonos et Comestibles, quand Paul Pairet investit le Crillon

Lancés le 18 janvier, Nonos et Comestibles sont les dernières créations du chef Paul Pairet, parmi les plus grands cuisiniers du monde avec sa table Ultraviolet à Shanghai, récompensée de trois étoiles par le guide Michelin. Au sein de l’Hôtel de Crillon, sur la place de la Concorde à Paris, Paul Pairet signe en grandes pompes sa première carte française depuis plus de 20 ans. Le chef propose ainsi un restaurant-épicerie radicalement populaire, aux tarifs accessibles, avec d’un côté Nonos, un « grill à la française », et de l’autre Comestibles, à la fois cantine et épicerie.

Nonos et Comestibles, Hôtel de Crillon, 10 place de Concorde, 75008 Paris. rosewoodhotels.com/fr/hotel-de-crillon

La Chambre bleue, l’Andalousie à Paris

Le mois de février verra naître un nouveau restaurant près du faubourg Saint-Honoré. Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, La Chambre bleue, restaurant du futur hôtel Maison Delano Paris, sera tenu par le chef espagnol Dani García, qui a été récompensé de trois étoiles par le guide Michelin pour son restaurant à Marbella, désormais fermé. Pour La Chambre bleue, il proposera une cuisine franco-andalouse, entre poissons, fruits de mer et spécialités ibériques.

Ouverture prévue en février

Cuisine écoresponsable au restaurant de l’hôtel Dame des Arts

Direction le Quartier latin cette fois-ci pour découvrir le restaurant de l’hôtel Dame des Arts. Celui-ci a été entièrement redécoré de manière à rendre hommage à la Nouvelle Vague pour son inauguration en février. Côté cuisine, le chef Othoniel Alvarez Castaneda (ex-Buddha Bar, Le Grand Quartier) proposera à la carte des plats français de saison revisités avec le prisme du Mexique, dont il est originaire, le tout dans une démarche écoresponsable.

Ouverture prévue en février

Deuxième adresse pour Les Caves de Taillevent

Institution du VIIIe arrondissement, Les Caves de Taillevent ouvre un second établissement rue de la Pompe. Au programme, la même philosophie qui a fait son succès : une belle sélection de vins, entre grands classiques ; inattendus ; natures ; grandes maisons et petits producteurs. En tout, ce sont quelque mille références qui se cachent dans l’arrière-boutique, accessibles dès 7 €.

Ouverture prévue en février

Jòia Bun, la street-food vue par Hélène Darroze

L’une des plus grandes cheffes françaises marque 2023 avec un nouvel établissement à Paris. Après un restaurant gastronomique, Marsan et un restaurant bistronomique, Jòia, Hélène Darroze développe désormais son spectre culinaire avec une proposition street-food. Jòia Bun, sorte de diner américain revisité à la française, fera la part belle au burger, confectionné à partir de produits de qualité et de saison, en circuit court.

Ouverture prévue en février

Crème, les célèbres cookies londoniens arrivent à Paris

Niveau biscuiterie, c’est l’événement de ce début d’année ! Les fameux cookies qui font saliver tout Londres débarquent dans le Marais pour le plus grand bonheur de nos papilles. Il faut s’attendre à des pâtisseries délicieusement régressives, aux recettes parfois originales (à l’image du cookie au miso et chocolat blanc).

Ouverture en février

Onor, nouveau projet engagé de Thierry Marx

Après Madame Brasserie au premier étage de la tour Eiffel, Thierry Marx ouvre son nouvel établissement en février. Avec Onor, le chef dévoile un projet issu de l’économie sociale et solidaire : une table gastronomique engagée, en partenariat avec ses écoles Cuisine Mode d’Emploi(s). La carte est à découvrir très prochainement !

Ouverture prévue en février

Boubalé, nouvelle adresse signée Assaf Granit

Shabour, Tekés, Shosh, Balagan… Le chef Assaf Granit n’est pas prêt de s’arrêter ! Il réitère en 2023 avec Boubalé, sa prochaine table au sein du futur hôtel Le Grand Mazarin, dans le Marais. La cuisine levantine sera évidemment mise à l’honneur.

Ouverture prévue au premier trimestre

Ephemera lance deux nouveaux concepts de restaurant immersif à Paris

Son restaurant Under The Sea façon Vingt Mille Lieues sous les mers dans le XIIIe arrondissement amena un vent de fraîcheur en 2022. Pour cette année, Ephemera retente l’expérience avec deux restaurants immersifs, dans le Xe et XIe arrondissement. Les projets restent encore très secrets, mais promettent de belles surprises !

Ouvertures prévues en mars et avril

Golden Poppy, la Californie à Montmartre

Sur la côte californienne, la Française Dominique Crenn fait sensation. C’est le première cheffe au féminin à être primée de trois étoiles au guide Michelin aux Etats-Unis avec L’Atelier Crenn à San Francisco, et encore la seule aujourd’hui. Sa cuisine engagée, entre produits locaux et durables, zéro-plastique et zéro-déchet, s’installe à Montmartre en avril, à l’occasion de l’ouverture de l’hôtel La Fantaisie. Dans l’assiette, Dominique Crenn fera le lien entre ses souvenirs culinaires français et son lien indéniable avec la Californie. Une gastronomie à déguster au Golden Poppy, la table de l’hôtel, mais aussi le Poppy Café, plus décontracté, et le Rooftop, lorsque les beaux jours reviendront.

Ouverture prévue en avril

Jinchan ouvre un nouvel izakaya à République

Après le succès de sa première adresse rue du faubourg Saint-Antoine, surnommée Shokudo (« cantine » en français), Jinchan essaime son concept d’izakaya, le bistrot à la japonaise, en ouvrant Jinchan Yokocho près de République. La philosophie reste la même : faire découvrir la culture japonaise populaire, cette fois-ci en reprenant les codes de l’ère Showa nippone (1926-1989). Le menu dévoile une gastronomie japonaise accessible, entre donburi, curry, karaage et soba.

Ouverture prévue en avril

Boom Boom Villette, street-food et culture

Ça bouge dans l’est parisien ! Cet été, le parc de La Villette accueille l’une des plus grandes nouveautés street-food de l’année : Boom Boom Villette. Il faut s’attendre à un immense food court dédié à la street-food. Cuisines du monde ; chefs qui agitent la scène gastronomique parisienne ; institutions incontournables et petites pépites se retrouvent derrière une vingtaine de kiosques. Côté ambiance, le street-art aura une place majeure, avec des fresques géantes sur les murs pour une exposition à ciel ouvert.

Ouverture prévue cet été

Le plus grand food court de la région s’installe à Saint-Ouen

La fin de l’été verra naître le plus grand food court d’Île-de-France au Docks de Saint-Ouen. Ce nouveau lieu façon halle à manger s’inspire du concept underground du Ground Control pour associer food et fête. Dans cette ancienne zone industrielle en plein renouveau, le lieu de 13000 m2 accueillera un marché et des kiosques de restauration, mais aussi un café ; un bar ; un caviste et une salle de spectacle. L’hybridité du lieu attise déjà notre curiosité !

Ouverture prévue en septembre

On notera également la réouverture en grandes pompes de la Tour d’Argent, fermée depuis avril 2022 pour rénovation, qui devrait rouvrir ses portes au premier trimestre ; ainsi que La Maison Gainsbourg, qui n’en finit plus de nous faire attendre et qui devrait enfin ouvrir cette année – du moins, on l’espère…


Photo de Une : Apsys, Malherbe Paris, pour Boom Boom Villette

Lire aussi : Restaurants : les adresses à tester à Paris en janvier 2023

Partager cet article

A lire aussi
cerf voiture chambord

Le cerf et la voiture

La voie royale : se rendre à Chambord en Porsche Taycan pour écouter le brame du cerf. Voici le récit matinal d’une rencontre entre deux seigneurs.

dubai restaurants

Dubaï, la ville des Mille et Une saveurs

La mégalopole de tous les records fait encore parler d’elle en devenant la première ville du Moyen-Orient répertoriée au guide Michelin. Tour d’horizon de cette nouvelle scène culinaire.