LVMH agit pour l’Unesco

Infrarouge / Lifestyle  / Société  / LVMH agit pour l’Unesco

LVMH agit pour l’Unesco

En signant un partenariat de cinq ans avec l’Unesco, LVMH a renforcé son engagement en faveur de la biodiversité.

En 2019, LVMH a renforcé son engagement en faveur de la biodiversité ; à travers la signature d’un partenariat de cinq ans avec l’Unesco pour soutenir le programme scientifique intergouvernemental « l’Homme et la Biosphère » (MAB pour Man and the Biosphere). Cet outil de coopération internationale a pour objectif d’agir en faveur de la conservation de la biodiversité au niveau mondial.

Les deux partenaires seront côte à côte lors d’événements internationaux. Les Maisons du groupe s’appuient, par exemple, sur l’expertise scientifique de l’Unesco et son réseau de 686 réserves de biosphère pour développer leurs politiques d’approvisionnement durable. Guerlain a ainsi lancé un programme de cinq ans visant à former et à accompagner des apicultrices ; tout en veillant à la transmission de leurs connaissances et savoir-faire.

5 millions d’euros pour l’Amazonie

Dans le cadre de ce partenariat, LVMH va aussi dédier cinq millions d’euros de dotation pour un projet en Amazonie sur cinq ans. Il couvrira huit réserves de biosphère concernées dans quatre pays. L’Amazonie contient les plus grandes forêts tropicales au monde. Riche d’une biodiversité abondante et unique, elle joue un rôle de régulation du régime des pluies en Amérique du Sud. Elle représente, à l’échelle planétaire, un puits de carbone essentiel pour diminuer l’influence du changement climatique.

Les forêts et les eaux de l’Amazonie sont soumises à une pression accrue de l’activité humaine depuis plus de cinquante ans. La déforestation, les feux et la pollution des eaux dans cette région ont des origines nombreuses, telles que l’expansion de l’agriculture et de l’élevage bovin ; l’exploitation illégale de bois ; les activités minières ; mais aussi la création d’infrastructures routières, portuaires et hydroélectriques et le développement des centres urbains.

Le projet Unesco-LVMH contribue à répondre à deux problématiques principales. D’une part, reforester et réhabiliter des terres : cela passe par une meilleure prévention et gestion des feux dans les réserves de biosphère. D’autre part, créer des emplois durables et des sources alternatives.

Lire aussi : Comment LVMH protège la planète

À découvrir également