Martini Fiero, fierté et intensité

Infrarouge / Lifestyle  / Food & Drink  / Drink  / Martini Fiero, fierté et intensité

Martini Fiero, fierté et intensité

Avec plus de trois millions de cocktails vendus en France depuis son lancement l’été dernier, Martini Fiero est devenu un apéritif incontournable qui s’invite sur les terrasses, pendant le repas et, bien sûr, à la maison avec son cocktail emblématique : Martini Fiero Tonic.

 

Martini Fiero, c’est avant tout une histoire de fierté. Fiero (« fierté » en italien) a ici une double signification : à la fois « fierté » de l’histoire de la marque Martini, qui existe depuis 157 ans, née d’un groupe de copains qui ont décidé de créer du vermouth, un apéritif à base de vin, dans la campagne turinoise et qui en ont fait un succès mondial dont Fiero est le quatrième opus. Et à la fois « fierté » au sens de l’intensité, de la profondeur des arômes 100 % naturels avec ses notes d’agrumes et sa couleur d’orange sanguine.

Quand le Groupe Bacardi-Martini a lancé Fiero en 2018, cela faisait 36 ans qu’il n’avait pas imaginé un nouveau produit Martini. C’est le quatrième de la gamme à base de vin après Rosso, Bianco et Rosato. Ce gros lancement s’inscrit, comme les trois précédents, dans les codes de l’aperitivo, l’apéritif à l’italienne, qui se prend avec des amis à partir de 17h00-18h00 et s’étire jusqu’à 22h00.

Objectif ? Donner une couleur nouvelle à Martini pour qu’il se démarque en créant un spiritueux consommable uniquement en cocktail, ce qui n’est pas du tout le cas des autres, et en concentrant cette nouvelle recette en arômes naturels et en saveurs.

Pour se faire, les créateurs de Fiero ont notamment sélectionné les oranges de la région de Murcia, en Espagne, reconnue pour la douceur de ses fruits et le savoir-faire unique de ses producteurs. Leur expertise ? Une méthode traditionnelle et respectueuse des produits : cueillies à la main, les oranges sont ensuite coupées en longues lamelles d’écorces d’un seul tenant, qui sèchent au soleil naturellement, pendant plusieurs semaines. Hautement concentrées, les huiles essentielles d’agrume ainsi obtenues procurent une richesse aromatique incomparable. Enfin, celles-ci sont transportées en Italie pour être macérées et assemblées pendant deux mois avec toute une palette de plantes aromatiques (absinthe, armoise romaine…) récoltées à Pancalieri, un petit village du Piémont.

Le résultat, un goût d’orange et de mandarine avec de l’amertume et un caractère très frais et fruité.

La meilleure association, c’est le cocktail Martini Fiero Tonic, léger, servi dans un grand verre, mais qui, pourtant, contient moins d’alcool qu’une bière de 25 cl. Cela répond à l’intérêt croissant des clients pour une consommation plus modérée et responsable, notamment à travers des mouvements comme NoLo (no and low alcohol) ou la vague des cocktails low ABV (low alcohol by volume), désignant des cocktails réalisés à partir de spiritueux dont la teneur en alcool est réduite, comme Martini…

L’été dernier, les consommateurs de cocktails ont pu découvrir le Fiero Tonic à Lollapalloza (20 et 21 juillet 2019 à l’Hippodrome ParisLongchamps), entre autres festivals de musique. Tel le Spritz il y a quelques années, le Fiero Tonic est désormais plébiscité par les restaurants italiens à la mode comme La Felicità et l’éphémère Jardin Suspendu (à partir du 13 juin 2019) à Paris, MiTo à Strasbourg ou encore Papà Posto à Lille. Chronique d’un succès garanti.

Prix indicatif en grandes et moyennes surfaces : 8,49 €.

Fiero Tonic, le it-drink de l’été

• 50 % de Martini Fiero • 50 % de tonic • 4 ou 5 glaçons • 1 rondelle d’orange sanguine fraîche

Remplir un verre ballon de glaçons et le rafraîchir à l’aide d’une cuillère à mélange.

Retirer l’excédent d’eau, puis verser les ingrédients. Mélanger délicatement avant d’agrémenter

d’une rondelle d’orange sanguine fraîche.

À découvrir également