Matthias Breschan (Longines), l’horlogerie tout schuss

Infrarouge / Interviews  / Matthias Breschan (Longines), l’horlogerie tout schuss

Matthias Breschan (Longines), l’horlogerie tout schuss

Grand, blond, regard clair, Matthias Breschan est un fonceur, nommé à la présidence de Longines en 2020. Tout schuss dans sa carrière comme sur les pistes, cet Autrichien ne se contente pas de développer les activités internationales de cette marque horlogère, réputée pour ses partenariats sportifs. Partenaire principal et chronométreur officiel des championnats du monde pour la 24e fois, Longines est surtout une marque dont cet amateur de ski, rompu aux pentes enneigées, entend souligner les valeurs sportives.

Longines est partenaire principal et chronométreur officiel des championnats du monde de ski alpin pour la 24e fois. Les épreuves se tiennent à Cortina du 7 au 21 février, où Longines a installé une horloge digitale. Quels sont les athlètes que vous admirez particulièrement ?

Pour célébrer le One Year To Go, nous avons installé en février 2020 une Countdown Clock sur la Piazza Angelo Dibona. C’est au pied de la grande église, au centre de Cortina. On a hâte d’assister aux performances de notre ambassadrice de l’élégance Mikaela Shiffrin, ainsi que celles des membres de la famille Longines, Marco Odermatt, Mélanie et Loïc Meillard. Et enfin, celles du dernier talentueux athlète nous ayant rejoints, Clément Noël.

Vous-même êtes entré dans le groupe Swatch en 1996 et avez successivement dirigé les marques Hamilton et Rado, avant d’être nommé à la présidence de Longines en juillet 2020. Pourtant, auparavant, vous avez travaillé pour Aldi, Texas Instruments et Alcatel Mobile. Qu’est-ce qui vous séduit dans l’horlogerie ?

C’est le seul secteur que je connaisse qui se fonde sur son passé et sa tradition pour innover. Perpétuer notre tradition horlogère, c’est réellement ce qui nous anime et nous fait avancer. Ceci est particulièrement vrai pour Longines, qui jouit d’une profonde dimension historique et qui développe des produits techniquement très performants.

Bientôt 190 ans d’existence, et presque autant d’années de chronométrage dans les compétitions sportives ! Comment l’engagement de Longines a-t-il débuté dans l’équitation et le ski?

Longines a en effet associé son nom au monde sportif depuis ses origines. Tout d’abord, dans l’univers équestre, avec la création des premiers chronographes utilisés sur les hippodromes américains, dès la fin du XIXe siècle. Par la suite, et jusqu’à nos jours, le chronométrage sportif a constitué l’un des moteurs d’innovation de la marque, poussant toujours plus loin les limites de la précision. Au fil des années, Longines s’est également associée à plusieurs grands noms du sport : la Fédération équestre internationale ; les Commonwealth Games ; et bien sûr, la Fédération internationale de ski. Tout comme les montres, le sport c’est avant tout une passion et des émotions. Les disciplines avec lesquelles nous avons choisi de nous lier reflètent parfaitement les valeurs de notre marque : tradition, élégance et performance.

Quels enjeux d’innovation technique sous-tendent cette performance ?

La collection Longines Spirit, lancée en 2020, a été conçue dans la même veine que les instruments de précision qui ont accompagné de fameux pionniers, comme Amelia Earhart, Paul-Emile Victor, Elinor Smith et Howard Hughes dans leur conquête des airs, des mers ou des terres. Faisant revivre ce riche héritage, cette ligne constitue un trait d’union entre histoire et innovation. Elle reprend les caractéristiques propres aux montres de pilotes et les marie aux lignes et codes actuels. Son raffinement n’a d’égal que la technique de pointe de son exécution. Elle est pourvue de mouvements automatiques exclusifs et est dotée de spiraux en silicium qui garantissent une haute précision et une longévité accrue. Ces calibres sont en outre certifiés « chronomètre » par le Contrôle officiel suisse des chronomètres.

Et en tant que chronométreur officiel ?

La performance et l’innovation sont également essentielles dans le cadre de notre rôle de chronométreur sportif. Le premier système de chronométrage automatique développé par Longines a été introduit en 1912. Depuis, notre marque n’a cessé d’innover en proposant des dispositifs toujours plus performants. En 2017, nous avons notamment lancé la technologie Longines Live Alpine Data qui permet de mesurer en direct la vitesse de l’athlète en continu, son accélération et sa décélération, le temps qu’il met à atteindre les 100 km/h, ainsi que d’analyser ses sauts. Ces données sont délivrées sous forme de graphiques TV aux téléspectateurs et au public présent lors des compétitions, ainsi qu’aux athlètes eux-mêmes pour pouvoir analyser leurs propres performances.

Au-delà de la mesure d’un temps, comment envisagez-vous la notion de « performance » ?

Elle est omniprésente, que ce soit dans le chronométrage, dans la précision de nos garde-temps ou dans les exploits réalisés par nos athlètes dans leurs sports respectifs.

Vous-même êtes un grand skieur et passionné de sport en général…

Je suis autrichien donc on peut dire que le ski fait partie de mon ADN et qu’il fait partie de ma vie depuis mon plus jeune âge !

Où skiez-vous ?

En Suisse.

De quels autres sports êtes-vous amateur ?

Le ski nautique.

Un synonyme pour ski ?

Compétition et élégance.

Lire aussi : Amanda Mille, à cent à l’heure

À découvrir également