Mélanie Bernier : « J’aime jouer les méchantes, c’est jubilatoire ! »

Infrarouge / Culture  / Cinéma  / Mélanie Bernier : « J’aime jouer les méchantes, c’est jubilatoire ! »

Mélanie Bernier : « J’aime jouer les méchantes, c’est jubilatoire ! »

Dans le film Maigret, adapté du roman Maigret et la Jeune Morte de Georges Simenon et sorti ce 23 février 2022, Mélanie Bernier incarne l’un des premiers rôles féminins, Janine, une actrice ambitieuse qui fait partie des suspects du célèbre commissaire. Rencontre avec une jeune femme pétillante, que l’on a pris plaisir à soumettre « à la question ».

Aimez-vous mener des enquêtes ?

Oui, je suis assez curieuse. D’ailleurs, sur les tournages, j’observe tout ce qui se passe autour de moi. Dès qu’il y a des interactions sur le plateau entre des maquilleuses, des techniciens ou des comédiens, je m’amuse à résoudre les énigmes. J’ai aussi joué une fois le rôle d’une enquêtrice dans La Traque, le film de Yves Rénier.

Dans Maigret, vous êtes suspectée de meurtre. Comment êtes-vous devenue Janine ?

En 2008, j’ai rencontré Patrice Leconte. Le rôle de Janine, il l’avait composé en pensant à moi. C’est un personnage succulent, une jeune provinciale qui rêve d’être actrice. En couple avec un directeur de studio de cinéma, elle veut y arriver par tous les moyens.

Vous aimez plutôt jouer les gentilles ou les méchantes ?

Les méchantes, c’est jubilatoire ! Milady, dans Les Trois Mousquetaires, m’a toujours donné des frissons. Aujourd’hui, c’est la première fois que je joue une vraie méchante. Je n’attendais que ça. Me voilà cruelle, enfin…

Qu’est-ce que vous aimez dans les aventures du commissaire Maigret ?

J’avais déjà tourné dans un téléfilm de Georges Simenon, donc je connaissais bien son univers. Maigret est un personnage iconique. Et j’avoue que, quand j’ai su que Gérard Depardieu incarnerait le commissaire, j’étais folle de joie de pouvoir jouer avec lui.

Quelles sont vos références dans l’univers du polar ?

J’aime avoir des montées d’adrénaline. Je suis spontanément attirée par les livres de Douglas Kennedy. C’est une référence. Sinon, j’ai vu récemment Boîte noire, réalisé par Yann Gozlan avec Pierre Niney, que j’ai vraiment aimé. Un vrai bon polar.

Êtes-vous trouillarde ?

Oui, je suis peureuse, méfiante et, surtout, grande phobique. Je crains les oiseaux, particulièrement les poules et les pigeons. Je fais des cauchemars avec des poules. Ne vous moquez pas de moi…

Avez-vous peur du risque ?

On ne peut pas faire ce métier sans en prendre. Mon mantra, c’est : « Prendre un risque, c’est se perdre un instant. Ne pas oser, c’est passer à côté de tout. » À chaque film, je ne sais jamais si je vais être à la hauteur et si le film trouvera son public.

Êtes-vous du genre à jouer avec le feu ?

Sur un plateau, j’adore être dirigée alors que, dans la vie, je suis quelqu’un qui peut pousser les limites, donc être très agaçante.

Avez-vous déjà camouflé la vérité sur une affaire ?

Je ne suis pas menteuse. En revanche, je suis très spontanée, donc souvent maladroite. Je n’ai jamais caché la vérité sur ce que je suis ou ce que j’ai pu faire. Avec les autres, je suis très suspicieuse. C’est mon côté enquêtrice !

Maigret réalisé par Patrice Leconte avec Jade Labeste, Mélanie Bernier, Bertrand Poncet, Aurore Clément et Clara Antoons. En salle le 23 février.

Crédit photo de Une : © Ciné @ F Comme Film Pascal Chantier

Lire aussi : Des expos pour s’en prendre plein les yeux

À découvrir également