On a testé pour vous : Méribel l’été

Infrarouge / Lifestyle  / Evasion  / On a testé pour vous : Méribel l’été

On a testé pour vous : Méribel l’été

Cet été, c’est l’occasion de découvrir votre station de ski préférée sous un nouveau… soleil !

N’en déplaise aux inconditionnels de Noël, à Méribel, la montagne n’est pas seulement synonyme de chocolats chauds au coin du feu. Cet été, c’est l’occasion de découvrir votre station de ski préférée sous un nouveau… soleil !

Jour 1 : L’arrivée en douceur

Arrivée bien ordonnée commence toujours par un bon resto !

Premier arrêt donc sur la terrasse du Blanchot, au cœur de la vallée et à deux pas du golf qui nous fait déjà de l’œil. Viandes et poissons frais, légumes de saison et desserts gourmands, le parfait combo pour entamer notre séjour. Notre choix ? Lieu noir et ratatouille, suivis d’un café gourmand.

Pas une minute à perdre, nous voilà déjà partis à l’aventure. En deux temps trois mouvements, nous enfourchons nos vélos électriques (un peu d’aide est toujours la bienvenue !) et partons pour monter le Col de la Loze. Un parcours de 7 km, bordé de sapins et ponctué de marmottes exclusivement réservé aux vélos. Et comme le Cœur des Trois Vallées nous réserve toujours de bonnes surprises, nous sommes accompagnés par l’un des meilleurs cyclistes de France, Thomas Voeckler, ambassadeur de Méribel.

Thomas Voeckler après notre excursion.

Quelques heures plus tard, nous embarquons à bord d’une navette à Méribel, en direction du Refuge de la Traye, où nous passons notre première nuit. L’établissement digne d’un cinq étoiles a tenu à garder son titre de « refuge », synonyme de convivialité. Comme chacun sait, l’exclusivité d’un lieu participe à son prestige. Ainsi, l’hôtel ne compte que six chambres et frôle l’ambiance de chalet familial.

Ça vaut le détour : la ferme miniature du refuge !

Avant le dîner, un arrêt au spa s’impose. Un impressionnant catalogue de prestations s’offre aux invités du refuge. Nous choisissons de tester le « iyashi dôme », un sauna japonais haute technologie. Cette drôle de machine à chaleur sèche a pour vertu de détoxifier le corps en à peine 30 minutes. On en sort légère et relaxée… tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée.

Nous passons à table dans une ambiance feutrée et chaleureuse. Bercés par un air de piano nous entamons la soirée avec un cocktail à base de liqueur de sapin. Puis, le chef étoilé Akrame nous emporte dans son avalanche de saveurs. La soirée se clôt sur une farandole de desserts signatures qui ont la particularité d’être noirs. Le comble pour un repas dans les neiges éternelles !

Jour 2 : Se déconnecter et se recentrer

Après une nuit plus que reposante dans le nid douillet de la Traye, le réveil en douceur est de rigueur. Pour cela, rien de mieux qu’une séance de yoga matinal en plein air. Camille (sens & conscience), yogiste professionnelle, éveille nos sens et étire tranquillement nos corps alors que la rosée rafraîchit encore nos orteils. En une heure, nous voilà prêts à entamer une belle journée…

… et à rencontrer Christophe Valaz, paysan-cueilleur de plantes aromatiques et médicinales. Nous assistons à un petit cours particulier et partons à la découverte de nos alentours. Alors, cet amoureux des fleurs sauvages nous explique toute la valeur du sol que nous foulons chaque jour. Christophe vit de sa passion et gère Les Jardins d’Amélie-Blanche, où chacun trouvera tisane à son mug !

Christophe Valaz, paysan-cueilleur de plantes sauvages.

Rapidement, toutes ces infusions nous ouvre l’appétit. Nous sautons de nouveau dans la navette qui nous mène au centre-ville de Méribel : direction la table du Savoy. Nous optons pour un risotto aux champignons forestiers, suivi d’une crème brûlée au earl grey.

Comme nous retrouvons nos forces, nous nous dirigeons vers la réserve naturelle de Tuéda pour une activité unique : un Explore Game ! Nous connaissions déjà l’Escape Game, qui consiste à sortir d’une situation. Ici, l’Explore Game invite à l’aventure en plein air et attise la curiosité des visiteurs. Adapté pour les petits et grands, il suffit de se laisser guider par l’application mobile Méribel Explor’Games pour découvrir la réserve dans ses moindres recoins.

Finalement, les heures passent et nous quittons le sentier botanique pour rejoindre notre nouvel hôtel, en plein cœur de Méribel : La Chaudanne.

Une fois encore il est hors de question de dîner sans avoir été chouchouté. Nous filons donc au spa Nuxe que l’hôtel partage avec sa grande sœur, âgée d’une étoile supplémentaire : Kaïla.

C’est apaisés par un massage d’une heure que nous nous dirigeons vers la brasserie Le 80, le restaurant de La Chaudanne. L’atmosphère se veut accueillante et entraînante (musique live plusieurs soirs par semaine), le tout sur le thème du voyage. Si le principal se passe dans l’assiette, n’oublions pas de saluer l’impressionnante montgolfière au dessus de nos têtes.

Jour 3 : L’heure de rentrer

Le réveil se fait en douceur, au cœur de la montagne à l’idée d’un petit déjeuner gourmand et fortifiant. La journée s’annonce chargée !

Ce matin, nous avons rendez-vous au golf de Méribel qui nous faisait déjà de l’œil le premier jour. Difficile d’imaginer ce splendide cadre de jeu, complètement recouvert d’or blanc il y a à peine quelques mois. Doté d’un immense putting green de 1100 m², ce terrain en par 71 n’attend que vous. Alors à vos clubs, swingez !

Trou 1

Puis nous déjeunons Chez Lilie, officiellement bistrot et officieusement restaurant-traiteur doté d’une cave d’exception. Un lieu incontournable, à la fois sur place et emporter, puisque Lilie propose un service de livraison et de take-away.

Toute bonne chose ayant une fin nous repartons, l’esprit reposé et le corps vivifié. Décidément, la montagne ça vous gagne à chaque saison !

meribel.net

Lire aussi : La montagne en été, cinq bonnes raisons d’y aller

À découvrir également