stations ski écologique

Montagne : le top 5 des stations green

Gros producteurs de gaz à effet de serre avec leurs flots de touristes qui viennent goûter à la neige, les stations de ski opèrent minutieusement leur transition écologique. Tableau d’honneur des champions verts.

Alexandre Desnoyers

1. Chamonix-Mont-Blanc, la surdouée

Le domaine star des Alpes jouit de la volonté des quatre communes qui le composent (Chamonix, Vallorcine, Les Houches et Servoz) de vivre au vert. Le paquet est mis sur quatre axes – transports ; gestion des déchets ; organisation de l’activité touristique et réflexions sur l’habitat écologique –, ce qui a valu à Chamonix-Mont-Blanc d’afficher fièrement son Flocon Vert, label développé par l’association Mountain Riders qui valorise et accompagne les destinations engagées dans une démarche de durabilité (dix stations dans les Alpes sont labellisées).

C’est ainsi qu’on voit fleurir dans ce domaine au décor exceptionnel une multitude de panneaux photovoltaïques dans plusieurs refuges et que la gratuité des transports en commun est assurée à l’intérieur de la station.

chamonix.com

2. La Pierre Saint-Martin : les Pyrénées lavent plus vert

Dans ce déluge de « green », les Pyrénées font un peu figure de parent pauvre. Un statut paradoxal quand on sait que les montagnes du sud-ouest attirent une population très portée sur la préservation de l’environnement. Certaines stations tirent tout de même leur épingle du jeu, comme La Pierre Saint-Martin, qui mène depuis une décennie une politique engagée pour limiter l’impact environnemental de ses activités hivernales.

L’ennemi, on le connaît, c’est la bagnole. Pour l’éradiquer, la station a investi dans des bus et dissuade avec douceur les skieurs de prendre leur voiture. Les remontées mécaniques varient, elles, leur vitesse selon leur fréquentation. Enfin, cette petite station constituée de chalets au milieu d’une forêt de pins favorise autant qu’elle le peut les circuits courts. Pour tous ces efforts, La Pierre Saint-Martin a obtenu le label Flocon Vert.

pyrenees-bearnaises.com

3. Serre Chevalier, objectif zéro émission de gaz à effet de serre

Gloire aux Alpes du Sud ou, plutôt, à sa station Serre Chevalier, qui a obtenu le Green Globe en 2018, venant saluer ses engagements écoresponsables. Mais ça ne suffit pas pour SCV (Serre Chevalier Vallée), gestionnaire du domaine skiable, qui souhaite pousser le bouchon vert un peu plus loin.

Non contente d’avoir réduit sa consommation d’eau de 25 %, de refuser toute nouvelle zone de paysages dégradés et de restaurer ses zones humides, la station souhaite atteindre 30 % d’autosuffisance électrique à l’hiver 2023-2024, réduire de 10 % sa consommation électrique en 2023 et ne plus produire de gaz à effet de serre (GES) en 2030. Un programme de champion.

serre-chevalier.com

4. Tignes : à bas les pylones !

Dans cette station au célèbre lac, ça cogite non-stop autour de la transition durable. Ainsi, la Tignes Tech 2023 donnera la parole à ceux qui construisent des projets alliant protection des territoires et offre de qualité ; et à des start- ups qui dévoileront des produits révolutionnant les activités en montagne.

La station savoyarde, qui partage ses pistes avec Val-d’Isère, est le premier domaine skiable certifié Green Globe en développant une politique d’achat et d’embauche qui favorise les acteurs locaux, en supprimant une centaine de pylônes ; en réalisant des travaux d’engazonnement chaque année ; en renouvelant régulièrement sa flotte de bus pour proposer un service de navettes propres ; et en recensant les espèces présentes sur le domaine. Un sans-faute.

tignes.net

5. Châtel, halte à la voiture

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Châtel🌲🏔 (@chatel_officiel)

Loin des grands ensembles sortis de terre dans les années 1960, Châtel est une station-village située dans le domaine des Portes du Soleil, à la frontière franco-suisse. Et ici, ça ne rigole pas sur le « green ». Entre vieux chalets savoyards et paysages à couper le souffle, Châtel est labellisée ISO 14 001 ; lui garantissant un « management environnemental » pour réduire son empreinte écologique.

Résultat ? Une politique « zéro voiture » dans une station entièrement piétonne, un tri minutieux des déchets et le développement des transports en commun entre les deux stations de ski (Super-Châtel et Linga-Pré La Joux). Il paraît que le vin chaud est même garanti sans sulfites.

chatel.com


Dans cette course verte, il faut également citer Avoriaz, Megève, Les Gets, Les Arcs, Val-d’Isère, Chamrousse, Les Rousses, Les Orres et Valberg parmi les très bons élèves.

Photo de Une : Nicolas Vigier

Lire aussi : Le ski est-il en train de muter ?

Partager cet article

A lire aussi
cerf voiture chambord

Le cerf et la voiture

La voie royale : se rendre à Chambord en Porsche Taycan pour écouter le brame du cerf. Voici le récit matinal d’une rencontre entre deux seigneurs.

dubai restaurants

Dubaï, la ville des Mille et Une saveurs

La mégalopole de tous les records fait encore parler d’elle en devenant la première ville du Moyen-Orient répertoriée au guide Michelin. Tour d’horizon de cette nouvelle scène culinaire.