Montres de designers

Montres de designers

Pour bousculer la tradition, certaines marques convient des créateurs venant de multiples horizons à laisser libre cours à leur inventivité. Architectes, designers, street artists, sculpteurs, sont à l’initiative de cette sélection de garde-temps singuliers, aptes à séduire les amateurs iconoclastes. Voici nos six montres coups de cœur pour hommes.

 

Rado

Basées sur la True Thinline, une montre extra-plate en céramique de moins de cinq millimètres d’épaisseur, les neuf variantes colorées que compte cette collection sont éditées chacune à 999 exemplaires. Elles reprennent certaines tonalités – bleu clair, rose, vert pâle ou encore terre de Sienne – de la « Polychromie Architecturale »
définie par Le Corbusier, le célèbre architecte helvète.

Rado True Thinline Les Couleurs Le Corbusier,  2 030 €.

Lip

Roger Talon est un immense designer industriel français. On lui doit, entre autres, le dessin extérieur et l’aménagement intérieur du TGV. Ce touche-à-tout a créé pour Lip la montre Mach en 1975. Depuis, celle-ci est devenue une icône horlogère et n’a jamais cessé d’être produite. Une version squelette à mécanisme automatique Miyota est arrivée l’an passé. Une magnifique pièce à un tarif dérisoire !

Lip Mach 2000 Squelette, 349 €.

Bulgari

Dessinée par Tadao Ando, talentueux architecte japonais à qui l’on doit notamment l’aménagement de la Punta della Dogana de François Pinault à Venise, cette montre en titane a provoqué un véritable choc à sa sortie. Le créateur nippon, pape du béton armé, a transposé son style épuré à l’Octo de bouleversante manière, décorant son cadran d’une simple spirale. Ce modèle est réservé au marché japonais. Sacrée frustration pour les autres !

Bulgari Octo Finissimo Automatic Tadao Ando, prix non communiqué.

Ulysse Nardin 

Emmanuel Nardin, designer et cofondateur de Devialet, est aussi un descendant d’ Ulysse Nardin, le célèbre fabricant de montres. Son entreprise, spécialiste du son, fabrique des enceintes très haute fidélité. Pour l’horloger, il a codéveloppé cette très élégante montre à sonnerie, laquelle développe une puissance acoustique de 85 décibels. Le cadran s’inspire des figures de Chladni, formées par des ondes vibratoires.   

Ulysse Nardin Hourstriker Phantom Devialet, 72 500 €.

Richard Mille

L’horloger contemporain souhaitait depuis longtemps intégrer l’art aux boîtiers de ses montres. Richard Mille a donné carte blanche à Cyril Kongo pour intégrer son langage graphique à ce garde-temps. Le street artist français a peint les minuscules pièces de ce Tourbillon à l’aide d’un aérographe miniaturisé. L’art des rues passe ainsi des murs des villes aux ponts, platines et cadrans d’une montre high-tech.

Richard Mille RM 68-01 Tourbillon Cyril Kongo, 880 000 €.

Hublot

Notamment connu pour ses gorilles ou crocodiles de résine, ce plasticien français est surnommé le « sculpteur des stars ». Pour la marque Hublot, Richard Orlinski a accepté de transposer son univers à la montre. L’artiste a reproduit sa technique de pliage et de « facettage » au cadran et au boîtier de la Classic Fusion. Ce modèle décliné en titane est édité en série limitée à 200 exemplaires.

Hublot Classic Fusion Orlinski, 11 300 €.

À découvrir également